En 2015, François Hollande c'est 900 euros de dette publique supplémentaire par français !
Friday  26 May  2017
Bonne lecture !
Chronique 31 - Saturday 4 February 2006 Pingres banlieues : Azouz Begag pourquoi te caches-tu ? Chronique 30 - Friday 20 February 2004 Nul ne saurait Haigneré la "recherche fondamentale" ! Chronique 29 - Friday 30 January 2004 RMA : le Fillon de la discorde ! Chronique 28 - Tuesday 13 January 2004 Raffarin a la LEN mauvaise ! Chronique 27 - Monday 6 October 2003 Raffarin, crise ! Tr'affarien... Chronique 26 - Monday 26 May 2003 Le peuple bat le pavé... Raffarin bat en retraite ! Chronique 25 - Monday 28 April 2003 Raffarin débridé par un viral colin-maillard ! Chronique 24 - Monday 7 April 2003 Désordre : la SECU part en... OUILLE ! Sarkozybavures... Chronique 23 - Monday 31 March 2003 Cancer : tolérance zéro pour les fumistes ! Chronique 22 - Monday 24 March 2003 Monsieur 49-3 neutralise les jacobins parisianistes ! Chronique 21 - Monday 17 March 2003 Monsieur 49-3 est en cure ! Chronique 20 - Monday 10 February 2003 Hallucinations Raffarin ! Chronique 19 - Monday 3 February 2003 Sagesse JOSPINcendiaire ! Chronique 18 - Monday 20 January 2003 Bayrou raille le train-train Chiraco-Schröder ! Chronique 17 - Monday 13 January 2003 Ce n’est pas la Mer à boire, Francis ! Chronique 16 - Thursday 2 January 2003 Sur la longue route du bon De Robien ! Chronique 15 - Monday 9 December 2002 Accusé Juppé, avancez ! Chronique 14 - Monday 25 November 2002 UMP en apnée ! Chronique 13 - Monday 11 November 2002 Villepin : le Tri ' poli vietnamien ! Chronique 12 - Monday 4 November 2002 Caries chiraquistes ! Chronique 11 - Monday 28 October 2002 Sarkozy ne CNIL pas des yeux ! Chronique 10 - Monday 21 October 2002 Perverse exception française !
Chronique 9 - Monday 14 October 2002 SECU sous perfusion !
Chronique 9 - Monday 14 October 2002 SECU sous perfusion ! Chronique 8 - Monday 7 October 2002 Papon, le révisionniste ! Chronique 7 - Monday 16 September 2002 "Terroir Raffarin": Budget flambé Chronique 6 - Tuesday 10 September 2002 Le "6 SMIC en 1" de Fillon Chronique 5 - Monday 2 September 2002 Chirac bouscule les "G8 compromissions ! Chronique 4 - Monday 2 September 2002 Le conjuré Chirac mortifie la CPI ! Chronique 3 - Sunday 28 July 2002 La plaie des nantis ! Chronique 2 - Monday 15 July 2002 Aux armes, Raffarin ! Chronique 1 - Monday 17 June 2002 Polémique chasseresse !
 
9ème Chronique

SECU sous perfusion !

Kritix, le Monday 14 October 2002 - 1731 consultations - Commenter la chronique

La perf ' ormance est de trouver le meilleur colmatage pour suturer la plaie financière de la SECU… amplifiée par les augmentations des honoraires des médecins généralistes, accordées par le professeur Mattei ! Le 09/10/2002 le ministre de la Santé, Jean-François Mattei, a présenté en conseil des ministres le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2003, un texte de "transition" plombé par l'aggravation du déficit de l'assurance maladie. Ce projet sera amendé au printemps 2003 par un projet de loi de financement rectificatif, "un collectif sanitaire et social", si les prévisions de recettes (327,5 milliards d'euros) et de dépenses (329,7 milliards) sont en décalage sensible avec les objectifs fixés. "Il faut sortir de l'illusion comptable, des prévisions irréalistes et des circuits financiers incompréhensibles pour les citoyens hormis quelques initiés. Ce projet de loi de financement est un projet de transparence et de crédibilité", a dit le ministre de la Santé devant les commissions des Finances et des Affaires sociales de l'Assemblée.

Le taux de progression de l'objectif national de dépenses d'assurance maladie (Ondam) est fixé pour 2003 à 5,3% (123,5 milliards d'euros) - "Un Ondam crédible", a souligné Jean-François Mattei. Après trois années d'excédents, le régime général de la Sécurité sociale devrait être déficitaire de 3,3 milliards d'euros en 2002. Une situation "préoccupante" s'expliquant par la flambée des dépenses de l'assurance maladie, qui devraient progresser de 7,2% en 2002 alors que l'Ondam était fixé à 4%. La branche maladie affiche un déficit de 6,1 milliards d'euros, selon la commission des comptes de la Sécurité sociale.

