En 2015, François Hollande c'est 900 euros de dette publique supplémentaire par français !
Thursday  24 August  2017
Bonne lecture !
Chronique 61 - Friday 11 June 2010 Claude Eidelstein but le calice budgétaire jusqu'à la lie Chronique 60 - Thursday 3 June 2010 Claude Eidelstein ne jettera pas la pierre... Chronique 59 - Tuesday 1 June 2010 Tourmente poitevine ou la pression fiscale décomplexée Chronique 58 - Saturday 29 May 2010 0,9 de Pâques : cap, cap, cap, codex ! Chronique 57 - Wednesday 26 May 2010 Fibre budgétaire : cachez cette taxe qu'un rigoureux socialiste ne saurait voir ! Chronique 56 - Sunday 23 May 2010 Le transport gratuit d'une exaspération budgétaire Chronique 55 - Sunday 18 April 2010 0,9% : l'Impôt d'un passé de l'Imprévoyance Chronique 54 - Friday 16 April 2010 Alain Claeys a sauvé la CAP de la faillite ! Chronique 53 - Thursday 15 April 2010 La Sarkozie transporte la CAP à grande vitesse Chronique 52 - Friday 2 April 2010 Poitiers, une héritière un peu gauche Chronique 51 - Tuesday 30 March 2010 Poitiers s'enlise dans la précarité Chronique 50 - Wednesday 3 February 2010 La CAP revisite le quart d'heure poitevin Chronique 49 - Thursday 7 January 2010 Le Grand Poitiers fait son chemin et ses tuyaux Chronique 48 - Sunday 3 January 2010 Ryanair : Alain Claeys retrouve le CAP de l'intérêt général et fend l'armure Chronique 47 - Monday 28 December 2009 Poitiers choisit les régressifs de Total pour Toumaï Chronique 46 - Thursday 24 December 2009 Un tunnel pour la Ganterie, parce que Poitiers le vaut bien Chronique 45 - Monday 21 December 2009 Poitiers, si chère à leur cœur... Chronique 44 - Wednesday 16 December 2009 Poitiers en lutte contre la négligence et l'abandon Chronique 43 - Thursday 3 December 2009 Les mille et une couleuvres de l'impôt LGV avalisé par la CAP Chronique 42 - Tuesday 1 December 2009 CAP : le devoir d'exemplarité en question Chronique 41 - Sunday 29 November 2009 Alain Claeys contraint et forcé à jouer Collectif Chronique 40 - Wednesday 25 November 2009 Poitiers-sécurité : « Logiparc-SIPEA » a la hache, elle aime Chronique 39 - Monday 23 November 2009 Quand Alain Claeys caresse la démocratie participative Chronique 38 - Thursday 19 November 2009 Poitiers paupérisée ! Chronique 37 - Thursday 15 October 2009 PLU de Poitiers : un bourgeois, une poule, assis sur un tabouret... Chronique 36 - Sunday 11 October 2009 Le bourgeois transparent Chronique 35 - Friday 9 October 2009 Le CCJ et le bon bourgeois Chronique 34 - Tuesday 29 September 2009 Is not CAP sexy ? Chronique 33 - Sunday 27 September 2009 CAP sur LGV : le côté obscur de la transparence
Chronique 32 - Tuesday 14 July 2009 CAP : frondaisons estivales de « la réserve d'indiens »
