En 2015, François Hollande c'est 900 euros de dette publique supplémentaire par français !
Thursday  24 August  2017
Bonne lecture !
Chronique 31 - Saturday 4 February 2006 Pingres banlieues : Azouz Begag pourquoi te caches-tu ? Chronique 30 - Friday 20 February 2004 Nul ne saurait Haigneré la "recherche fondamentale" ! Chronique 29 - Friday 30 January 2004 RMA : le Fillon de la discorde ! Chronique 28 - Tuesday 13 January 2004 Raffarin a la LEN mauvaise ! Chronique 27 - Monday 6 October 2003 Raffarin, crise ! Tr'affarien... Chronique 26 - Monday 26 May 2003 Le peuple bat le pavé... Raffarin bat en retraite ! Chronique 25 - Monday 28 April 2003 Raffarin débridé par un viral colin-maillard ! Chronique 24 - Monday 7 April 2003 Désordre : la SECU part en... OUILLE ! Sarkozybavures... Chronique 23 - Monday 31 March 2003 Cancer : tolérance zéro pour les fumistes ! Chronique 22 - Monday 24 March 2003 Monsieur 49-3 neutralise les jacobins parisianistes ! Chronique 21 - Monday 17 March 2003 Monsieur 49-3 est en cure ! Chronique 20 - Monday 10 February 2003 Hallucinations Raffarin ! Chronique 19 - Monday 3 February 2003 Sagesse JOSPINcendiaire ! Chronique 18 - Monday 20 January 2003 Bayrou raille le train-train Chiraco-Schröder ! Chronique 17 - Monday 13 January 2003 Ce n’est pas la Mer à boire, Francis ! Chronique 16 - Thursday 2 January 2003 Sur la longue route du bon De Robien ! Chronique 15 - Monday 9 December 2002 Accusé Juppé, avancez ! Chronique 14 - Monday 25 November 2002 UMP en apnée ! Chronique 13 - Monday 11 November 2002 Villepin : le Tri ' poli vietnamien ! Chronique 12 - Monday 4 November 2002 Caries chiraquistes ! Chronique 11 - Monday 28 October 2002 Sarkozy ne CNIL pas des yeux ! Chronique 10 - Monday 21 October 2002 Perverse exception française ! Chronique 9 - Monday 14 October 2002 SECU sous perfusion !
Chronique 8 - Monday 7 October 2002 Papon, le révisionniste !
Chronique 8 - Monday 7 October 2002 Papon, le révisionniste ! Chronique 7 - Monday 16 September 2002 "Terroir Raffarin": Budget flambé Chronique 6 - Tuesday 10 September 2002 Le "6 SMIC en 1" de Fillon Chronique 5 - Monday 2 September 2002 Chirac bouscule les "G8 compromissions ! Chronique 4 - Monday 2 September 2002 Le conjuré Chirac mortifie la CPI ! Chronique 3 - Sunday 28 July 2002 La plaie des nantis ! Chronique 2 - Monday 15 July 2002 Aux armes, Raffarin ! Chronique 1 - Monday 17 June 2002 Polémique chasseresse !
 
8ème Chronique

Papon, le révisionniste !

Kritix, le Monday 7 October 2002 - 2690 consultations - Commenter la chronique

Révisionnisme: fantasque bricolage antisémite d'un Papon réhabilité ! Il y a le feu dans la Maison France ! Les sirènes hurlent, l'incendie se propage… Pin pon, Pin pon,… Papon se vautre sur la Justice française et se joue de son verdict pour mieux injurier une seconde fois ses victimes en se disant être (il nous ferait pleurer!!!) bouc émissaire des exactions de Vichy et comble de l'affront, il le fait à la mémoire des martyrs de la Shoah, ses avocats disent qu'il s'agit d'un nouveau procès Dreyfus. Remarquons le zèle inaltérable de l'ancien fonctionnaire du régime pétainiste, en matière de révisionnisme et d'antisémitisme ! Le vieil antisémitisme traditionnel français, toujours là, sous-jacent, prégnant et palpable… le pouls du grabataire Papon, étant sur le sujet plus que vif: sorte de zèle milicien aux bonnes mœurs avec ses amis de la Gestapo !