Cette envolée des dépenses tient essentiellement à la hausse des tarifs médicaux et à la surconsommation de médicaments (d'où le développement de la production des médicaments génériques voulue par le gouvernement). Pour le ministre de la Santé, elle tient "beaucoup à la mise en place de la réduction du temps de travail à l'hôpital qui n'était pas entièrement financée dans l'Ondam de 2002". Le gouvernement entend ramener le déficit du régime général à 3,9 milliards d'euros en 2003, dont environ 7 milliards pour la branche maladie, contre 4,6 milliards prévus sans l'application des mesures gouvernementales. Pour maîtriser le "dérapage", le ministre de la Santé a décidé notamment un plan d'économies sur les médicaments, présenté le 24 septembre. Il prévoit le déremboursement sur trois ans, à partir de 2003, de 835 médicaments "à service médical rendu insuffisant". Le remboursement des médicaments de marque sera fera par ailleurs sur la base des génériques à partir de 2003.

Une hausse d'un milliard d'euros des droits sur le tabac est également inscrite dans le PLFSS. Ces recettes seront majoritairement affectées à l'assurance maladie (700 millions d'euros) et les 300 millions restants iront au Forec, le fonds de financement des allégements de charges. L'État remboursera en 2003 à la Sécu la moitié de sa dette au titre des allégements de charges aux entreprises (1,2 milliard d'euros). Pour le secteur hospitalier, trois mesures préfigurent le chantier "Hôpital 2007". Des expérimentations de tarification à l'activité seront menées en 2003 et ce mode de financement devrait être généralisé en 2004. Une mission permanente d'audit et d'expertise hospitalière se préoccupera des "bonnes pratiques" afin d'aider les hôpitaux à améliorer leur gestion.

Le PLFSS prévoit également une relance de l'investissement dans le secteur hospitalier avec une première tranche d'un milliard d'euros en 2003. Les hôpitaux disposeront par ailleurs d'une enveloppe de 200 millions d'euros pour l'achat de médicaments innovants, dont le gouvernement souhaite favoriser la commercialisation.

Au chapitre des retraites, les pensions seront revalorisées de 1,5% - un alignement sur le taux d'inflation prévu - dans l'attente de la réforme annoncée en 2003. "Tout effort supplémentaire présumerait de l'équilibre actuel et futur de la branche", a souligné Jean-François Mattei. Près de 42 milliards seront affectés à la branche famille, soit une hausse de 1,7%. Le poste "accidents du travail et maladies professionnelles" s'établit à neuf milliards d'euros.

Le ministre de la Santé veut développer les grandes réformes à venir sur le thème de la "responsabilité partagée" entre les différents acteurs du secteur de la santé. "L'État, dans le domaine de la santé publique, prendra ses responsabilités. (...) Les professionnels devront s'engager, comme ils l'ont déjà fait dans l'accord du 5 juin, à s'orienter vers la formation médicale continue, l'évaluation de leurs activités et des accords de bons usages", a-t-il expliqué. "Les patients ont déjà été sollicités quant à leurs responsabilités au travers de la visite, puisque désormais ils ne seront pas remboursés en totalité lorsque le déplacement n'est pas justifié", a-t-il rappelé. "Il est beaucoup plus difficile de réformer lorsque la croissance n'est pas là, eh bien nous allons tout de même réformer mais avec beaucoup plus de difficultés", a déclaré le ministre.


Pour commenter cette chronique, connectez-vous...
Pour s'inscrire, cliquez-ici.
Pseudonyme
Mot de passe
Mémoriser


Mot de passe oublié ?
 
Regrets éternels en langue de bois d'un Bourget
Sans dents et sans reproches
Élan patriotique pour un 11 janvier 2015 en « balles tragiques » à mille temps
Pragmatique
Phrygien d'airain
Gastronome en talonnette courte
PPP ou l'impuissance du Politique
Jean-Marc Ayrault, payeur de Notre-Dame-des-Landes
Lepage Corinne, courage Parménide
'Shame on you' américano-hollandais
Livre tournois de Valençay
Commandement normatif
Bilderberg, la pieuvre
Bipartisme défait
Lumières de Hollande

Être tenu informé des dernières chroniques publiées en s'abonnant à ce flux RSS

Follow kritix on Twitter