Chronique 32 - Tuesday 14 July 2009 CAP : frondaisons estivales de « la réserve d'indiens » Chronique 31 - Sunday 12 July 2009 Claude Thibault et le CAP de la verte fronde Chronique 30 - Wednesday 8 July 2009 Chauffage des Couronneries : Alain Claeys s'émancipe de Jacques Santrot Chronique 29 - Saturday 4 July 2009 Poitiers-Jeunes : Alain Claeys s'émancipe de Jacques Santrot Chronique 28 - Saturday 27 June 2009 CAP : l'attelle du 18 juin (acte 2) Chronique 27 - Thursday 25 June 2009 CAP : l'attelle du 18 juin (acte 1) Chronique 26 - Thursday 11 June 2009 LGV : l'État Sarkozy c'est la CAP ...itulation ! (acte 2) Chronique 25 - Tuesday 9 June 2009 LGV : l'État c'est la CAP ! (acte 1) Chronique 24 - Tuesday 2 June 2009 Poitiers et le poing d'honneur d'Aurélien Tricot Chronique 23 - Saturday 30 May 2009 Huis clos de Poitiers, une certaine idée de la transparence (acte 2) Chronique 22 - Wednesday 27 May 2009 Huis clos de Poitiers, une certaine idée de la transparence (acte 1) Chronique 21 - Tuesday 5 May 2009 Entre Rachida Dati et Alain Claeys, un lapin rose se pose (acte 2) Chronique 20 - Sunday 3 May 2009 Entre Rachida Dati et Alain Claeys, un lapin rose se pose (acte 1) Chronique 19 - Saturday 25 April 2009 Mot Claeys, clé de la duplicité poitevine (acte 5) Chronique 18 - Thursday 23 April 2009 Mot Claeys, clé de la duplicité poitevine (acte 4) Chronique 17 - Monday 20 April 2009 Mot Claeys, clé de la duplicité poitevine (acte 3) Chronique 16 - Saturday 18 April 2009 Mot Claeys, clé de la duplicité poitevine (acte 2) Chronique 15 - Wednesday 15 April 2009 Mot Claeys, clé de la duplicité poitevine (acte 1) Chronique 14 - Saturday 11 April 2009 Conseil CAP : Philippe Brottier, dignité fontenoise (acte 3) Chronique 13 - Wednesday 8 April 2009 Conseil CAP : Philippe Brottier, dignité fontenoise (acte 2) Chronique 12 - Friday 3 April 2009 Conseil CAP : Philippe Brottier, dignité fontenoise (acte 1) Chronique 11 - Wednesday 4 March 2009 Cantine de Poitiers : Alain Claeys très soupe au lait ! Chronique 10 - Tuesday 3 March 2009 Poitiers sereine... Mais que fait Alain Claeys ? Il investit... Chronique 9 - Saturday 21 February 2009 Alain Claeys, président de la CAP, ne créera pas de nouvel impôt Chronique 8 - Sunday 8 February 2009 Coeur d'agglo : Poitiers accroche un Lion de plus à son blason (acte 2) Chronique 7 - Thursday 5 February 2009 Coeur d'agglo : Poitiers accroche un Lion de plus à son blason (acte 1) Chronique 6 - Friday 16 January 2009 Rires sous CAP : déboires à plus soif du Poitiers fiscal ! Chronique 5 - Monday 12 January 2009 Mauvais CAP à la Communauté d'agglomération de Poitiers Chronique 4 - Monday 5 January 2009 Poitiers, paix sociale en ordre de bataille Chronique 3 - Saturday 3 January 2009 Tandem pictave Claeys-Desbourdes : « je t'aime moi non plus ! » Chronique 2 - Wednesday 3 December 2008 Poitiers, délicate démocratie locale selon Alain Claeys Chronique 1 - Monday 1 December 2008 Poitiers d'Alain Claeys, si bien en son Conseil...
 
