En 2015, François Hollande c'est 900 euros de dette publique supplémentaire par français !
Thursday  23 March  2017
Bonne lecture !
Chronique 61 - Friday 11 June 2010 Claude Eidelstein but le calice budgétaire jusqu'à la lie Chronique 60 - Thursday 3 June 2010 Claude Eidelstein ne jettera pas la pierre... Chronique 59 - Tuesday 1 June 2010 Tourmente poitevine ou la pression fiscale décomplexée Chronique 58 - Saturday 29 May 2010 0,9 de Pâques : cap, cap, cap, codex ! Chronique 57 - Wednesday 26 May 2010 Fibre budgétaire : cachez cette taxe qu'un rigoureux socialiste ne saurait voir ! Chronique 56 - Sunday 23 May 2010 Le transport gratuit d'une exaspération budgétaire Chronique 55 - Sunday 18 April 2010 0,9% : l'Impôt d'un passé de l'Imprévoyance Chronique 54 - Friday 16 April 2010 Alain Claeys a sauvé la CAP de la faillite ! Chronique 53 - Thursday 15 April 2010 La Sarkozie transporte la CAP à grande vitesse Chronique 52 - Friday 2 April 2010 Poitiers, une héritière un peu gauche Chronique 51 - Tuesday 30 March 2010 Poitiers s'enlise dans la précarité Chronique 50 - Wednesday 3 February 2010 La CAP revisite le quart d'heure poitevin Chronique 49 - Thursday 7 January 2010 Le Grand Poitiers fait son chemin et ses tuyaux Chronique 48 - Sunday 3 January 2010 Ryanair : Alain Claeys retrouve le CAP de l'intérêt général et fend l'armure Chronique 47 - Monday 28 December 2009 Poitiers choisit les régressifs de Total pour Toumaï Chronique 46 - Thursday 24 December 2009 Un tunnel pour la Ganterie, parce que Poitiers le vaut bien Chronique 45 - Monday 21 December 2009 Poitiers, si chère à leur cœur... Chronique 44 - Wednesday 16 December 2009 Poitiers en lutte contre la négligence et l'abandon Chronique 43 - Thursday 3 December 2009 Les mille et une couleuvres de l'impôt LGV avalisé par la CAP Chronique 42 - Tuesday 1 December 2009 CAP : le devoir d'exemplarité en question Chronique 41 - Sunday 29 November 2009 Alain Claeys contraint et forcé à jouer Collectif Chronique 40 - Wednesday 25 November 2009 Poitiers-sécurité : « Logiparc-SIPEA » a la hache, elle aime Chronique 39 - Monday 23 November 2009 Quand Alain Claeys caresse la démocratie participative Chronique 38 - Thursday 19 November 2009 Poitiers paupérisée ! Chronique 37 - Thursday 15 October 2009 PLU de Poitiers : un bourgeois, une poule, assis sur un tabouret... Chronique 36 - Sunday 11 October 2009 Le bourgeois transparent Chronique 35 - Friday 9 October 2009 Le CCJ et le bon bourgeois Chronique 34 - Tuesday 29 September 2009 Is not CAP sexy ? Chronique 33 - Sunday 27 September 2009 CAP sur LGV : le côté obscur de la transparence Chronique 32 - Tuesday 14 July 2009 CAP : frondaisons estivales de « la réserve d'indiens » Chronique 31 - Sunday 12 July 2009 Claude Thibault et le CAP de la verte fronde Chronique 30 - Wednesday 8 July 2009 Chauffage des Couronneries : Alain Claeys s'émancipe de Jacques Santrot Chronique 29 - Saturday 4 July 2009 Poitiers-Jeunes : Alain Claeys s'émancipe de Jacques Santrot Chronique 28 - Saturday 27 June 2009 CAP : l'attelle du 18 juin (acte 2) Chronique 27 - Thursday 25 June 2009 CAP : l'attelle du 18 juin (acte 1) Chronique 26 - Thursday 11 June 2009 LGV : l'État Sarkozy c'est la CAP ...itulation ! (acte 2) Chronique 25 - Tuesday 9 June 2009 LGV : l'État c'est la CAP ! (acte 1) Chronique 24 - Tuesday 2 June 2009 Poitiers et le poing d'honneur d'Aurélien Tricot Chronique 23 - Saturday 30 May 2009 Huis clos de Poitiers, une certaine idée de la transparence (acte 2) Chronique 22 - Wednesday 27 May 2009 Huis clos de Poitiers, une certaine idée de la transparence (acte 1) Chronique 21 - Tuesday 5 May 2009 Entre Rachida Dati et Alain Claeys, un lapin rose se pose (acte 2) Chronique 20 - Sunday 3 May 2009 Entre Rachida Dati et Alain Claeys, un lapin rose se pose (acte 1) Chronique 19 - Saturday 25 April 2009 Mot Claeys, clé de la duplicité poitevine (acte 5) Chronique 18 - Thursday 23 April 2009 Mot Claeys, clé de la duplicité poitevine (acte 4) Chronique 17 - Monday 20 April 2009 Mot Claeys, clé de la duplicité poitevine (acte 3) Chronique 16 - Saturday 18 April 2009 Mot Claeys, clé de la duplicité poitevine (acte 2) Chronique 15 - Wednesday 15 April 2009 Mot Claeys, clé de la duplicité poitevine (acte 1) Chronique 14 - Saturday 11 April 2009 Conseil CAP : Philippe Brottier, dignité fontenoise (acte 3) Chronique 13 - Wednesday 8 April 2009 Conseil CAP : Philippe Brottier, dignité fontenoise (acte 2) Chronique 12 - Friday 3 April 2009 Conseil CAP : Philippe Brottier, dignité fontenoise (acte 1) Chronique 11 - Wednesday 4 March 2009 Cantine de Poitiers : Alain Claeys très soupe au lait ! Chronique 10 - Tuesday 3 March 2009 Poitiers sereine... Mais que fait Alain Claeys ? Il investit... Chronique 9 - Saturday 21 February 2009 Alain Claeys, président de la CAP, ne créera pas de nouvel impôt Chronique 8 - Sunday 8 February 2009 Coeur d'agglo : Poitiers accroche un Lion de plus à son blason (acte 2) Chronique 7 - Thursday 5 February 2009 Coeur d'agglo : Poitiers accroche un Lion de plus à son blason (acte 1) Chronique 6 - Friday 16 January 2009 Rires sous CAP : déboires à plus soif du Poitiers fiscal !
Chronique 5 - Monday 12 January 2009 Mauvais CAP à la Communauté d'agglomération de Poitiers
Chronique 5 - Monday 12 January 2009 Mauvais CAP à la Communauté d'agglomération de Poitiers Chronique 4 - Monday 5 January 2009 Poitiers, paix sociale en ordre de bataille Chronique 3 - Saturday 3 January 2009 Tandem pictave Claeys-Desbourdes : « je t'aime moi non plus ! » Chronique 2 - Wednesday 3 December 2008 Poitiers, délicate démocratie locale selon Alain Claeys Chronique 1 - Monday 1 December 2008 Poitiers d'Alain Claeys, si bien en son Conseil...
 
