En 2015, François Hollande c'est 900 euros de dette publique supplémentaire par français !
Saturday  16 December  2017
Bonne lecture !
Chronique 61 - Friday 11 June 2010 Claude Eidelstein but le calice budgétaire jusqu'à la lie Chronique 60 - Thursday 3 June 2010 Claude Eidelstein ne jettera pas la pierre... Chronique 59 - Tuesday 1 June 2010 Tourmente poitevine ou la pression fiscale décomplexée Chronique 58 - Saturday 29 May 2010 0,9 de Pâques : cap, cap, cap, codex ! Chronique 57 - Wednesday 26 May 2010 Fibre budgétaire : cachez cette taxe qu'un rigoureux socialiste ne saurait voir ! Chronique 56 - Sunday 23 May 2010 Le transport gratuit d'une exaspération budgétaire Chronique 55 - Sunday 18 April 2010 0,9% : l'Impôt d'un passé de l'Imprévoyance Chronique 54 - Friday 16 April 2010 Alain Claeys a sauvé la CAP de la faillite ! Chronique 53 - Thursday 15 April 2010 La Sarkozie transporte la CAP à grande vitesse Chronique 52 - Friday 2 April 2010 Poitiers, une héritière un peu gauche Chronique 51 - Tuesday 30 March 2010 Poitiers s'enlise dans la précarité Chronique 50 - Wednesday 3 February 2010 La CAP revisite le quart d'heure poitevin Chronique 49 - Thursday 7 January 2010 Le Grand Poitiers fait son chemin et ses tuyaux Chronique 48 - Sunday 3 January 2010 Ryanair : Alain Claeys retrouve le CAP de l'intérêt général et fend l'armure Chronique 47 - Monday 28 December 2009 Poitiers choisit les régressifs de Total pour Toumaï Chronique 46 - Thursday 24 December 2009 Un tunnel pour la Ganterie, parce que Poitiers le vaut bien Chronique 45 - Monday 21 December 2009 Poitiers, si chère à leur cœur... Chronique 44 - Wednesday 16 December 2009 Poitiers en lutte contre la négligence et l'abandon Chronique 43 - Thursday 3 December 2009 Les mille et une couleuvres de l'impôt LGV avalisé par la CAP Chronique 42 - Tuesday 1 December 2009 CAP : le devoir d'exemplarité en question Chronique 41 - Sunday 29 November 2009 Alain Claeys contraint et forcé à jouer Collectif Chronique 40 - Wednesday 25 November 2009 Poitiers-sécurité : « Logiparc-SIPEA » a la hache, elle aime Chronique 39 - Monday 23 November 2009 Quand Alain Claeys caresse la démocratie participative Chronique 38 - Thursday 19 November 2009 Poitiers paupérisée ! Chronique 37 - Thursday 15 October 2009 PLU de Poitiers : un bourgeois, une poule, assis sur un tabouret... Chronique 36 - Sunday 11 October 2009 Le bourgeois transparent Chronique 35 - Friday 9 October 2009 Le CCJ et le bon bourgeois Chronique 34 - Tuesday 29 September 2009 Is not CAP sexy ? Chronique 33 - Sunday 27 September 2009 CAP sur LGV : le côté obscur de la transparence Chronique 32 - Tuesday 14 July 2009 CAP : frondaisons estivales de « la réserve d'indiens » Chronique 31 - Sunday 12 July 2009 Claude Thibault et le CAP de la verte fronde Chronique 30 - Wednesday 8 July 2009 Chauffage des Couronneries : Alain Claeys s'émancipe de Jacques Santrot Chronique 29 - Saturday 4 July 2009 Poitiers-Jeunes : Alain Claeys s'émancipe de Jacques Santrot Chronique 28 - Saturday 27 June 2009 CAP : l'attelle du 18 juin (acte 2) Chronique 27 - Thursday 25 June 2009 CAP : l'attelle du 18 juin (acte 1) Chronique 26 - Thursday 11 June 2009 LGV : l'État Sarkozy c'est la CAP ...itulation ! (acte 2) Chronique 25 - Tuesday 9 June 2009 LGV : l'État c'est la CAP ! (acte 1) Chronique 24 - Tuesday 2 June 2009 Poitiers et le poing d'honneur d'Aurélien Tricot Chronique 23 - Saturday 30 May 2009 Huis clos de Poitiers, une certaine idée de la transparence (acte 2) Chronique 22 - Wednesday 27 May 2009 Huis clos de Poitiers, une certaine idée de la transparence (acte 1) Chronique 21 - Tuesday 5 May 2009 Entre Rachida Dati et Alain Claeys, un lapin rose se pose (acte 2)
Chronique 20 - Sunday 3 May 2009 Entre Rachida Dati et Alain Claeys, un lapin rose se pose (acte 1)
Chronique 20 - Sunday 3 May 2009 Entre Rachida Dati et Alain Claeys, un lapin rose se pose (acte 1) Chronique 19 - Saturday 25 April 2009 Mot Claeys, clé de la duplicité poitevine (acte 5) Chronique 18 - Thursday 23 April 2009 Mot Claeys, clé de la duplicité poitevine (acte 4) Chronique 17 - Monday 20 April 2009 Mot Claeys, clé de la duplicité poitevine (acte 3) Chronique 16 - Saturday 18 April 2009 Mot Claeys, clé de la duplicité poitevine (acte 2) Chronique 15 - Wednesday 15 April 2009 Mot Claeys, clé de la duplicité poitevine (acte 1) Chronique 14 - Saturday 11 April 2009 Conseil CAP : Philippe Brottier, dignité fontenoise (acte 3) Chronique 13 - Wednesday 8 April 2009 Conseil CAP : Philippe Brottier, dignité fontenoise (acte 2) Chronique 12 - Friday 3 April 2009 Conseil CAP : Philippe Brottier, dignité fontenoise (acte 1) Chronique 11 - Wednesday 4 March 2009 Cantine de Poitiers : Alain Claeys très soupe au lait ! Chronique 10 - Tuesday 3 March 2009 Poitiers sereine... Mais que fait Alain Claeys ? Il investit... Chronique 9 - Saturday 21 February 2009 Alain Claeys, président de la CAP, ne créera pas de nouvel impôt Chronique 8 - Sunday 8 February 2009 Coeur d'agglo : Poitiers accroche un Lion de plus à son blason (acte 2) Chronique 7 - Thursday 5 February 2009 Coeur d'agglo : Poitiers accroche un Lion de plus à son blason (acte 1) Chronique 6 - Friday 16 January 2009 Rires sous CAP : déboires à plus soif du Poitiers fiscal ! Chronique 5 - Monday 12 January 2009 Mauvais CAP à la Communauté d'agglomération de Poitiers Chronique 4 - Monday 5 January 2009 Poitiers, paix sociale en ordre de bataille Chronique 3 - Saturday 3 January 2009 Tandem pictave Claeys-Desbourdes : « je t'aime moi non plus ! » Chronique 2 - Wednesday 3 December 2008 Poitiers, délicate démocratie locale selon Alain Claeys Chronique 1 - Monday 1 December 2008 Poitiers d'Alain Claeys, si bien en son Conseil...
 
