En 2015, François Hollande c'est 900 euros de dette publique supplémentaire par français !
Wednesday  28 June  2017
Bonne lecture !
Chronique 31 - Saturday 4 February 2006 Pingres banlieues : Azouz Begag pourquoi te caches-tu ? Chronique 30 - Friday 20 February 2004 Nul ne saurait Haigneré la "recherche fondamentale" ! Chronique 29 - Friday 30 January 2004 RMA : le Fillon de la discorde ! Chronique 28 - Tuesday 13 January 2004 Raffarin a la LEN mauvaise ! Chronique 27 - Monday 6 October 2003 Raffarin, crise ! Tr'affarien... Chronique 26 - Monday 26 May 2003 Le peuple bat le pavé... Raffarin bat en retraite ! Chronique 25 - Monday 28 April 2003 Raffarin débridé par un viral colin-maillard ! Chronique 24 - Monday 7 April 2003 Désordre : la SECU part en... OUILLE ! Sarkozybavures... Chronique 23 - Monday 31 March 2003 Cancer : tolérance zéro pour les fumistes ! Chronique 22 - Monday 24 March 2003 Monsieur 49-3 neutralise les jacobins parisianistes ! Chronique 21 - Monday 17 March 2003 Monsieur 49-3 est en cure ! Chronique 20 - Monday 10 February 2003 Hallucinations Raffarin ! Chronique 19 - Monday 3 February 2003 Sagesse JOSPINcendiaire ! Chronique 18 - Monday 20 January 2003 Bayrou raille le train-train Chiraco-Schröder ! Chronique 17 - Monday 13 January 2003 Ce n’est pas la Mer à boire, Francis ! Chronique 16 - Thursday 2 January 2003 Sur la longue route du bon De Robien ! Chronique 15 - Monday 9 December 2002 Accusé Juppé, avancez ! Chronique 14 - Monday 25 November 2002 UMP en apnée ! Chronique 13 - Monday 11 November 2002 Villepin : le Tri ' poli vietnamien ! Chronique 12 - Monday 4 November 2002 Caries chiraquistes ! Chronique 11 - Monday 28 October 2002 Sarkozy ne CNIL pas des yeux ! Chronique 10 - Monday 21 October 2002 Perverse exception française ! Chronique 9 - Monday 14 October 2002 SECU sous perfusion ! Chronique 8 - Monday 7 October 2002 Papon, le révisionniste ! Chronique 7 - Monday 16 September 2002 "Terroir Raffarin": Budget flambé Chronique 6 - Tuesday 10 September 2002 Le "6 SMIC en 1" de Fillon Chronique 5 - Monday 2 September 2002 Chirac bouscule les "G8 compromissions ! Chronique 4 - Monday 2 September 2002 Le conjuré Chirac mortifie la CPI ! Chronique 3 - Sunday 28 July 2002 La plaie des nantis ! Chronique 2 - Monday 15 July 2002 Aux armes, Raffarin !
Chronique 1 - Monday 17 June 2002 Polémique chasseresse !
Chronique 1 - Monday 17 June 2002 Polémique chasseresse !
 
1ère Chronique

Polémique chasseresse !

Kritix, le Monday 17 June 2002 - 2150 consultations - Commenter la chronique

Les débordements de la violente vague bleue ont eu lieu ce 16 juin à Paris. Mercredi, les Bleus commencent par perdre, la carte bleue vidée de la poche à succès. Que reste-t-il ? La vague... Foutaise ? Non, non, pas pour les footeux jetés à LEMERRE !?!?!

Majorité absolue à l'assemblée nationale pour parti unique au pouvoir absolu, monopolisant le pouvoir de toutes les institutions nationales! Il me revient cependant, des réminiscences passées d'une France qui nous paraît soudainement plus proche... En 1958, De Gaulle trompe tout le monde, y compris les pieds noirs qui l'ont rappelé au Pouvoir . Ce dernier s'empresse de réitérer la politique de la IVème République Française. Constatant l'impasse politique et militaire de la crise algérienne, il se taille une constitution à sa mesure, tout comme Louis XIV par ailleurs redevable aux talents de Mazarin depuis la Fronde, se mesura en une pose hiératique : sorte de pouvoir absolu fondé sur la théorie de droit divin , mise en application sous l'habit d'une étiquette, étouffant dans l'œuf toute réforme après la mort de Colbert ! Etouffant dans l'oeuf, toute réforme après mai 1968 et le référendum de 1969 qui tourna la page d'une certaine idée du gaullisme...

Ces deux hautes figures de l'Histoire de France, ont toutes deux usées d'un avènement opportuniste sous les présentes ferveurs et faveurs qu'impliquent l'image du Sauveur de l'Etat, pour muer cette bonne fortune en opportuniste coup d'état. Serait-ce le coup du Sort ? En tout cas, les deux incarnent l'Etat dans une fièvre paternaliste: "l'Etat, c'est moi !". Au XVIIème, l'Etat étant religieux, la nature sacrée du chef de l'Etat, semble incontestable pour ce puissant berger. Au XXème, dans un Etat laïque, on sacralisa l'évènement par les fondements de la laîcité, soit une nouvelle constitution, respectueuse de la laïcité... le tour est joué, le tour de passe-passe fonctionne, quand tout à coup le 21 avril 2002... Les temps changent, les époques se suivent, les méthodes restent, immuables pour le "menu peuple"! Est-ce toujours le coût à payer pour sauvegarder l'intérêt général de quelque hordes populaires ou corporatistes ?