32ème Chronique

CAP : frondaisons estivales de « la réserve d'indiens »

Kritix, le Tuesday 14 July 2009 - 2894 consultations - Commenter la chronique
M. Eidelstein (au centre), maire de Chasseneuil-du-Poitou, vice-président de la CAP, lors du conseil communautaire du 2 juillet 2009.
© kritix.com

L'atmosphère de ce conseil communautaire du 2 juillet 2009 à Poitiers était électrique (voir la chronique précédente). Le conseiller vert Robert Rochaud, frondeur de la majorité, s'éleva dignement contre la politique voulue à ce jour par la CAP ; à l'adresse du président Alain Claeys, d'une voix sûr, « Ce projet n'était pas dans le programme ! Ce projet a été mené dans la précipitation ! Tu l'a balayé d'un revers de main ! La CAP aurait mérité une étude contradictoire : nous ne sommes pas dans cette situation ce soir ! » Cinq élus verts de la CAP s'abstiendront sur la litigieuse délibération.

Comme souvent, la conseillère et députée européenne Bernadette Vergnaud quitta la séance avant son terme, à 18h50 : le cumul des mandats pose ce problème d'emplois du temps surchargés... Fut soumis au vote : des travaux à Montbernage, puis une délibération de mise en conformité avec la loi Oudin. Enfin, la CAP vota une subvention de plus de 34 000 € pour l'association Poitiers-Moundou (identique à l'association humanitaire de Saint Benoît) pour renforcer, au Tchad, les acteurs locaux, ces gestionnaires de l'eau potable. Le président solidaire, « C'est un très bon dossier ! » Le conseiller, rapporteur de la commission Eau et maire de Biard, Anthony Siraut, expliqua, « Poitiers-Moundou a comme projet la création d'un forage et d'un réseau d'eau potable pour un coût global de 34 100 €. »

Alain Claeys fit suivre l'ordre du jour, « La 15, André-Hubert [ndr : André-Hubert Quintard, rapporteur de la commission assainissement] et Jean-Daniel [ndr : Jean-Daniel Blusseau, président de la commission Eau]. [...] Le sujet de l'Eau est devant nous ! Il n'y a pas à opposer les uns aux autres ! La prise de conscience doit être identique : préserver la qualité et les revenus [ndr : or les financements font défauts]. [...] Tu as raison Claude [ndr : Claude Thibault, conseillère] : on investit énormément sur la qualité, on soigne le réseau. On doit éduquer nos concitoyens. [...] Nous devons dialoguer avec les agriculteurs sur ces mêmes espaces [ndr : les pollutions sur les surfaces privées ont de graves répercutions sur les nappes phréatiques situées en dessous]. »

Parc de Blossac à Poitiers, en avril 2009.
© kritix.com

Il y a entre le préfet de région Bernard Tomasini et le président Alain Claeys une entente parfaite sur la clémence à accorder à l'irrigation dans l'agriculture intensive. Ce qui est troublant, c'est que l'on peut noter une rhétorique assez semblable entre le préfet nommé par le président de la république Nicolas Sarkozy et celle du président de la CAP... Ce doit être au nom de l'ouverture, peut-être. Le préfet parlera de solidarité dynamique pour parler de fiscalité. Rien n'est condamnable, sauf quand le positionnement idéologique n'est pas assumer ; les électeurs trancheront...

Le président Alain Claeys assume, une fois n'est pas coutume (cf. chronique Poitiers-Jeunes : Alain Claeys s'émancipe de Jacques Santrot et chronique Chauffage des Couronneries : Alain Claeys s'émancipe de Jacques Santrot), l'héritage de Jacques Santrot. Il choisit ce qu'il assume dans cet héritage : la partie clairvoyante... Alain Claeys, hiératique, « Mon prédécesseur Jacques Santrot a eu raison de rester en régie, de faire le bon choix. Le coût doit être équitablement répartit sur tous les utilisateurs [ndr : usagers du réseau] et les usages industriels, agricoles, ménagers. [...] Les mesures de sauvegarde de l'eau seront équitablement réparties. Je ne regrette pas nos investissements exemplaires. Les usagers [non-agricoles] ne doivent pas être les seuls contributeurs [compte tenu du rapport annuel sur l'eau faisant l'objet de cette délibération ; et compte tenu du dialogue avec les agriculteurs en matière d'irrigation intensive] ».
       Le conseiller Jean Daniel Blusseau enchaîna, « Le Clain nous préoccupe ! Les deux tiers des tarifs émanent de la production directe. Le reste est taxes. [...] Les volumes facturés ont baissés. La fiche qualité est préoccupante en terme de nitrate et de pesticides : nous traiterons le problème. Le rendement du réseau doit être amélioré. Le remplacement du branchement en plomb se poursuit. »
       Alain Claeys, « on a fait vérifier toutes les écoles de la CAP ! »
       Jean Daniel Blusseau, « Compte tenu du schéma directeur de l'usine de production d'eau de Bellejouanne, il serait illusoire d'acheter les terres de Fleury, tant en terme d'expropriations que financièrement. Pour les zones à protéger, un partenaire est aujourd'hui engagé aux côtés des collectivités territoriales pour améliorer les pratiques polluantes. »