5ème Chronique

Mauvais CAP à la Communauté d'agglomération de Poitiers

Kritix, le Monday 12 January 2009 - 2388 consultations - Commenter la chronique

Jeudi 20 novembre 2008... 18 h 14, assemblée plénière fournie et chorum de la CAP réuni, tout fut prêt, salle des Échevins à Poitiers. Le député-maire de Poitiers et président de la CAP Alain Claeys fit rappel à l'ordre... silence. Détendu, il distribua les paroles d'usage à l'aide d'une sonorisation laissant à désirer. En référence aux rapports de la presse locale sur le quartier de la gare, le président s'appliqua à préciser que les travaux non exécutés étaient du ressort de la SNCF, qu'il rencontra lors d'un rendez-vous. L'entame de la séance consommée, le cours du débat en vint à la sulfureuse banque Dexia. Cette banque des collectivités, aujourd'hui au Bénélux, ancien crédit local de France, devrait octroyer à l'agglomération poitevine 15 millions d'euros pour les besoins de financements de la CAP. Un conseiller s'éleva contre le renflouement européen de Dexia à hauteur de 3 milliards d'euros sous forme de capitalisation.

Alain Claeys, ancien trésorier du parti socialiste et sauveur du siège du Parti socialiste rue de Solférino à Paris, fit de la crise internationale un même mot : et au conseil municipal et au conseil communautaire, « Les emprunts ne sont pas risqués, je me souviens avec nostalgie du temps où œuvrait le crédit local de France ».

Poitiers, rue Carnot en décembre 2008
© kritix.com

Les maires étaient tous là ; celui de Fontaine le Comte, le vice-président Philippe Brottier, resta le tribun illustre du temps de l'ère Santrot. D'un cœur léger, Alain Claeys plaisanta, enchainant les délibérations par fastidieuses votations. La presse s'ennuya, parfois le maire chuinta, fatigué, parlant trop près du micro. Après ce formel intermède, il fut abordé la question budgétaire de l'Eau, précisant une stabilisation des subventions. Sur la question de la pollution de l'Incinérateur sur le quartier de Saint Eloi, Alain Claeys répondit avec le sang froid d'un homme de sa trempe, sur les efforts, sur l'exemplarité, sur une valorisation énergétique irréprochable.

« Je ne veux pas qu'il y ait de doutes », énonça d'un ton doucereux Alain Claeys : très différent de celui lancé à l'endroit du Modem, faisant écho à la tumultueuse algarade de l'incinérateur lors du tempétueux et précédent conseil municipal . Le public apolitique des maires reçut cette mesurée adresse avec calme. Un différentiel de quiétude pour un deux poids deux mesures ?

