En 2015, François Hollande c'est 900 euros de dette publique supplémentaire par français !
Monday  21 August  2017
Bonne lecture !
Chronique 61 - Friday 11 June 2010 Claude Eidelstein but le calice budgétaire jusqu'à la lie Chronique 60 - Thursday 3 June 2010 Claude Eidelstein ne jettera pas la pierre... Chronique 59 - Tuesday 1 June 2010 Tourmente poitevine ou la pression fiscale décomplexée Chronique 58 - Saturday 29 May 2010 0,9 de Pâques : cap, cap, cap, codex ! Chronique 57 - Wednesday 26 May 2010 Fibre budgétaire : cachez cette taxe qu'un rigoureux socialiste ne saurait voir ! Chronique 56 - Sunday 23 May 2010 Le transport gratuit d'une exaspération budgétaire Chronique 55 - Sunday 18 April 2010 0,9% : l'Impôt d'un passé de l'Imprévoyance Chronique 54 - Friday 16 April 2010 Alain Claeys a sauvé la CAP de la faillite ! Chronique 53 - Thursday 15 April 2010 La Sarkozie transporte la CAP à grande vitesse Chronique 52 - Friday 2 April 2010 Poitiers, une héritière un peu gauche Chronique 51 - Tuesday 30 March 2010 Poitiers s'enlise dans la précarité Chronique 50 - Wednesday 3 February 2010 La CAP revisite le quart d'heure poitevin Chronique 49 - Thursday 7 January 2010 Le Grand Poitiers fait son chemin et ses tuyaux Chronique 48 - Sunday 3 January 2010 Ryanair : Alain Claeys retrouve le CAP de l'intérêt général et fend l'armure Chronique 47 - Monday 28 December 2009 Poitiers choisit les régressifs de Total pour Toumaï Chronique 46 - Thursday 24 December 2009 Un tunnel pour la Ganterie, parce que Poitiers le vaut bien Chronique 45 - Monday 21 December 2009 Poitiers, si chère à leur cœur... Chronique 44 - Wednesday 16 December 2009 Poitiers en lutte contre la négligence et l'abandon Chronique 43 - Thursday 3 December 2009 Les mille et une couleuvres de l'impôt LGV avalisé par la CAP Chronique 42 - Tuesday 1 December 2009 CAP : le devoir d'exemplarité en question Chronique 41 - Sunday 29 November 2009 Alain Claeys contraint et forcé à jouer Collectif Chronique 40 - Wednesday 25 November 2009 Poitiers-sécurité : « Logiparc-SIPEA » a la hache, elle aime Chronique 39 - Monday 23 November 2009 Quand Alain Claeys caresse la démocratie participative Chronique 38 - Thursday 19 November 2009 Poitiers paupérisée ! Chronique 37 - Thursday 15 October 2009 PLU de Poitiers : un bourgeois, une poule, assis sur un tabouret... Chronique 36 - Sunday 11 October 2009 Le bourgeois transparent Chronique 35 - Friday 9 October 2009 Le CCJ et le bon bourgeois Chronique 34 - Tuesday 29 September 2009 Is not CAP sexy ? Chronique 33 - Sunday 27 September 2009 CAP sur LGV : le côté obscur de la transparence Chronique 32 - Tuesday 14 July 2009 CAP : frondaisons estivales de « la réserve d'indiens » Chronique 31 - Sunday 12 July 2009 Claude Thibault et le CAP de la verte fronde Chronique 30 - Wednesday 8 July 2009 Chauffage des Couronneries : Alain Claeys s'émancipe de Jacques Santrot Chronique 29 - Saturday 4 July 2009 Poitiers-Jeunes : Alain Claeys s'émancipe de Jacques Santrot Chronique 28 - Saturday 27 June 2009 CAP : l'attelle du 18 juin (acte 2) Chronique 27 - Thursday 25 June 2009 CAP : l'attelle du 18 juin (acte 1) Chronique 26 - Thursday 11 June 2009 LGV : l'État Sarkozy c'est la CAP ...itulation ! (acte 2) Chronique 25 - Tuesday 9 June 2009 LGV : l'État c'est la CAP ! (acte 1) Chronique 24 - Tuesday 2 June 2009 Poitiers et le poing d'honneur d'Aurélien Tricot Chronique 23 - Saturday 30 May 2009 Huis clos de Poitiers, une certaine idée de la transparence (acte 2) Chronique 22 - Wednesday 27 May 2009 Huis clos de Poitiers, une certaine idée de la transparence (acte 1) Chronique 21 - Tuesday 5 May 2009 Entre Rachida Dati et Alain Claeys, un lapin rose se pose (acte 2) Chronique 20 - Sunday 3 May 2009 Entre Rachida Dati et Alain Claeys, un lapin rose se pose (acte 1) Chronique 19 - Saturday 25 April 2009 Mot Claeys, clé de la duplicité poitevine (acte 5) Chronique 18 - Thursday 23 April 2009 Mot Claeys, clé de la duplicité poitevine (acte 4) Chronique 17 - Monday 20 April 2009 Mot Claeys, clé de la duplicité poitevine (acte 3) Chronique 16 - Saturday 18 April 2009 Mot Claeys, clé de la duplicité poitevine (acte 2) Chronique 15 - Wednesday 15 April 2009 Mot Claeys, clé de la duplicité poitevine (acte 1) Chronique 14 - Saturday 11 April 2009 Conseil CAP : Philippe Brottier, dignité fontenoise (acte 3) Chronique 13 - Wednesday 8 April 2009 Conseil CAP : Philippe Brottier, dignité fontenoise (acte 2) Chronique 12 - Friday 3 April 2009 Conseil CAP : Philippe Brottier, dignité fontenoise (acte 1) Chronique 11 - Wednesday 4 March 2009 Cantine de Poitiers : Alain Claeys très soupe au lait ! Chronique 10 - Tuesday 3 March 2009 Poitiers sereine... Mais que fait Alain Claeys ? Il investit... Chronique 9 - Saturday 21 February 2009 Alain Claeys, président de la CAP, ne créera pas de nouvel impôt Chronique 8 - Sunday 8 February 2009 Coeur d'agglo : Poitiers accroche un Lion de plus à son blason (acte 2) Chronique 7 - Thursday 5 February 2009 Coeur d'agglo : Poitiers accroche un Lion de plus à son blason (acte 1) Chronique 6 - Friday 16 January 2009 Rires sous CAP : déboires à plus soif du Poitiers fiscal ! Chronique 5 - Monday 12 January 2009 Mauvais CAP à la Communauté d'agglomération de Poitiers Chronique 4 - Monday 5 January 2009 Poitiers, paix sociale en ordre de bataille
Chronique 3 - Saturday 3 January 2009 Tandem pictave Claeys-Desbourdes : « je t'aime moi non plus ! »
Chronique 3 - Saturday 3 January 2009 Tandem pictave Claeys-Desbourdes : « je t'aime moi non plus ! » Chronique 2 - Wednesday 3 December 2008 Poitiers, délicate démocratie locale selon Alain Claeys Chronique 1 - Monday 1 December 2008 Poitiers d'Alain Claeys, si bien en son Conseil...
 