M. Eidelstein (à droite), maire de Chasseneuil-du-Poitou, vice-président. Monsieur Francis CHALARD (à gauche), vice-président. lors du conseil de la Communauté d'Agglomération de Poitiers du 2 juillet 2009.
© kritix.com

Le conseiller André-Hubert Quintard, « Pour l'assainissement, on a une baisse du volume traité [ndr : 8 millions traités pour 7,2 payés]. [...] 1856 tonnes de matières sèches [ndr : les boues] produites vont être l'objet d'une étude. [Mais] il n'y a pas de problème car le nombre des agriculteurs qui les acceptent est supérieur [ndr : voilà un argument qui tient davantage de considérations dogmatiques que de considérations scientifiques]. [...] La station de Fontaine le Comte sera raccordée à la Folie [ndr : la récente station d'épuration mutualiste de la CAP]. L'augmentation du niveau des taxes progresse plus vite que les hausses que nous avons voté. Reste une réunion publique à Poitiers pour rendre compte. » Le conseiller minimisa les problèmes de pollution à régler... Selon les élus verts, le réseau d'assainissement de la CAP devrait être dépassé par les nouvelles normes ! Le vice-président, calme, serein, souriant, très professionnel, salua surtout le grand travail sur l'Eau dans la CAP.

Alain Claeys, se justifiant de son départ en pleine séance plénière, « Je dois saluer la présidente de l'UNAF ! » Alain Claeys s'en est allé. Il laissa la présidence de la séance au vice-président et maire de Chasseneuil du Poitou, Claude Eidelstein, aux manières non dénuée d'une évidente bonhomie...

Jean-Jacques Guérin, rapporteur de la commission transports, politique de déplacements et voiries, « En ce qui concerne le rapport 2008 de Vitalis, vous avez la synthèse ; il y a de l'information. On a une offre constante supérieure à 25%, supérieure aux agglomérations équivalentes à la CAP. On est bon élève ! Avec un usage soutenu, on va vers les 15 millions de voyages, soit 110 par habitants par an : ce nombre a crû de 16% [en un an]. On peut se féliciter de la performance du réseau quand le prix annuel par habitant pour la CAP est de 3€ et quand dans les autres agglomérations de même taille il est de 4€ ! Il y aura une certification de la Pictavienne [ndr : lignes de bus circulaire 2A et 2B], pour permettre aux usagers d'être bien transportés. L'objectif serait que toutes les lignes soient certifiées. L'une des pistes de progrès serait de stopper le vieillissement du parc et lancer un appel d'offre dans le cadre du plan de déplacement et de la géolocalisation. »

Jardin anglais du parc de Blossac à Poitiers, en juillet 2009.
© kritix.com

19h20, Claude Eidelstein, d'une voix chaleureuse, « La 22, il s'agit du transfert du trafic [des camions] de la N10 à l'autoroute ; Jean-Jacques Guérin ! »
       Jean-Jacques Guérin, « On va prolonger la convention jusqu'en 2010, qui existe depuis 2005. »
       Robert Rochaud, « On privilégie l'objectif de développement durable. [...] Qu'en est-il de la négociation sur le covoiturage ? »
       Jean Jacques Guérin s'appliqua, « Le lancement du site internet du covoiturage a eu lieu en janvier 2009. [...] 1990 personnes se sont inscrites, pour 23 annonces : c'est un bilan mitigé. Nous voulons communiquer à la rentrée, lors de la semaine de la mobilité. »
       Robert Rochaud, rapporteur de la commission équipements sportifs, pour les bâtiments sportifs, « Cofiroute est capable, aux USA, de faire payer le covoiturage ! Comme il y a peu de progrès, au lieu de voter contre, je m'abstiendrai ! » Il procura à un journaliste, au pied d'un pilier, son approprié acte d'accusation.
       Jean-Jacques Guérin, zélé, « Sur la Transvienne [ndr : réduction sur le péage autoroutier entre Poitiers et le Futuroscope], je peux même vous donner le nombre de badges. »
       Le vice-président Claude Eidelstein, « Il peut le faire ! Nous devrions appliquer le covoiturage au Conseil ! », franche rigolade ! On pourrait, par exemple, imaginer dans une même voiture les conseillers Braconnier, Vergnaud, Rochaud, Rousseau...

