En 2015, François Hollande c'est 900 euros de dette publique supplémentaire par français !
Wednesday  28 June  2017
Bonne lecture !
Chronique 39 - Sunday 28 March 2010 TER : Poitou-Charentes a un train cadencé d'avance Chronique 38 - Wednesday 24 March 2010 Ségolène Royal et l'avenir d'Heuliez : une question d'honneur Chronique 37 - Sunday 14 March 2010 Heuliez : Christian Estrosi se rachète du saccage de Luc Chatel Chronique 36 - Saturday 13 March 2010 Sarkozysme : le calvaire du monde agricole Chronique 35 - Friday 12 March 2010 Agriculture bio : le retour aux sources Chronique 34 - Sunday 7 March 2010 Remontrances faites à Ségolène Royal Chronique 33 - Wednesday 3 March 2010 Les roses au poing Chronique 32 - Saturday 27 February 2010 Jury-citoyen : l'expertise de la sagesse populaire Chronique 31 - Monday 22 February 2010 Pass'contraception : Ségolène Royal dans les pas de Michelle Bachelet Chronique 30 - Friday 19 February 2010 Apprentissage selon Daniel Opic : insulte sarkozyste Chronique 29 - Monday 15 February 2010 Les coopératives ouvrières : l'Emploi autrement en Poitou-Charentes Chronique 28 - Saturday 13 February 2010 Polémiques moins Royal que Leroy Chronique 27 - Sunday 7 February 2010 L'essor du modèle artisanal picto-charentais Chronique 26 - Friday 5 February 2010 Poitou-Charentes ne subira pas le désengagement de l'État Chronique 25 - Wednesday 20 January 2010 Sarkozy vu par Jacques Santrot, « Il ne lui manque que quelques centimètres ! » Chronique 24 - Monday 18 January 2010 Quand Henri de Richemont flamboie... en Poitou-Charentes Chronique 23 - Saturday 16 January 2010 Les sentinelles du milieu Royal Chronique 22 - Thursday 14 January 2010 Louise Michel chez Ségolène Royal Chronique 21 - Tuesday 12 January 2010 Région : vérité nue de l'Ordre juste Chronique 20 - Sunday 10 January 2010 Ségolène Royal maîtrise la dette et les impôts Chronique 19 - Monday 7 December 2009 Que les trains et moutons photovoltaïques de Ségolène Royal vous comblent d'énergie !
Chronique 18 - Saturday 5 December 2009 Determinatio magistralis de Ségolène Royal
Chronique 18 - Saturday 5 December 2009 Determinatio magistralis de Ségolène Royal Chronique 17 - Tuesday 27 October 2009 Tomasini le gaulliste ne but pas du petit lait chez son hôte Royal Chronique 16 - Thursday 22 October 2009 La Belle et la Dette Chronique 15 - Tuesday 6 October 2009 Ségolène Royal et l'actif-coquin Henri de Richemont Chronique 14 - Sunday 4 October 2009 Domina Ségolène Royal dolorosa Chronique 13 - Wednesday 22 July 2009 Pionnière et adroite Poitou-Charentes : le désenchantement de Sarkozy Chronique 12 - Friday 17 July 2009 Ségolène Royal, mère des New Fabris Chronique 11 - Thursday 2 July 2009 Croissance verte et polémique Bernard Tomasini chez Ségolène Royal Chronique 10 - Wednesday 1 July 2009 Remboursement de la dette selon Ségolène Royal Chronique 9 - Wednesday 13 May 2009 Terre saine : Ségolène Royal part en croisade contre les pesticides Chronique 8 - Tuesday 12 May 2009 Heuliez l'oeil ouvert, Ségolène Royal veille (acte 2) Chronique 7 - Monday 11 May 2009 Heuliez l'oeil ouvert, Ségolène Royal veille (acte 1) Chronique 6 - Sunday 29 March 2009 Heuliez et Vincent Bolloré : les foudres de Ségolène Royal Chronique 5 - Friday 20 February 2009 Poitou-Charentes, cette exemplarité européenne de Ségolène Royal Chronique 4 - Wednesday 11 February 2009 Ségolène Royal, intrépide présidente de Région Poitou-charentes Chronique 3 - Monday 9 February 2009 Poitou-Charentes : Ségolène Royal avance sa pionnière politique ! Chronique 2 - Thursday 29 January 2009 Ségolène Royal et sa miraculeuse péréquation budgétaire ! Chronique 1 - Sunday 25 January 2009 Poitou-Charentes : le préfet Bernard Tomasini invité par la présidente Ségolène Royal
 