3ème Chronique

Tandem pictave Claeys-Desbourdes : « je t'aime moi non plus ! »

Kritix, le Saturday 3 January 2009 - 2325 consultations - Commenter la chronique

« L'université pluridisciplinaire de Poitiers ne doit pas être le parent pauvre de la bonne gestion de l'État ! ». Coup de semonce lancé dès le début du conseil municipal, ce 15 décembre 2008.

« La faculté de Poitiers ne doit pas être une faculté de 1er cycle ! », Alain Claeys député-maire de Poitiers.

Vitrail de la mairie de Poitiers, décembre 2008 : Les édiles discutent avec Aliénor d'Aquitaine les clauses de la Charte de 1199 établissant la Cité de Poitiers en Commune.
© kritix.com

Le député maire de Poitiers plaida pour le maintien de cursus d'études complet pour la plupart des étudiants. « Ils ne sont pas sérieux ces mecs de droite, lança la conseillère gauche alternative Maryse Desbourdes. Tout est remis en cause de la maternelle à la fac ! ». « Je suis toujours en formation continue », s'amusa le député-maire Alain Claeys. La salle des échevins profita de l'intermède avant d'aborder le délicat dossier du CREPS. On le dit sur le point de fermer. Lui, ce centre de formation au sport, ce centre qui fut le nid des plus grands sportifs français, le tennisman Wielfrid Tsonga en est le dernier exemple. La préfecture ne mènerait pas une politique de soutien du sport populaire ?

« Faire disparaître le CREPS est une catastrophe pour le sport d'élite », Alain Claeys président de la CAP.

Alain Claeys poursuivit agacé, en réponse au positionnement de l'opposante madame Desbourdes sur la gratuité dans la pratique sportive : « on ne peut pas dire oui à la gratuité et oui au service publique ».

Les délibérations s'enchaînèrent et l'on vint à débattre de l'activité économique. « Je voudrais taquiner... le 30 octobre 2008, je cherchais déjà comment investir pour soutenir l'activité... », commença le maire. L'opposition fut hésitante sur le devenir communal et mit en garde quant aux choix et priorités. L'UMP, par la voie du conseiller Stéphane Braconnier, reprit la parole sarkozyste pour justifier... sans convaincre personne : « Notre non au vote du budget n'est pas contre coeur d'agglo mais un positionnement dont le soucis est que Poitiers investisse ». Alain Claeys défendit pied à pied son périlleux budget. Le Modem se montra vigilent mais coopératif étant donné la bonne volonté affichée par le député-maire. Philippe Mahou souhaita que l'impact budgétaire soit le plus limité possible sur les familles :
       « C'est la qualité de vie de l'enfance poitevine qui se joue. […] Ces choix exigeants ne peuvent pas durer si le désengagement est durable.
       – vous avez raison. », répondit sombrement Alain Claeys.

Le député-maire rappela pour anecdote que le 14 mars 2008, sur la question du développement durable, l'UMP s'était montré récalcitrant. Depuis, cette opposition se plaignit de ne pas faire partie du développement responsable ; sans ironie aucune Alain Claeys invita l'UMP... : « Les portes vous sont ouvertes ! ». Le député-maire se prit à savourer son estocade politicienne... non sans raison.

« Il faut se mobiliser contre le cassage de l'Éducation et donner la gratuité aux accueils périscolaires ! », Maryse Desbourdes.

Alain Claeys répondit vertement à cette opposante consciencieuse : « ça suffit les leçons et on verra qui votera les aides aux familles à la CAP ». Emporté, plus rouge que l'extrême gauche, monsieur le député maire laissa entendre qu'il serait le seul à tenir localement une politique réellement sociale, à la différence de certains collègues des communes voisines... Les intéressés apprécieront... Le Conseil en vint aux délicates questions psychiatrique et médecines ambulatoires : idéologie populiste ? Alain Claeys s'éleva contre les agissements du gouvernement Fillon : « Je trouve cela détestable d'aborder ces sujets en terme de sécurité. Ce n'est pas un sujet de sécurité mais de santé. C'est insultant pour les familles et les malades. »

Alors que le conseil se penchait sur les tarifications culturelles, Alain Claeys apostropha l'opposante Maryse Desbourdes : « Vous pourriez lever la main et voter contre ! » Le parangon de gratuité fit opportunément place au règlement de compte, à l'humiliation publique.

Au détour d'une délibération, sur le vote d'une subvention mémorielle du parti communiste, le conseiller modem Philippe Mahou fit : « sans états d'âmes nous votons ! ». Dépité ? Non, le sourire triompha de toute part. Et dans le décalé, d'un élan, le maire se lança goguenard « Personne n'a d'états d'âmes ». Des rires gras fusèrent de toutes parts, la pratique des pleins pouvoirs faisant le reste... un clou chasse l'autre... Le mode de scrutin pousse à des comportements parfois regrettable au sein de la démocratie locale française... Aux hypocrisies succèdent des petites vérités plutôt franches...