Vestibule et escalier d'honneur de l'hôtel de ville de Poitiers, en avril 2009.
© kritix.com

El Mustapha Belgsir, Rapporteur de la Commission Développement économique et emploi-insertion, pour l’économique, énuméra, « Les offres de services de la convention de service publique relatives au RSA, l'accompagnement socio-professionnel, l'aide à la mobilité, [...] »
       Ces délibérations à la Prévert terminées, le conseiller Patrick Coronas précisa, d'un ton acide, « On devrait s'attendre à 9% de plus pour l'insertion [ndr : retour à l'emploi] selon [le Haut commissaire aux solidarités actives contre la pauvreté, Martin] Hirsch. Quand je mets 3 à mes élèves et que je leur mets 3,30 ; je ne leur dit pas qu'ils ont gagné 10% ! On peut faire dire ce que l'on veut à des chiffres et des points. C'est mon travail d'administrateur au CCAS à la ville de Poitiers ; il faudrait faire un suivi annuel du RSA. »
       El Mustapha Belgsir, pragmatique, « On fait avec ce que l'on a. Cela ne nous appartient pas : on nous impose des distorsions entre la politique du gouvernement et notre politique solidaire. »
       Le conseiller Jean-Claude Bonnefon, « Ma famille politique s'est abstenue sur le RSA, reconnaissons cette avancée. [...] [Car il faut reconnaître] la banalisation des faibles revenus des travailleurs pauvres, comme on dit aux USA. J'approuve le vote. C'est un devoir de solidarité : je reconnais des avancées [...] dans un contexte difficile, où 1800 personnes vont être bénéficiaires du RSA la semaine prochaine. »

Claude Eidelstein, « La 25 est retirée ! Il s'agissait de l'association Envie, suite à un litige avec Vouneuil-sous-biard. »
       Une subvention de 15 000 € pour l'organisation des rencontres du numérique avec, entre autres, le « monsieur Prospective » Jacques Attali (voir le compte rendu paru sur le site Une Coccinelle à Poitiers). Un peu plus tard, on se félicita du bilan positif de modifications sur la zone industrielle « république 3 » ; le vice-président sanctionna d'un « Bravo ! »

El Mustapha Belgsir, « Quant au renouvellement du tissu urbain diffus : une étude sera menée. [...] La CAP manque de repères, faute de littérature. [...] L'engagement de la CAP est de recruter un doctorant et un étudiant en charge de l'étude. »

Escalier d'honneur et vestibule de l'hôtel de ville de Poitiers, en avril 2009.
© kritix.com

Bernard Cornu, Rapporteur de la Commission Développement urbain, « La délibération du PLU est importante : c'est un moment clé pour l'aménagement de la CAP. Le 24 octobre, nous avons tenu un séminaire PLU, puis des ateliers en novembre et janvier à l'ESIP, ce qui nous a donné cette volonté de développement urbain de la CAP, fruit d'aménagements importants. Nous travaillerons aussi sur le PLH [Plan Local de l'Habitat], le PDU [Plan de Déplacement Urbain] et le PADD [Projet d'Aménagement et de Développement Durable] qui devra faire l'objet d'un bilan. »