20ème Chronique

Entre Rachida Dati et Alain Claeys, un lapin rose se pose (acte 1)

Kritix, le Sunday 3 May 2009 - 2481 consultations - Commenter la chronique

Investir son Poitiers, investir la ville à vile prix, Alain Claeys de Poitiers investit sa ville...

Profil impressionniste du Lycée des Feuillants (au centre du tableau) à Poitiers, et siège de la future cité judiciaire. On distingue au loin la cathédrale Saint-Pierre.
© kritix.com

Poitiers s'était laissée aller au temps variable, voire pluvieux, ce 10 avril 2009. Le Conseil municipal avait des allures d'impromptu, de précipitation ; sorte de joyeuse animation, agitation, que cette préséance printanière. Salle des Échevins, 18H02, le maire ouvre la séance publique dans une salle à moitié vide ! L'opposition est, elle, presque en totalité au rendez-vous.

Le maire très amène, « Il y en a qui sont partis en Week-end ! », passa en revue les délégations de Pouvoirs, « Je suis navré de vous réunir un vendredi soir... C'est très important... Je suis très heureux que ce dossier [de la cité judiciaire] ait pu aboutir, par un travail fait avec des vas et viens et avec constance entre les services municipaux et le ministère de la Justice. Je remercie le préfet Bernard Tomasini, Jean Pierre Raffarin, Claude Bertaud [président du conseil général], et tant d'autres [l'affaire fut engagée par le ministre de la justice Pascal Clément en 2006]... C'est beaucoup d'énergie sur ce dossier... L'implantations de cités judiciaires n'est constitué que sur 6 villes françaises seulement... [Au sujet de l'insalubrité des tribunaux] Derrière les Pas-Perdus, c'est une catastrophe, je parle sous le contrôle de Maurice Monange... Il y a péril en la demeure !... L'action en justice, la procédure de l'association des anciens élèves du lycée [sur les titres de propriété pour justifier le prix de vente des murs], ce n'est pas mon affaire ! Comme je lis les gazettes et que Rachida Dati [ministre de la Justice] serait sur le point de partir, après des sueurs froides, je me réjouis de la signature [prochaine] de la Convention. Rachida Dati m'a fait parvenir une lettre pour qu'il y ait un projet splendide dans la tour Maubergeon ! Il faut que la promesse se précise pour que l'on ne perde pas de temps... Ville, Conseil général, État participent à des financements croisés. Pour la ville de Poitiers, ce serait une faute de ne pas participer aux fonctions régaliennes de la Républiques française... Tout concourt à ce que ce soit un beau projet [coeur d'agglo] ! » L'édile Alain Claeys articula peu, chuintant de temps à autres, comme si il eut voulut délibérer de manière expéditive...

Après avoir rappeler que le lycée des Feuillants était l'un des derniers grands lieux du centre-ville, il passa la parole au conseiller Jean-Caude Bonnefon qu'il tutoya, en bon camarade politique de plus de 30 ans. Le conseiller de la majorité commença, « Ce dossier permet la rénovation d'un site d'importance ; la dépense publique mobilisera des entreprises locales du bâtiment ». Le maire ajouta, « J'espère que la relance économique aura eu lieu d'ici là ». Jean-Claude Bonnefon reprit, « Après m'être entretenu avec les procureurs, moi, sans menottes, avec mes cannes [souriant avec ironie], c'est un parcours difficile [que l'aménagement pitoyable, anarchique, impropre aux handicaps, de l'actuel palais de justice]... Beaucoup de fonctionnaires accepteraient mal de telles conditions de travail ; la vétusté est manifeste ! »

Détail du profil impressionniste du Lycée des Feuillants de Poitiers, et siège de la future cité judiciaire. On distingue au loin la cathédrale Saint-Pierre.
© kritix.com

Le maire précisa, « J'ai souhaité que les personnels soient associés à la réception de Rachida Dati ». Le conseiller termina, « La solution à la surpopulation carcérale est la multiplication des centres pénitentiaires ». Il fit alors référence à la deuxième chance donnée à la sortie de détention, issu d'un travail parlementaire dont il défend l'ambition. Il s'indigna enfin de la vétusté des maisons d'arrêt et salua les choix municipaux fait par Poitiers d'aider, porter le secours aux familles de détenus, le plus souvent en détresse. Jean Claude Bonnefon réintervint à la hâte, « Vivonne [le tout nouveau centre carcéral] est un choix en dehors de la CAP, ce que j'ai toujours regretté. Je m'associe au monde associatif[qui soutient les familles de détenus]. Je suis soucieux de la vie citoyenne. »

Le magistrat Alain Claeys mesura doctement, « Tu soulignes plusieurs problèmes : la loi, la condition de vie en détention... Je vais tous les ans visiter ces lieux d'incarcération et je déplore les conditions de détention, déplorables sur la promiscuité, même si la maison d'arrêt de Poitiers n'est pas la pire... Je déplore souvent l'absence de proximité entre le lieu de détention et la domiciliation des familles de détenus... [Par opposition,] Poitiers a cette politique [humaniste]. Je vois mal comment Poitiers pourra intervenir en dehors de la CAP, financièrement, pour ce qui concerne la prison de Vivonne. Ce sont des sujets importants que les conditions de travail des salariés ; tu as dit ce qu'il fallait dire... La coopération entre Justice et Ville de Poitiers est importante ».

