En 2015, François Hollande c'est 900 euros de dette publique supplémentaire par français !
Saturday  27 May  2017
Bonne lecture !
Chronique 31 - Saturday 4 February 2006 Pingres banlieues : Azouz Begag pourquoi te caches-tu ? Chronique 30 - Friday 20 February 2004 Nul ne saurait Haigneré la "recherche fondamentale" ! Chronique 29 - Friday 30 January 2004 RMA : le Fillon de la discorde ! Chronique 28 - Tuesday 13 January 2004 Raffarin a la LEN mauvaise ! Chronique 27 - Monday 6 October 2003 Raffarin, crise ! Tr'affarien... Chronique 26 - Monday 26 May 2003 Le peuple bat le pavé... Raffarin bat en retraite ! Chronique 25 - Monday 28 April 2003 Raffarin débridé par un viral colin-maillard ! Chronique 24 - Monday 7 April 2003 Désordre : la SECU part en... OUILLE ! Sarkozybavures... Chronique 23 - Monday 31 March 2003 Cancer : tolérance zéro pour les fumistes ! Chronique 22 - Monday 24 March 2003 Monsieur 49-3 neutralise les jacobins parisianistes ! Chronique 21 - Monday 17 March 2003 Monsieur 49-3 est en cure ! Chronique 20 - Monday 10 February 2003 Hallucinations Raffarin ! Chronique 19 - Monday 3 February 2003 Sagesse JOSPINcendiaire ! Chronique 18 - Monday 20 January 2003 Bayrou raille le train-train Chiraco-Schröder ! Chronique 17 - Monday 13 January 2003 Ce n’est pas la Mer à boire, Francis ! Chronique 16 - Thursday 2 January 2003 Sur la longue route du bon De Robien ! Chronique 15 - Monday 9 December 2002 Accusé Juppé, avancez ! Chronique 14 - Monday 25 November 2002 UMP en apnée ! Chronique 13 - Monday 11 November 2002 Villepin : le Tri ' poli vietnamien ! Chronique 12 - Monday 4 November 2002 Caries chiraquistes ! Chronique 11 - Monday 28 October 2002 Sarkozy ne CNIL pas des yeux ! Chronique 10 - Monday 21 October 2002 Perverse exception française ! Chronique 9 - Monday 14 October 2002 SECU sous perfusion ! Chronique 8 - Monday 7 October 2002 Papon, le révisionniste !
Chronique 7 - Monday 16 September 2002 "Terroir Raffarin": Budget flambé
Chronique 7 - Monday 16 September 2002 "Terroir Raffarin": Budget flambé Chronique 6 - Tuesday 10 September 2002 Le "6 SMIC en 1" de Fillon Chronique 5 - Monday 2 September 2002 Chirac bouscule les "G8 compromissions ! Chronique 4 - Monday 2 September 2002 Le conjuré Chirac mortifie la CPI ! Chronique 3 - Sunday 28 July 2002 La plaie des nantis ! Chronique 2 - Monday 15 July 2002 Aux armes, Raffarin ! Chronique 1 - Monday 17 June 2002 Polémique chasseresse !
 
7ème Chronique

"Terroir Raffarin": Budget flambé

Kritix, le Monday 16 September 2002 - 2109 consultations - Commenter la chronique

Mépris de la France d'en bas pour mieux servir la France d'en haut et piétiner celle du sous-sol carcéral ! La politique de classe est une marque de fabrique très Raffarin ! Pourquoi ? Observez pour commencer la conjoncture économique française en quelques chiffres.

Le déficit budgétaire de la France accuse un dérapage de 32% sur les sept premiers mois de l'année 2002, à 37.150 millions d'euros contre 28.060 millions un an plus tôt, selon les chiffres publiés par le ministère des Finances. Dans un communiqué, Bercy explique le creusement de ce déficit par le nouveau repli des recettes fiscales nettes malgré le ralentissement des dépenses. Le collectif budgétaire adopté cet été par le parlement a fixé le déficit à 45 milliards d'euros pour l'ensemble de l'année 2002.

Les dépenses des sept premiers mois de l'année sont en hausse de 3,6% à 161,74 milliards d'euros, soit une progression "conforme à celle attendue en année pleine", précise Bercy. Néanmoins, la charge nette de la dette accélère fortement pour atteindre une croissance annuelle de 5% à la fin juillet (contre +0,9% annuel fin juin). Dans le même temps, les recettes du budget général ont diminué de 1,6% par rapport à la fin juillet 2001. Les recettes de l'impôt sur le revenu sont en baisse de 1,1% d'une année sur l'autre, Cette diminution ne tient pas compte de l'impact des réductions d'impôt décidées par le gouvernement Raffarin dans la loi de finances rectificative.