Sans regrets ni remords pour les victimes ! Maurice Papon a engagé le 22/09/2002 à 92 ans, le combat pour sa "réhabilitation" et semble s'intéresser à de nouvelles archives apparues dernièrement à Bordeaux. Ces archives proviennent d'un historien amateur bordelais, récemment décédé, qui aurait été lui-même en contact avec un ancien policier du régime de Vichy. Maurice Papon a reçu ses avocats Jean-Marc Varaut et Francis Vuillemin samedi à son domicile de Gretz-Armainvilliers (Seine-et-Marne), où il réside depuis sa libération mercredi pour raisons de santé, après trois ans de détention. "L'heure est à l'apaisement, nous prenons le temps nécessaire pour la suite de la réflexion dans quelques mois. Nous nous sommes exprimés sur sa volonté de réhabilitation, nous n'allons pas le répéter mille fois", a dit Me Francis Vuillemin. Prié de dire si son client pouvait s'intéresser à la recherche de nouveaux documents sur l'affaire, il a répondu : "Notre intérêt pour d'éventuelles archives est évident si elles présentent une consistance". La libération de Maurice Papon survient quelques mois après le décès de René Terrisse, auteur d'ouvrages historiques sur la période 1940-1944, et qui fut témoin à ce titre dans la procédure d'instruction de l'affaire. Fils d'un résistant mort en déportation, René Terrisse a passé une partie de sa vie à rassembler des documents sur l'Occupation. Il aurait obtenu des documents d'un ex-policier du régime de Vichy ayant travaillé à Bordeaux sous l'Occupation, avec lequel il s'était entretenu pour ses travaux. Le contenu exact de ces archives et leur portée éventuelle sur l'affaire Papon ne sont pas connus. Ils seraient toujours actuellement en possession de la veuve de René Terrisse, qui aurait repoussé plusieurs propositions d'achat. Me Gérard Boulanger, avocat de parties civiles du procès de Maurice Papon, accuse les avocats de ce dernier de chercher à acheter les archives de René Terrisse, connu pour ses prises de position plutôt favorables à Maurice Papon.

L'affront du "va-tout" est lancé ! …Va-t-on s'acheminer vers une requête en révision ? "Je ne fais pas de commentaires. Ni Me (Jean-Marc) Varaut, ni moi-même n'avons fait la moindre démarche personnelle pour acquérir des archives", a dit Me Vuillemin. Une source proche de la veuve de René Terrisse a cependant déclaré avoir été en contact avec un historien bordelais favorable à Maurice Papon et surtout avec Hubert de Beaufort, l'un de ses proches amis. Hubert de Beaufort avait notamment aidé l'ancien ministre à s'enfuir en Suisse en 1999, avant l'examen de son pourvoi en cassation. Condamné pour sa participation aux arrestations et déportations de centaines de juifs de Gironde, Maurice Papon a toujours réfuté avec véhémence les accusations de complicité de crimes contre l'humanité. Tout au long de sa défense, il a affirmé avoir en réalité travaillé pour la Résistance, dans un réseau nommé "Jade-Amicol". Cette thèse du "double jeu" n'a pas convaincu les jurés de Bordeaux qui l'ont condamné à dix ans de réclusion.

Pour obtenir la réouverture du dossier, la voie procédurale est juridiquement étroite pour Maurice Papon. Il dispose certes d'une première opportunité avec la procédure dite de "réexamen" que ses avocats veulent engager devant la Cour de cassation. Elle se base sur un jugement de la Cour européenne des droits de l'Homme du 24 juillet dernier, où l'examen du pourvoi en cassation de Maurice Papon en 1999 a été jugé irrégulier. En effet, comme il était alors en fuite en Suisse, la haute juridiction avait rejeté ses arguments sans les examiner. Maurice Papon ne pourrait cependant obtenir par cette voie qu'un nouvel examen du pourvoi et non un nouveau procès. Une "requête en révision" du procès n'est juridiquement possible que si Maurice Papon peut présenter des éléments nouveaux "susceptibles de jeter un doute" sur sa culpabilité (selon la formule consacrée). Une demande de révision peut même être déposée après son décès. Mercredi, Maurice Papon, déclaré par les médecins quasi-impotent et presque grabataire, était sorti en marchant, sans assistance, face aux caméras. L'entourage du ministre de la Justice, Dominique Perben, a expliqué qu'il avait, ce jour-là, refusé la sortie en voiture par une porte dérobée qui lui avait été proposée par la direction de la prison de la Santé.