Le conseiller de la majorité Maurice Monange revint à la délibération, distant, « Monsieur le maire, la perspective d'un nouveau palais de justice sera un accueil meilleur pour les justiciables. L'esprit projet cœur d'agglo est tel l'ilot urbain des Feuillants, ce signal dans le centre urbain. La cour d'appel et le tribunal d'instance sont des institutions anciennes et importantes pour Poitiers. Je m'en réjouis ! »

Madame la conseillère municipale et opposante Maryse Desbourdes, lors du conseil municipal du 30 mars 2009.
© kritix.com

Très remonté, l'opposante et conseillère Maryse Desbourdes s'offusqua, « Voter comme cela n'est pas démocratique !... Certes, nous avons de meilleur conditions, mais cette ministre [de la justice] est responsable de la casse judiciaire [qui est l'application in extenso du programme présidentiel]. Elle ignore les moyens humains. Les collectivités remplacent l'État. La ministre vient la semaine prochaine : c'est une délibération dans l'urgence ! Il faudrait plutôt manifester contre la ministre. »

Le maire Alain Claeys se fit cinglant, « Si il y a un responsable, c'est moi ! Il y a une course de vitesse... J'accepte toutes les critiques ; mais dans l'intérêt de Poitiers, je crois que j'ai bien fait. Je souhaite que cette convention soit signée à l'hôtel de ville de Poitiers, dans un cadre républicain, j'y tiens beaucoup... »

Tout comme le président Nicolas Sarkozy qui scanda salle Gaveau à Paris, le jour de son intronisation à la présidence de la république française, devant ses partisans, « je rendrai à la France tout ce qu'elle m'a donné ! », le président Alain Claeys avait dit durant sa campagne aux municipales, « Je rendrai à Poitiers tout ce qu'elle m'a donné ! » Tout rapprochement serait fortuit, bien que dans l'exercice du Pouvoir, certaines méthodes ont quelque accent de gémellité...

[suite et fin dans l'acte 2]

ANNEXE
11 juin 2009, cité judiciaire de Poitiers. Dominatrice, la ministre Rachida Dati, en guise d'épilogue, exigea que le président Alain Claeys se déplaça jusqu'à la place Vendôme : on ne badine pas avec le Pouvoir ! Avec un Jean Pierre Raffarin jubilant devant des socialistes en pleine génuflexion...

Le 14 juin 2009, Rachida Dati se rendit à Ligugé au printemps populaire UMP de la Vienne, près de Poitiers. Radieuse, cinglante, sa présence aux côtés de Dominique Bussereau et Jean Pierre Raffarin, rappela que le maire de Poitiers ne valait pas le déplacement ministériel...


Trombinoscope de la municipalité de Poitiers (2014-...) [pdf]
Trombinoscope de la Communauté d'Agglomération de Poitiers (2014-...) [externe]
Trombinoscope de la municipalité de Poitiers (2008-2014) [pdf]
Trombinoscope de la Communauté d'Agglomération de Poitiers (2008-2014) [pdf]

Pour commenter cette chronique, connectez-vous...
Pour s'inscrire, cliquez-ici.
Pseudonyme
Mot de passe
Mémoriser


Mot de passe oublié ?
 
Regrets éternels en langue de bois d'un Bourget
Sans dents et sans reproches
Élan patriotique pour un 11 janvier 2015 en « balles tragiques » à mille temps
Pragmatique
Phrygien d'airain
Gastronome en talonnette courte
PPP ou l'impuissance du Politique
Jean-Marc Ayrault, payeur de Notre-Dame-des-Landes
Lepage Corinne, courage Parménide
'Shame on you' américano-hollandais
Livre tournois de Valençay
Commandement normatif
Bilderberg, la pieuvre
Bipartisme défait
Lumières de Hollande

Être tenu informé des dernières chroniques publiées en s'abonnant à ce flux RSS

Follow kritix on Twitter