18ème Chronique

Determinatio magistralis de Ségolène Royal

Kritix, le Saturday 5 December 2009 - 2635 consultations - Commenter la chronique

Les polémiques autour du pass-contraception venaient à peine de s'éteindre que la séance publique du 27 novembre 2009 du conseil régional de Poitou-Charentes s'ouvrait à 14h30 ! Le sieur Henri de Richemont n'était pas là, si loin, à Papeete dit-on... C'est donc Alain Garcia, conseiller et opposant dans le groupe « la dynamique régionale », qui s'employa à porter la contradiction à madame la présidente.
       La présidente montrera tour à tour ses talents médiatiques. Elle portera l'étendard de sa politique avec le brio classique de la rhétorique. Elle pansera les plaies des victimes du sarkozysme. Elle pacifiera les humeurs de ses conseillers...

Conseil régional Poitou-Charentes du 27 novembre 2009.
© kritix.com

Ségolène Royal commença d'emblée par l'abord des créations de richesses sur les territoires, « C'est une réunion avec des investisseurs autour de laquelle il y a eu douze projets régionaux innovants qui ont été présentés. Ce qui était intéressant, c'était que les fonds d'investissements venaient d'autres régions aussi, pour investir dans la région Poitou-Charentes. Beaucoup d'affaires durant ces deux jours ! Enfin, ces rencontres ont été axées sur une démarche des éco-constructions et de l'excellence environnementale. C'est en passe de devenir une référence au niveau national et je crois que ce que nous avons fait là, c'est à la fois grâce à l'appui des entreprises et aux performances des éco-industries, vraiment renforcées par le caractère préférentiel de la région dans le domaine de la croissance verte. »

« Donc c'est pourquoi je suis heureuse de vous dire aussi que nous allons proposer une opération, un projet d'éco-éthanol très innovent. [Nous allons aussi proposer] le développement des hydroliennes des écoles d'ingénieurs de la région et de la région voisine. »

« Et puis, je vais vous proposer une délibération très importante : une subvention à hauteur de 600 000 euros pour aider la filière aéronautique [Du pays rochefortais, NDR] et aider les entreprises à se développer. Toujours dans le domaine économique, nous allons délibérer sur un soutien financier, avec la prise de participation de la région dans Heuliez véhicules électriques. Car enfin, nous avons eu un avis positif du Conseil d'État ! Je suis très heureuse de pouvoir vous l'annoncer. Nous sommes la première région à rentrer dans le capital d'une entreprise, notamment celles conditionnées à être des éco-industries. »


Filière laitière sauvée in extremis en Poitou-Charentes
envoyé par kritixTV.
Lors de la séance publique du 28 novembre 2009, la présidente de région Poitou-Charentes présenta une catastrophe annoncée, mais évitée de justesse. Extrait du Conseil Régional Poitou-Charentes du 28 novembre 2009.

« Et puis nous passerons à la question agricole, avec malheureusement un secteur, là, qui souffre. C'est le secteur du lait. Donc nous allons adopter les accords, sinon un dispositif de plus, de soutien aux éleveurs et aux laitiers. À la fois pour les soutenir socialement, [car] les familles sont en grandes difficultés d'une part ; et d'autre part de les soutenir financièrement en prenant en charge les intérêts d'emprunts, comme stipuler dans la délibération. »

Conseil régional Poitou-Charentes du 27 novembre 2009.
© kritix.com

« Parallèlement, il y a d'autres secteurs qui souffrent : ce n'est pas le moment de baisser la garde sur l'aide aux jeunes agriculteurs ! C'est pourquoi, je vous proposerai une aide à l'intéressement des jeunes agriculteurs avec de nouvelles actions soumises à votre approbation. On fera des mesures nouvelles avec une action très importante : avec l'ouverture de 1600 places de formations professionnelles pour préparer la reprise économique, le développement des formations sanitaires et sociales.
       [On fera] une nouvelle étape du micro-crédit Poitou-Charentes et enfin nous aurons à délibérer sur les nouvelles innovations concernant l'expérimentation de TER à panneaux solaires. Ce n'est pas pour faire rouler les trains,
[Le conseil s'en amusa, NDR] je vous le dis tout de suite, mais pour prendre en charge l'ensemble de l'électricité utilisée dans le train : l'éclairage, le chauffage, etc... Avec la SNCF bien sûr, la région s'est positionnée pour participer à toutes ces expérimentations, étant entendu que vous soutenez une entreprise et que nous avons été la première région à soutenir les biocarburants dans nos TER ! »