Séance apathique, son rythme empesé généra ennui et lassitude : Routine maîtresse du Rythme. Dissipés, les distraits confirmèrent ces absences de suivis... Endormissement généralisé jusqu'à la question du transport en commun à une image de marque moindre que celle de l'automobile. La politique de la CAP assume un haut service de transports publiques : on se félicita du service publique et de ses bienfaits, on s'auto-congratula du bon fonctionnement d'un réseau de 109 kms dû pour l'essentiel à son étalement territorial. Il fut signalé une injonction de la cour régionale des comptes, laquelle influa directement sur le budget de la CAP. Des échanges circonstanciés s'ouvrirent...

La gratuité séduit davantage les piétons que les automobilistes. « La gratuité : idée généreuse, mais peu cohérente », commença le responsable transport, le vice-président Jean-marie Paratte. La conseillère Maryse Desbourdes prit contre-pied, se disant « pour la gratuité des transports en commun, la répartition des richesses », signalant « un châteauroux plus politique que la CAP », proposant une « image CAP » et faisant vœu d'un aspect social de la gratuité ».

Mairie de Poitiers, salle des Echevins, décembre 2008 : lieu où se déroulent les délibérations de la Communauté d'Agglomération de Poitiers (CAP)
© kritix.com

Un autre conseiller poursuivit en notant que « des Entreprises suivent les opportunités des territoires, à la différence des populations sédentaires ».

La présidence termina en signifiant que le budget serait reporté en mars 2009, parce que impossible à financer dans l'immédiat ! « On vote par pans d'urgence ! », dit avec le plus profond dépit le président. Alain Claeys, se reprenant : « la gratuité, une triple erreur ! Elle est injuste socialement, 6000 poitevins dépendent de la CMU donc ne paient déjà pas. ». N'est pas justice sociale une aide aveugle : l'aide doit aller vers ceux qui en ont le plus besoin.
       Alain claeys enchaîna « la gratuité n'est pas écologique : il n'y a pas transfert des automobiles vers les bus. Enfin, comment la financer ? » Trouver plusieurs centaines de milliers d'euros pour le financement des biens matériels et immatériels d'un tel service publique n'est pas sans conséquence sur d'importantes nouvelles dépenses dont les répercussions seraient imputables au contribuable.

L'amertume passée, Alain Claeys résuma, « La gratuité est socialement injuste, non financée, non écologique : c'est une mesure en trompe-l'œil ! ».

Une polémique délibération apparut : celle du champion Mahyar Monshipour. La conseillère Maryse Desbourdes fit remarquer que la subvention allouée concernait le paiement d'un gala, non celui d'une association. A l'inverse, le conseiller Aurélien Tricot se félicita de ce retour salle Lawson Body. Tandis que la rumeur prétend que le sportif reviendrait pour raison financière... Vote de la délibération : 5 contre et 13 abstentions, tandis que des conseillers lisaient le Canard Enchainé ; avoir le sentiment de perdre sont temps n'est jamais très agréable.

Par suite, le Conseil s'enorgueillit du « contrat urbain » de cohésion sociale décidé en préfecture de Région le lundi soir précédent cette séance ; « une bonne chose pour tous », entendaient-on... Au détour de palabres, Alain Claeys lança à l'adresse de la députée européenne et conseillère Bernadette Vergnaud « Pour ou contre la rupture ? » ; de cette plaisanterie s'ensuivirent sourires et hochements de tête. Pour notre gouverne rappelons qu' Alain Claeys est fabiusien, tandis que Bernadette Vergnaud est royaliste : camarades de fortune d'un parti socialiste en quête d'identité...

En fin de Conseil, le conseiller Jean Claude Bonnefon intervint sur le système carcéral français : sa surpopulation et ses 90 suicides en 2008. C'est avec détermination et un volontarisme affirmé qu'il serait vigilant lors de l'ouverture prochaine et imminente du nouvel établissement carcéral de Vivonne (situé en périphérie de la CAP) ; Vigilant aussi avec une particulière attention portée sur la maison d'arrêt de la Pierre Levée à Poitiers. Alain Claeys apprécia cette « intervention importante et juste ».

Le président clôtura la séance à 20h03.


Trombinoscope de la municipalité de Poitiers (2014-...) [pdf]
Trombinoscope de la Communauté d'Agglomération de Poitiers (2014-...) [externe]
Trombinoscope de la municipalité de Poitiers (2008-2014) [pdf]
Trombinoscope de la Communauté d'Agglomération de Poitiers (2008-2014) [pdf]

Pour commenter cette chronique, connectez-vous...
Pour s'inscrire, cliquez-ici.
Pseudonyme
Mot de passe
Mémoriser


Mot de passe oublié ?
 
Regrets éternels en langue de bois d'un Bourget
Sans dents et sans reproches
Élan patriotique pour un 11 janvier 2015 en « balles tragiques » à mille temps
Pragmatique
Phrygien d'airain
Gastronome en talonnette courte
PPP ou l'impuissance du Politique
Jean-Marc Ayrault, payeur de Notre-Dame-des-Landes
Lepage Corinne, courage Parménide
'Shame on you' américano-hollandais
Livre tournois de Valençay
Commandement normatif
Bilderberg, la pieuvre
Bipartisme défait
Lumières de Hollande

Être tenu informé des dernières chroniques publiées en s'abonnant à ce flux RSS

Follow kritix on Twitter