Dominique Clément, Président de la Commission Développement urbain, lyrique, « Le PADD est un mythe fondateur qui n'a pas force de loi, mais constitue une mise en cohérence [ndr : autrement dit, on est dans une démocratie représentative, non dans une république d'experts !]. Ce document est très important, fondateur ! Le mot ambition [n'est pas de trop] : Poitiers est une capitale modeste, mais doit être incontournable [avec le TGV] ! Ce que Poitiers n'a pas en taille, elle l'a en attractivité. [Il faut] faire de la taille modeste, un élément positif ! La jeunesse de cette ville est un élément clé de l'attractivité. [...] [Il faut] être audacieux avec l'émergence des modes de déplacements ! [Le] danger est [qu'il] ne faudrait pas n'être que picto-charentais, euuuuh... Picto-poitevin ! [Il faut] voir ce que les autres [ndr : ceux qui traversent la ville] attendent de nous ! [Il faut] Éviter le syndrome de la "réserve d'indiens", même si on y vit bien ! »

Le président de la CAP et maire de Poitiers Alain Claeys, à la gauche du vice-président et maire de Chasseneuil-du-Poitou M. Eidelstein, en fin de séance du conseil communautaire du 2 juillet 2009.
© kritix.com

Bernard Cornu, à l'appréciation toujours très avisée, sur la cohérence urbanistique du PADD, « S'étendre, c'est tuer la ville ! [ndr : Les terres ne sont pas dévolues à la bétonisation ; les terres arables ne sont pas à consommer !] Le logement social doit être maitrisé comme outil de renouvellement urbain ! La mixité, c'est l'équilibre dans chaque quartier : donner à chacun sa place pour bien vivre. [...] Renforcer l'urbanisme n'est pas tuer la nature ! La densité ne définit pas la qualité de la vie. L'intensité urbaine, il faut que ce soit proportionné, en rapport avec les habitants. [...] La polycentralité de la CAP est frappante quand on vient de l'extérieur ! Il faut concentrer les pôles de manière cohérente, quartier par quartier. »
       Jean-Jacques Guérin, Rapporteur de la Commission Equipements sportifs, pour les bâtiments, sibyllin, « La notion de déplacement traverse la charte des valeurs fondamentales qui veut un territoire accessible à tous, à dimension intéressante ! Il faut fédérer les territoires de l'aire urbaine par lignes directrices, afin d'affirmer un droit à la mobilité pour tous. Sera nécessaire la poursuite de l'innovation sur les transports en mode doux et favoriser l'inter-modalité. »

Robert Rochaud, « [Il faut éviter] la multiplication des lotissements en campagne, sans transports en communs. Il en va de la pertinence du SCOT ! Le PLU mérite d'être connu : c'est insuffisant en matière d'environnement ! » Le conseiller fit remarquer avec aigreur qu'on reporte toujours à plus tard les questions environnementales, puis continua « Je suis très content des avancées sur le développement durable ! En ce qui concerne nos propositions non reprises, nous avions proposé la conversion des agriculteurs en agriculture biologique ; or, la demande en cantine n'est pas satisfaite par l'agriculture [des environs de la CAP] ! [...] On est un peu trop picto-poitevin [ndr : la CAP n'est pas assez attentive à ce qui se fait ailleurs] ! [...]Dans les constructions de la CAP, on trouve peu de surfaces enherbées ! »

Le conseiller Patrick Coronas signifia, sur une délibération d'appel d'offres, « Les achats publiques doivent être une force de frappe de la CAP ! »