« Est-ce que l'on substituera à l'Etat ? », Alain Claeys maire de Poitiers, s'interrogeant sur les dotations de l'État.

Puis vint la question du Théâtre Auditorium de Poitiers. Alain Claeys fit rappel des « devoirs et obligations de chacun ». Le maire fit connaître une négociation difficile avec la CAP en commissions : tant sur les équipements culturels des maisons de quartier que sur les choix culturels proprement dits. Un peu plus tard, à la suite de quelques délibérations, le maire réaffirma les vacances comme politique sociale, en référence à 1936 : les loisirs faisant partie des vacances pour ceux qui ne peuvent pas aller hors les murs de la CAP.

Le député-maire de Poitiers et président de la CAP, durant le conseil.
© kritix.com

Pour ce qui fut du budget culture, l'UMP s'interrogea publiquement sur le manque de transparence dans la gestion de certaines attributions. « Vous n'avez pas répondu à ma question ! » plastronna Stéphane Braconnier après un socialiste et habile discours d'évitement du maire. Alain Claeys, comme si de rien était, balaya la remarque : « le TAP, le confort moderne et Mendès France auront des contrats d'objectifs qui seront présentés ». Les affaires qui auraient dues rester publique sont enfin mises sur la table. Poitiers peut s'en féliciter.

Le centriste Philippe Mahou prodigua sans illusions que les « compétences relatives au tourisme gagneraient à être mutualisées avec le conseil général, régional, comité départemental du tourisme ». A la suggestion, Alain Claeys répondit que les décisions se feraient désormais toujours sur contrats d'objectifs, le prochain étant pour le premier trimestre 2009. Il ajouta : « le travail est en cours avec la SNCF pour une meilleure adéquation touristique. Poitiers vient d'entrer dans un réseau associatif de villes européennes ». Quant au tabou socialiste du Futuroscope...

« Les Expressifs est une manifestation intelligente et doit durer », Alain Claeys répondant à la conseillère Françoise Coleau rapportant des nuisances sonores au centre ville dues aux spectacles de rues. Un Audit financier et organisationnel de Poitiers-jeunes pour asseoir les Expressifs comme organisation phare de Poitiers à l'automne fut appuyé par la majorité.

« Prévention, répression, lutte contre l'alcool . Deux SDF sont morts à Poitiers cette année à cause de alcoolisme. On peut boire autre chose, mais pas de prohibition », Alain Claeys répondant à ceux de sa majorité qui remettaient en cause son arrêté anti-alcool sur la voie publique décrété suite à la constatations d'états d'ivresses endémiques. Garder la mesure est toujours très habile pour réformer des habitudes tenaces. Question de méthode : changer les siens, les choses, tout en douceur...

La séance du conseil n'était qu'à mi-chemin de son déroulé, mais déjà les questions de paix sociale s'annonçaient...
      


Trombinoscope de la municipalité de Poitiers (2014-...) [pdf]
Trombinoscope de la Communauté d'Agglomération de Poitiers (2014-...) [externe]
Trombinoscope de la municipalité de Poitiers (2008-2014) [pdf]
Trombinoscope de la Communauté d'Agglomération de Poitiers (2008-2014) [pdf]

Pour commenter cette chronique, connectez-vous...
Pour s'inscrire, cliquez-ici.
Pseudonyme
Mot de passe
Mémoriser


Mot de passe oublié ?
 
Regrets éternels en langue de bois d'un Bourget
Sans dents et sans reproches
Élan patriotique pour un 11 janvier 2015 en « balles tragiques » à mille temps
Pragmatique
Phrygien d'airain
Gastronome en talonnette courte
PPP ou l'impuissance du Politique
Jean-Marc Ayrault, payeur de Notre-Dame-des-Landes
Lepage Corinne, courage Parménide
'Shame on you' américano-hollandais
Livre tournois de Valençay
Commandement normatif
Bilderberg, la pieuvre
Bipartisme défait
Lumières de Hollande

Être tenu informé des dernières chroniques publiées en s'abonnant à ce flux RSS

Follow kritix on Twitter