Le gouvernement UMP ne voulait pas polémiquer ( je traduis en français, polémiquer signifie débattre en français courant), et bien le voilà qu'il fait seul la polémique avec tout le ridicule qu'il convient, devant des français toujpours plus attérés ! Matignon a annoncé mercredi dernier, l'abrogation du décret "Cochet" sur les dates de chasse des oiseaux migrateurs et de le remplacer par un nouveau texte qui entrera en vigueur "au plus tôt début août". Le porte-parole du PS, Vincent Peillon, a apparenté jeudi "la méthode Raffarin" à "la chasse et à la pêche aux voix" après la décision d'abroger le décret "Cochet" (basés sur des rapports scientifiques dénués de toute démagogie politique et conforme aux directives européennes décrétées a Bruxelles) sur les dates de chasse des oiseaux migrateurs. "La méthode Raffarin, c'est non pas le gouvernement de la France dans le respect du droit, c'est la chasse et la pêche aux voix", a-t-il déclaré au cours du point de presse quotidien du PS. Selon le dirigeant socialiste, "M. Raffarin fait des promesses dont il sait lui-même qu'il ne pourra pas les tenir". L'annonce de l'abrogation du décret "Cochet", "c'est annoncer ce que nous avons fait nous-mêmes par décret en août 2000 et qui a été cassé par le Conseil d'Etat en janvier 2002" (tenu par des sypathisants de l'ex-droite parlementaire)."C'est une façon d'avoir beaucoup de mépris pour l'électorat", a ajouté le député de la Somme, actuellement en ballottage difficile pour sa réélection (il ne sera pas reconduit dans son fauteuil de député).

Victoire écrasante du "parti unique" UMP aux Législatives françaises de 2002 dans l'opprobre démocratique d'une abstention record !
       Plus que l'écrasant succès de l'UMP, c'est le retour au bipartisme que les français avaient condamnés le 21 avril 2002, tout comme nos instituions nationales en pleine décrépitude! Il semble que notre système institutionnel préfère la démocratie des partis dits "de gouvernement", plutôt la démocratie représentative que seul le système dit "à la proportionnelle", puisse porter... Certes, rien n'est simple, cependant, passer d'un record de candidatures et de dispersions des voix à chacun des premiers tours de scrutins, pour se retrouver avec une concentration de la représentation des suffrages au sein de courants politiques minoritaires en voix (compte tenu de l'abstention), revient à conforter la crise politique française!
       Les Extrémismes politiques sont faussement balayés, évidés, pour le plus grand malheur du fruit républicain et restent présents mais non représentés. C'est une attitude gravissime, quand l'on sait que si l'image du pays n'est plus dans le système institutionnel, aussi il se transposera sous des formes brutales, aux violences incontrôlables. L'élite politique française en place, s'est donc depuis ce 16 juin 2002, éloignée un peu plus de la partition politique réelle du pays: l'abstention en est une preuve tangible. L'abstention est bien le symptôme d'une absence d'enjeux: ce qui est une absurdité absolue quand l'on sait que toute civilisation est forcément politique par définition... Or, si l'enjeu est inexistant au prime abord, c'est bien qu'un système oligarchique de nos élites politiques, nous confisque le Pouvoir ou du moins la réalité du Pouvoir: l'excuse officielle étant une soi-disante Mondialisation que l'on devrait subir ! Le malentendu politique français persiste donc ! Après avoir éteind ce premier feu en la demeure, porteur de lourdes instabilités, l'épouventail de l'insécurité, peurs tant déclamées durant toute la campagne présidentielle, ne prêteront plus à sourire...

Puisque non présents aux urnes, c'est dans la rue en septembre 2002, que les abstentionnistes se feront entendre et feront la loi.

Ce ne sera pas une guerre civile, mais l'amorce d'une bombe institutionnelle, qui fera de cette moribonde Vème république, le dernier signe d'une France rétrograde, perdue dans un certain racisme de ce qui fit pourtant son apogée: une politique raisonnée de l'immigration ! L'UE devenant aujourd'hui un bunker, rétif aux flux migratoires: ce qui est un signe de faiblesse politique quand l'élite est incapable de gérer la répartition des Richesses: ce qui est un devoir de régulation sociale, comptable devant toutes les démocraties modernes onusiennes...


Pour commenter cette chronique, connectez-vous...
Pour s'inscrire, cliquez-ici.
Pseudonyme
Mot de passe
Mémoriser


Mot de passe oublié ?
 
Regrets éternels en langue de bois d'un Bourget
Sans dents et sans reproches
Élan patriotique pour un 11 janvier 2015 en « balles tragiques » à mille temps
Pragmatique
Phrygien d'airain
Gastronome en talonnette courte
PPP ou l'impuissance du Politique
Jean-Marc Ayrault, payeur de Notre-Dame-des-Landes
Lepage Corinne, courage Parménide
'Shame on you' américano-hollandais
Livre tournois de Valençay
Commandement normatif
Bilderberg, la pieuvre
Bipartisme défait
Lumières de Hollande

Être tenu informé des dernières chroniques publiées en s'abonnant à ce flux RSS

Follow kritix on Twitter