Les remparts du Parc de Blossac à Poitiers, en juillet 2009.
© kritix.com

Le conseiller Daniel Duperron, « En matière de logement : 1000 logements nouveaux par an sont mis sur un marché détendu, est-ce bien raisonnable ? Les bailleurs sociaux sont concurrencés par les propriétaires De Robien [ndr : un dispositif de défiscalisation pour les locations de logement neuf]. Ne pleurons pas sur leurs erreurs ! Il est dit que le nombre de logements sociaux progresse. Mais selon les bailleurs sociaux, la demande continue à décroître. [...] Dans le même temps, il y a une inadéquation croissante avec la précarisation : les HLM sont les seuls logements à bénéficier d'une hausse de la demande d'offre de loyers. Je souhaite que ce soit inscrit dans le PADD. »
       Bernard Cornu, rapporteur de la commission développement urbain, « Nous travaillons sur le brouillon du PLH : 1000 logements par an est une moyenne qu'il faut ajuster en vue d'un équilibre commune par commune, pour répondre aux besoins énoncés par les préconisations globales. En région, la CAP se singularise par une détente sur le marché du logement. Ce qui est positif, c'est que l'on trouve facilement un logement ! L'effet pervers, c'est que l'on fait des ghettos ! [...] Mais il faut lutter contre, pour limiter la fuite des ménages en dehors de a CAP. [Le dispositif] De Robien est aujourd'hui moins cher que le social existant ! [ndr : c'est la première fois que le privé peut concurrencer le logement social dans la CAP !] Il faut recomposer la diversité des demandes sur la CAP. »
       Le maire de Saint-Benoît et conseiller de la CAP, Dominique Clément, « Dans les petites villes, c'est une autre logique ; le PADD se frotte à cette dure réalité [qu'est la contradiction des logiques]. [...] On passe du PADD au PLH, [mais] dans la CAP un nivellement est possible. » 20h15.
       On récita ces psaumes urbains sans convictions, en les écartant religieusement : maintenant il s'agissait de prouver l'efficacité tout cela !

Le conseiller Aurélien Tricot, Président de la Commission Equipements sportifs, sur les tarifications, « Le centre aquatique de la pépinière aura un tarif unique d'entrée. » Le conseiller se laissa aller, distrait, sur ce que son expérience du terrain lui permit d'observer et ajouta « Il n'y a pas encore d'animaux, encore que... », franche rigolade !

Place de la liberté à Poitiers, en mars 2009.
© kritix.com

La délibération 48 concernant l'association Valoris textile. La conseillère Christiane Fraysse, « Elle fabrique des chiffonnettes, que les collectivités peuvent commander ! » Le vice-président Claude Eidelstein lui suggéra d'en faire de la publicité dans les mairies pour les faire connaître à nos concitoyens.

20h30, Alain Claeys revint en séance publique : sa réapparition amusa et surpris... La mine réjouie, il semblait dans un état de contentement absolu, comme au sortir d'un buffet dînatoire bien alcoolisé... Le président de la CAP revenait formellement clôturer la séance. Les élus sourirent de l'opportun retour... Alain Claeys le prit avec humour, radieux.

Le conseiller Francis Chalard, Rapporteur de la Commission Finances et personnel, s'acquitta de la délibération 56. Puis, pour prendre de la hauteur, après que l'on eut laissé le dernier mot au président Alain Claeys, celui-ci s'encanailla d'un, « On peut aller boire un coup ! »
       20h33, la séance était clôturée.


Trombinoscope de la municipalité de Poitiers (2014-...) [pdf]
Trombinoscope de la Communauté d'Agglomération de Poitiers (2014-...) [externe]
Trombinoscope de la municipalité de Poitiers (2008-2014) [pdf]
Trombinoscope de la Communauté d'Agglomération de Poitiers (2008-2014) [pdf]

Pour commenter cette chronique, connectez-vous...
Pour s'inscrire, cliquez-ici.
Pseudonyme
Mot de passe
Mémoriser


Mot de passe oublié ?
 
Regrets éternels en langue de bois d'un Bourget
Sans dents et sans reproches
Élan patriotique pour un 11 janvier 2015 en « balles tragiques » à mille temps
Pragmatique
Phrygien d'airain
Gastronome en talonnette courte
PPP ou l'impuissance du Politique
Jean-Marc Ayrault, payeur de Notre-Dame-des-Landes
Lepage Corinne, courage Parménide
'Shame on you' américano-hollandais
Livre tournois de Valençay
Commandement normatif
Bilderberg, la pieuvre
Bipartisme défait
Lumières de Hollande

Être tenu informé des dernières chroniques publiées en s'abonnant à ce flux RSS

Follow kritix on Twitter