Madame la présidente poursuivit son équipée héroïque, pour redonner les moyens de vivre à ceux de ses concitoyens qui souffrent sur ses territoires, « [On va] travailler avec des partenaires de petites et de grandes tailles et aux compétences élargies. Ils sont prêts à prendre en charge une partie du risque lié à la recherche et au développement sur leurs propres ressources. Pour répondre à leurs exigences et assurer leur développement en participant à des programmes lourds et à des activités contractualisées, huit entreprises se sont regroupées au sein de la nouvelle société Arsenia. »

« Le plan de développement de cette société prévoit, dans les 5 ans à venir, la création de plus d'une centaine d'emplois et un chiffre d'affaires de plus de 20 millions d'euros par an. On peut déjà dire que ça a permit à Arsenia d'obtenir un marché très important de 2 millions d'euros, avec EADS SOGERMA. Le conseil régional va contribuer à la mobilisation de fonds. Bien sûr : ces programmes s'intégreront dans les grands ensembles environnementaux. Je vous propose d'abonder sur un quart de l'ensemble de cette nouvelle société, à hauteur de 600 000 euros. »

Les rotors du SeaGen dans les chantiers Harland and Wolff à Belfast
Wikimedia Commons

Les hydroliennes (voir, par exemple, la société Marine Current Turbines) n'arrêtent pas le progrès... et la présidente, bien décidée à les utilisées au sein de ses dispositifs innovants en région.

Ségolène Royal, maîtresse des innovations, « C'est bien que le gouvernement ait accéléré les choses et que les textes finissent par sortir. Je vous propose donc de tenir compte de ces éléments, sous réserve naturellement de l'apparition du décret et de confirmer la prise de participation, en reprenant les termes des autorisations qui nous seront communiquées. Cette décision permettra de tenir l'assemblée générale extraordinaire de Heuliez New World véhicules électriques, dans les prochains jours. [...] D'une part, avec l'apport en capital du FSI et d'autre part de faire participer la région dans les organes de décisions de cette société, avec un siège au conseil de surveillance, comme nous l'avons exprimer dans les délibérations. »

La Dynamique Régionale, groupe d'opposition, représentée par le conseiller Alain Garcia intervint à la place d'Henri de Richemont, lequel se serait évadé dans les îles pacifiques après avoir été écarté de la tête de liste des régionales 2010 ; lui qui prétend ne pas avoir d'ambitions nationales, ce qui n'est pas le cas de tous ses « amis »...
       Alain Garcia, « Nous sommes tous favorables au sauvetage d'Heuliez, c'est un aboutissement. On est loin des 5 000 euros hors taxes » Pour un véhicule bon marché à destination des collectivités : la Simplycar (voir cette vidéo)). Le conseiller continua, « Bien sûr, on y arrive avec les aides. Mais les aides, c'est pour inciter au démarrage, mais ça trompe le marché. Donc on peut espérer que ça ira, on peut espérer qu'il y aura des clients autres que les collectivités et qu'effectivement on verra son coût baisser. [...] C'est vrai qu'une voiturette à 15 000 euros [Coût actuel du véhicule, hors aides, NDR], c'est quand même très cher ! »


Ségolène Royal, Heuliez New World et les Nations Unies
envoyé par kritixTV.
Lors de la séance publique du 28 novembre 2009, la présidente de région Poitou-Charentes montra au gouvernement Fillon comment on préserve l'emploi en Région. Extrait du Conseil Régional Poitou-Charentes du 28 novembre 2009.

