En 2015, François Hollande c'est 900 euros de dette publique supplémentaire par français !
Tuesday  25 April  2017
Bonne lecture !
Chronique 39 - Sunday 28 March 2010 TER : Poitou-Charentes a un train cadencé d'avance Chronique 38 - Wednesday 24 March 2010 Ségolène Royal et l'avenir d'Heuliez : une question d'honneur Chronique 37 - Sunday 14 March 2010 Heuliez : Christian Estrosi se rachète du saccage de Luc Chatel Chronique 36 - Saturday 13 March 2010 Sarkozysme : le calvaire du monde agricole Chronique 35 - Friday 12 March 2010 Agriculture bio : le retour aux sources Chronique 34 - Sunday 7 March 2010 Remontrances faites à Ségolène Royal Chronique 33 - Wednesday 3 March 2010 Les roses au poing Chronique 32 - Saturday 27 February 2010 Jury-citoyen : l'expertise de la sagesse populaire Chronique 31 - Monday 22 February 2010 Pass'contraception : Ségolène Royal dans les pas de Michelle Bachelet Chronique 30 - Friday 19 February 2010 Apprentissage selon Daniel Opic : insulte sarkozyste Chronique 29 - Monday 15 February 2010 Les coopératives ouvrières : l'Emploi autrement en Poitou-Charentes Chronique 28 - Saturday 13 February 2010 Polémiques moins Royal que Leroy Chronique 27 - Sunday 7 February 2010 L'essor du modèle artisanal picto-charentais Chronique 26 - Friday 5 February 2010 Poitou-Charentes ne subira pas le désengagement de l'État Chronique 25 - Wednesday 20 January 2010 Sarkozy vu par Jacques Santrot, « Il ne lui manque que quelques centimètres ! » Chronique 24 - Monday 18 January 2010 Quand Henri de Richemont flamboie... en Poitou-Charentes Chronique 23 - Saturday 16 January 2010 Les sentinelles du milieu Royal Chronique 22 - Thursday 14 January 2010 Louise Michel chez Ségolène Royal Chronique 21 - Tuesday 12 January 2010 Région : vérité nue de l'Ordre juste Chronique 20 - Sunday 10 January 2010 Ségolène Royal maîtrise la dette et les impôts Chronique 19 - Monday 7 December 2009 Que les trains et moutons photovoltaïques de Ségolène Royal vous comblent d'énergie ! Chronique 18 - Saturday 5 December 2009 Determinatio magistralis de Ségolène Royal Chronique 17 - Tuesday 27 October 2009 Tomasini le gaulliste ne but pas du petit lait chez son hôte Royal Chronique 16 - Thursday 22 October 2009 La Belle et la Dette Chronique 15 - Tuesday 6 October 2009 Ségolène Royal et l'actif-coquin Henri de Richemont Chronique 14 - Sunday 4 October 2009 Domina Ségolène Royal dolorosa Chronique 13 - Wednesday 22 July 2009 Pionnière et adroite Poitou-Charentes : le désenchantement de Sarkozy Chronique 12 - Friday 17 July 2009 Ségolène Royal, mère des New Fabris Chronique 11 - Thursday 2 July 2009 Croissance verte et polémique Bernard Tomasini chez Ségolène Royal Chronique 10 - Wednesday 1 July 2009 Remboursement de la dette selon Ségolène Royal Chronique 9 - Wednesday 13 May 2009 Terre saine : Ségolène Royal part en croisade contre les pesticides Chronique 8 - Tuesday 12 May 2009 Heuliez l'oeil ouvert, Ségolène Royal veille (acte 2) Chronique 7 - Monday 11 May 2009 Heuliez l'oeil ouvert, Ségolène Royal veille (acte 1)
Chronique 6 - Sunday 29 March 2009 Heuliez et Vincent Bolloré : les foudres de Ségolène Royal
Chronique 6 - Sunday 29 March 2009 Heuliez et Vincent Bolloré : les foudres de Ségolène Royal Chronique 5 - Friday 20 February 2009 Poitou-Charentes, cette exemplarité européenne de Ségolène Royal Chronique 4 - Wednesday 11 February 2009 Ségolène Royal, intrépide présidente de Région Poitou-charentes Chronique 3 - Monday 9 February 2009 Poitou-Charentes : Ségolène Royal avance sa pionnière politique ! Chronique 2 - Thursday 29 January 2009 Ségolène Royal et sa miraculeuse péréquation budgétaire ! Chronique 1 - Sunday 25 January 2009 Poitou-Charentes : le préfet Bernard Tomasini invité par la présidente Ségolène Royal
 
6ème Chronique

Heuliez et Vincent Bolloré : les foudres de Ségolène Royal

Kritix, le Sunday 29 March 2009 - 2904 consultations - Commenter la chronique

Des rues de Cerizay, le soleil explosait... Ce lundi 23 mars, en début d'après-midi, de loin en loin l'on entendit poindre les râlements d'une foule meurtrie. C'est alors que la présidente de Poitou-Charentes éclata sous le soleil de Cerizay, emmenant les complaintes au-devant de mass medias, sa bannière régionale portée haute et fièrement. Ségolène Royal prit de court l'UMP tout entier : l'ex-premier ministre Jean Pierre Raffarin, dans la précipitation, s'empressa de porter secours à son seigneur Nicolas Sarkozy. Lequel fit savoir par son très dévoué sénateur de la Vienne qu'il apporterait solutions à la très délicate situation de Cerizay. L'information circula sur le carnet du sénateur Raffarin, cité via les médias qui le jargonnèrent par le pauvre mot clé de blog.