De son côté, le recul des rentrées d'impôt sur les sociétés s'est amplifié, atteignant 10% fin juillet sous l'effet de restitutions importantes, précise le ministère. Les recettes de TVA apparaissent, elles aussi, moins dynamiques qu'à la fin juin avec un taux de croissance annuel de 1,6% fin juillet (+2,2% fin juin). Les recettes de TIPP sont pour leur part en augmentation annuelle de 1,4%.

Après ce bref état des lieux de la conjoncture économique française, voyons en ses perspectives à moyen terme.

Le dérapage du déficit budgétaire de la France devrait s'accentuer dans les prochains mois, ce qui pourrait compromettre le respect du niveau de 3% de déficits publics prévu dans le pacte de stabilité européen, estiment des économistes depuis le 09/09/2002 . Le ministère français de l'Économie et des Finances a annoncé que le déficit budgétaire de la France avait accusé un dérapage de 32% sur les sept premiers mois de l'année 2002, à 37,15 milliards d'euros.

Si un dérapage était prévu après l'audit des finances publiques commandé par le nouveau gouvernement, certains économistes estiment que le ralentissement de la croissance attendu au second semestre pourrait le creuser un peu plus, rendant aussi plus périlleux l'exercice budgétaire 2003. Le ministère de l'Économie explique que le creusement observé en juillet provient d'un nouveau recul des recettes fiscales malgré le ralentissement des dépenses. Les recettes de l'impôt sur le revenu ont baissé de 1,1% d'une année sur l'autre. Un recul qui devrait s'accentuer dans les prochains mois puisque les chiffres de juillet ne tiennent pas compte de la réduction de 5% décidée par le gouvernement Raffarin qui s'appliquera au dernier tiers payable le 15 octobre.

La baisse des recettes générées par l'impôt sur les bénéfices des sociétés s'est également amplifiée pour atteindre 10% fin juillet. Pour Emmanuel Ferry, économiste chez Exane, "le déficit va être bien supérieur aux prévisions du gouvernement (et) les déficits publics pourraient atteindre 3% du PIB cette année".

Le collectif budgétaire 2002 mis en place par le gouvernement après les élections prévoyait un déficit budgétaire de 45 milliards d'euros, soit 3,1% du PIB, l'ensemble des déficits publics (déficit budgétaire plus déficits des administrations publiques et déficits sociaux) s'établissant à 2,6%.

Marie-Pierre Ripert, économiste chez CDC-Ixis, estime que compte tenu d'un nouveau dérapage attendu dans les prochains mois en raison du ralentissement de la croissance et de la remontée du chômage, les déficits publics devraient plutôt atteindre 2,7% du PIB à la fin de l'année et se maintenir à ce niveau l'an prochain. Comme la plupart des économistes, la CDC a révisé en baisse ses prévisions de croissance à 1% seulement pour cette année et 2,4% l'an prochain en raison de l'activité moindre qu'attendu en Europe et aux États-Unis.

L'éventualité d'une intervention militaire en Irak, qui a déjà fait flamber les prix du pétrole, pourrait peser un peu plus sur la croissance si elle se réalisait, a prévenu ce week-end à Copenhague le ministre français de l'Économie Francis Mer devant ses homologues européens.

Alors que la Banque centrale européenne s'est refusée à diminuer à nouveau les taux d'intérêt, les ministres des finances réunis à Copenhague ont estimé que la croissance de l'Euroland se situerait vraisemblablement un peu en dessous d'un pour cent en 2002. Compte tenu de ces pauvres performances, il paraît exclu que la France et l'Allemagne puissent respecter l'échéance de 2004. "A l'impossible nul n'est tenu", a rappelé à ses homologues européens Francis Mer. Aussi la France tente-t-elle de négocier un report de l'échéance 2004 relative à l'équilibre budgétaire devant s'imposer à l'ensemble des pays membres de l'UE. En chiraquie, on s'arrange de tout avec les bons produits politiques du Terroir estampillés Raffarin… Vous êtes servi…Bon appétit ! Elle est pour une fois bien rôtie la tête de veau de Jacques…Choisie pas folle, la bête !


Pour commenter cette chronique, connectez-vous...
Pour s'inscrire, cliquez-ici.
Pseudonyme
Mot de passe
Mémoriser


Mot de passe oublié ?
 
Regrets éternels en langue de bois d'un Bourget
Sans dents et sans reproches
Élan patriotique pour un 11 janvier 2015 en « balles tragiques » à mille temps
Pragmatique
Phrygien d'airain
Gastronome en talonnette courte
PPP ou l'impuissance du Politique
Jean-Marc Ayrault, payeur de Notre-Dame-des-Landes
Lepage Corinne, courage Parménide
'Shame on you' américano-hollandais
Livre tournois de Valençay
Commandement normatif
Bilderberg, la pieuvre
Bipartisme défait
Lumières de Hollande

Être tenu informé des dernières chroniques publiées en s'abonnant à ce flux RSS

Follow kritix on Twitter