Ségolène Royal, passagère d'Heuliez New World

la présidente Ségolène Royal, lors du Conseil régional Poitou-Charentes du 27 novembre 2009.
© kritix.com

Ségolène Royal, « Avec les aides de la région, le prix de revient est de 7 000 euros TTC. Il faut savoir que des voitures de capacité comparable, il n'y en a pas sur le marché à moins de 25 000 euros ! » Il est à noter que que ce véhicule bénéficie d'un bonus écologique de 2 000 euros, ce qui porte donc son prix à 5 000 euros.
       Alain Garcia, recula, « Oui, oui... »
       Ségolène Royal pas peu fière de son estocade, « Donc, ce que je veux dire, c'est que la performance atteinte par l'entreprise est déjà exceptionnelle. L'aide à double détente État-région, ça va faire démarrer le marché et on espère aussi qu'une production de masse peut faire baisser les prix. »
       La Simplycity est un véhicule populaire à 5 000 euros ! Le vice-président Jean-François Macaire, près de son inspiratrice, « Je voudrais juste ajouter que le mot voiturette n'est pas approprié ! Par le mot voiturette, on entend par là des voitures sans permis. [...] La limitation de vitesse à 90 km/h s'intègre bien dans la circulation générale. »

Ségolène Royal enfonça le clou, après que le vice-président UMP Jean Pierre Raffarin lui ait savonnée la planche Heuliez New World...
       Madame la présidente, « Ce sont des véhicules avec permis de conduire. Ce qui est remarquable, c'est la rapidité avec laquelle ces véhicules ont été mis sur la marché ! [...] C'est exceptionnel, grâce à l'aide de la région, d'avoir passé tous les stades, malgré les freins des concurrents franco-français, en plus, beaucoup plus puissants. [...] [La Région] a tenu ses engagements dans les délais !
       C'est une montée en puissance très forte. Il va y avoir le sommet de Copenhague, les annonces faites par la Chine : on sait bien que la montée en puissance des industries en Chine rend les problèmes insurmontables. En plus, on sait qu'il y a un marché mondial de la petite voiture électrique et que là, c'est une situation extraordinaire pour cet appel à projet régional, avec des voitures relativement bon marché par rapport à nos concurrents. »

la présidente Ségolène Royal, lors du Conseil régional Poitou-Charentes du 27 novembre 2009.
© kritix.com

Alain Garcia chercha la concorde régionale en s'éloignant des maladresses de Jean-Pierre Raffarin qui n'en peut plus de se lamenter devant la flambée de l'impôt dans le département de Charente-maritime ; département sous l'autorité de son ami le secrétaire d'État aux transports, Dominique Bussereau...
       Alain Garcia, « On est tout à fait d'accord avec cette analyse. Les prix pourront bouger. [...] Mais c'est vrai que, actuellement sur le marché, il y a des petits véhicules à 7000 euros, thermiques, [...] extrêmement concurrentiels ; donc il est à souhaiter que face à la production, les commandes internationales fassent que ce véhicule puisse monter en puissance et baisser son prix. »
       L'opposant oublieux, omis de préciser que ces petits véhicules thermiques ne sont plus pour l'essentiel, fabriqués en France ! Ce qui n'est pas du tout le cas pour les productions d'Heuliez New World véhicules électriques.
       Jean-François Macaire, « Les véhicules électriques n'ont pas le même coût que ceux thermiques : c'est 1 euro aux 100 kms, une fois que vous avez acheté la batterie ! »

Hululant au Sénat, esseulé, en vieil hiboux de la forêt de Moulière, Jean-Pierre Raffarin remit vainement en cause la viabilité du projet industriel d'Heuliez New World ; lui, le chantre de l'économie de Services... L'ancien premier ministre est torturé à l'idée que la présidente puisse accomplir un tour de force : celui de réussir le développement industriel en région, malgré les incessants bombardements UMP !

[La suite du conseil régional : Que les trains et moutons photovoltaïques de Ségolène Royal vous comblent d'énergie !]


Pour commenter cette chronique, connectez-vous...
Pour s'inscrire, cliquez-ici.
Pseudonyme
Mot de passe
Mémoriser


Mot de passe oublié ?
 
Regrets éternels en langue de bois d'un Bourget
Sans dents et sans reproches
Élan patriotique pour un 11 janvier 2015 en « balles tragiques » à mille temps
Pragmatique
Phrygien d'airain
Gastronome en talonnette courte
PPP ou l'impuissance du Politique
Jean-Marc Ayrault, payeur de Notre-Dame-des-Landes
Lepage Corinne, courage Parménide
'Shame on you' américano-hollandais
Livre tournois de Valençay
Commandement normatif
Bilderberg, la pieuvre
Bipartisme défait
Lumières de Hollande

Être tenu informé des dernières chroniques publiées en s'abonnant à ce flux RSS

Follow kritix on Twitter