Ségolène Royal, présidente de la région Poitou-Charentes.
© Kritix.com

Devant les salariés fourbus d'Heuliez, Ségolène Royal promit le soutien financier de la région. Déjà le 20 mars 2009, dans les rues de la capitale régionale, la présidente de région avait manifesté contre la politique du gouvernement ; depuis elle mène sa chevauchée héroïque contre l'incompétence de banquiers en innovant avec le micro-crédit régional, ne laissant à aucun acteur un quelconque répit... Elle se fit un poing, point d'honneur à manifester contre, à répondre de cette crise devant le gouvernement. La présidente de région ne pouvait rater une telle occasion afin de saborder les vœux pieux d'un gouvernement en déroute.

Ségolène Royal fit d'une pierre deux coups ; elle se fit adoubée femme de terrain par Heuliez et présidente incontestée de région lors de la commission permanente qui se tint l'après-midi de ce même jour, alors qu'elle se faisait représentée par son deuxième vice-président Bernard Grasset. Le conseil régional vota à l'unanimité une subvention de 5 millions d'euros au constructeur et équipementier automobile Heuliez. De plus, la région s'engage à garentir 7,5 millions d'euros d'emprunts, soit la moitié des besoins d'emprunts bancaires de ladite entreprise, afin de pérenniser et son activité et un millier d'emplois ; belle réussite de décentralisation que cet outil industriel. Heuliez était quasiment en cessation de paiement et le FSI ne bougeait pas : Ségolène Royal soupçonna l'entrepreneur Vincent Bolloré, ami intime du président nicolas Sarkozy, de ne pas aider l'entreprise Deux-Sévrienne ! Voulu par le président Sarkozy, le fond souverain français FSI (Fond Stratégique d'Investissement) devrait selon l'Élysée, après les rodomontades de la présidente de Région, répondre de 10 millions d'euros afin d'atteindre les 45 millions escomptés pour la viabilité du plan Heuliez (15 millions par un repreneur, 15 millions par prêts bancaires, 10 millions par le FSI et 5 millions par la région Poitou-Charentes).

Salle Jean Monnet où siège le conseil régional de Poitou-Charentes.
© Kritix.com

Ségolène Royal serait intervenue le 22 mars auprès de la ministre de l'économie et des finances Christine Lagarde pour que le FSI mis en place par l'État et la Caisse des dépôts réexamine ce dossier et participe au plan de développement d'Heuliez avec sa production de véhicules électriques. Pour son parc automobile, Ségolène Royal veut un véhicule électrique construit en Poitou-Charentes à 5000 euros, dont la production se trouverait ou bien à Cerizay avec Heuliez, ou bien à Chauvigny avec Eco&mobilité, ou bien à Versailles et en Charente avec Dierdre. La présidente n'ayant pas opté pour l'air comprimé (cette innovation française de la société MDI, que le constructeur indien Tata eut la pertinence de bien considérer) probablement moins polluant, plus écologique et moins coûteux que les véhicules tout électrique fonctionnant sur batterie...

Cependant, Ségolène Royal élabora une fois de plus une politique de région où il fait bon vivre, par la tenue et l'ordre du jour de la commission permanente du 23 mars 2009 de Poitou-Charentes ; une région où l'écologie est source de croissance économique et de développement industriel. Il n'est pas un euro qui ne réponde pas de plus ou moins loin à cette menée écologique, cette croissance verte. En région, on instruit, on forme, on se détermine par rapport au développement durable dans tous ses choix du quotidien ; en Poitou-Charentes cela est aujourd'hui devenu possible... Pourquoi pas partout en France ? Serait-ce le rêve inavoué de Ségolène Royal ? Voilà son secret: « un euro dépensé sera un euro utile pour la région »... Madame Royal a du nez...

La présidente fait de sa région un laboratoire du possible écologique !


Pour commenter cette chronique, connectez-vous...
Pour s'inscrire, cliquez-ici.
Pseudonyme
Mot de passe
Mémoriser


Mot de passe oublié ?
 
Regrets éternels en langue de bois d'un Bourget
Sans dents et sans reproches
Élan patriotique pour un 11 janvier 2015 en « balles tragiques » à mille temps
Pragmatique
Phrygien d'airain
Gastronome en talonnette courte
PPP ou l'impuissance du Politique
Jean-Marc Ayrault, payeur de Notre-Dame-des-Landes
Lepage Corinne, courage Parménide
'Shame on you' américano-hollandais
Livre tournois de Valençay
Commandement normatif
Bilderberg, la pieuvre
Bipartisme défait
Lumières de Hollande

Être tenu informé des dernières chroniques publiées en s'abonnant à ce flux RSS

Follow kritix on Twitter