En réaction à ces évènements grotesques et humiliants pour la France, le 03/10/2002 plusieurs médecins ont déposé plainte devant le Conseil national de l'Ordre en critiquant la façon dont les experts médicaux, mandatés par le juge d'application des peines pour examiner l'état de santé de Maurice Papon, ont rempli leur mission. Les reproches portent à la fois sur l'appréciation de l'état de santé de l'ex-détenu de la prison de la Santé et sur la violation du secret médical. "J'estime que les experts ont fait une mauvaise expertise, portant ainsi atteinte à l'honneur et à la considération de la profession médicale", a déclaré un des plaignants, le Pr Boris Sandler, professeur de pédiatrie à la faculté de médecine de Bordeaux, actuellement à la retraite. "J'ai pris connaissance des résultats de l'expertise par la presse. J'ai appris que Maurice Papon était grabataire. Or, si les mots ont un sens, quand on est grabataire, on est sur un lit, alors que Maurice Papon est sorti en marchant", a-t-il dit. Si "les experts ont été incapables de se rendre compte que ce détenu était un simulateur", il s'agit "alors d'une faute professionnelle", affirme-t-il. Boris Sandler a aussi reproché à l'un des médecins d'avoir violé le secret médical en s'étant exprimé sur France Info pour commenter sa propre expertise. Selon les procédures d'usage, le Conseil national de l'Ordre des médecins a transmis ces plaintes pour "manquement grave aux obligations" aux conseils départementaux de l'Ordre de la région parisienne dont relèvent les experts, afin d'entamer d'éventuelles poursuites disciplinaires. Les sanctions peuvent aller du blâme à la radiation en passant par la suspension d'exercice.

La possibilité offerte aux détenus de demander une libération anticipée pour état de santé est encadrée par la nouvelle loi sur les droits des malades votée en mars 2002, selon les recommandations du gouvernement Jospin. Une suspension de peine peut être décidée pour les détenus, "dont il est établi qu'ils sont atteints d'une pathologie engageant le pronostic vital ou que leur état de santé est durablement incompatible avec le maintien en détention". Saisi d'une demande de suspension de peine par les avocats de l'ancien secrétaire général de la préfecture de la Gironde, condamné en 1998 à dix ans de réclusion criminelle pour complicité de crimes contre l'humanité, le juge Françoise Van Schendel a fait procéder à une double expertise par un collège composé d'un cardiologue et d'un généraliste: Odile Diamant-Berger et Jean-Pierre Denizeau d'une part, Pierre Leporc et Bernard Labbé d'autre part. Selon les extraits repris par la presse, les premiers experts ont constaté "un état de santé précaire en aggravation constante et rapide du fait de sa pathologie cardio-vasculaire diffuse, évoluée, sévère, invalidante, ayant entraîné une détérioration importante de l'état général avec impotence pratiquement complète et 'grabatairisation', malgré un traitement médical permanent correctement assuré". Les seconds experts ont conclu dans le même sens, faisant état de "plusieurs pathologies lourdes susceptibles d'évoluer vers une défaillance organique aiguë". "Le maintien en détention représente un risque vital du fait de l'impossibilité d'organiser des soins de réanimation d'urgence en milieu carcéral", ont-ils ajouté. C'est le décalage entre ces descriptions et les images d'un Maurice Papon sortant à pied de sa prison le mois dernier qui a choqué les médecins plaignants. Mais aucun d'entre eux n'a pu examiner le détenu et juger de son état réel.

Quoi qu'il en soit sur son état, remarquons qu'il y a une justice à deux vitesses, sachant que beaucoup de vieillards sont incarcérés et grabataires, ce qui ne leur permet pas de recouvrer la liberté. Mais le plus grave est que Papon se dit innocent: estimant son irresponsabilité politique de par son statut lié à la fonction publique du régime pétainiste ! Sans remords, ni regrets, voyez comment l'antisémitisme français perdure ! Honte à la partialité de quelques magistrats galeux, nostalgiques du fascisme français en pleine "action direct" !


Pour commenter cette chronique, connectez-vous...
Pour s'inscrire, cliquez-ici.
Pseudonyme
Mot de passe
Mémoriser


Mot de passe oublié ?
 
Regrets éternels en langue de bois d'un Bourget
Sans dents et sans reproches
Élan patriotique pour un 11 janvier 2015 en « balles tragiques » à mille temps
Pragmatique
Phrygien d'airain
Gastronome en talonnette courte
PPP ou l'impuissance du Politique
Jean-Marc Ayrault, payeur de Notre-Dame-des-Landes
Lepage Corinne, courage Parménide
'Shame on you' américano-hollandais
Livre tournois de Valençay
Commandement normatif
Bilderberg, la pieuvre
Bipartisme défait
Lumières de Hollande

Être tenu informé des dernières chroniques publiées en s'abonnant à ce flux RSS

Follow kritix on Twitter