En 2015, François Hollande c'est 900 euros de dette publique supplémentaire par français !
Thursday  24 August  2017
Bonne lecture !
Chronique 39 - Sunday 28 March 2010 TER : Poitou-Charentes a un train cadencé d'avance Chronique 38 - Wednesday 24 March 2010 Ségolène Royal et l'avenir d'Heuliez : une question d'honneur Chronique 37 - Sunday 14 March 2010 Heuliez : Christian Estrosi se rachète du saccage de Luc Chatel Chronique 36 - Saturday 13 March 2010 Sarkozysme : le calvaire du monde agricole Chronique 35 - Friday 12 March 2010 Agriculture bio : le retour aux sources Chronique 34 - Sunday 7 March 2010 Remontrances faites à Ségolène Royal Chronique 33 - Wednesday 3 March 2010 Les roses au poing Chronique 32 - Saturday 27 February 2010 Jury-citoyen : l'expertise de la sagesse populaire Chronique 31 - Monday 22 February 2010 Pass'contraception : Ségolène Royal dans les pas de Michelle Bachelet Chronique 30 - Friday 19 February 2010 Apprentissage selon Daniel Opic : insulte sarkozyste Chronique 29 - Monday 15 February 2010 Les coopératives ouvrières : l'Emploi autrement en Poitou-Charentes Chronique 28 - Saturday 13 February 2010 Polémiques moins Royal que Leroy Chronique 27 - Sunday 7 February 2010 L'essor du modèle artisanal picto-charentais Chronique 26 - Friday 5 February 2010 Poitou-Charentes ne subira pas le désengagement de l'État Chronique 25 - Wednesday 20 January 2010 Sarkozy vu par Jacques Santrot, « Il ne lui manque que quelques centimètres ! » Chronique 24 - Monday 18 January 2010 Quand Henri de Richemont flamboie... en Poitou-Charentes Chronique 23 - Saturday 16 January 2010 Les sentinelles du milieu Royal Chronique 22 - Thursday 14 January 2010 Louise Michel chez Ségolène Royal Chronique 21 - Tuesday 12 January 2010 Région : vérité nue de l'Ordre juste Chronique 20 - Sunday 10 January 2010 Ségolène Royal maîtrise la dette et les impôts Chronique 19 - Monday 7 December 2009 Que les trains et moutons photovoltaïques de Ségolène Royal vous comblent d'énergie ! Chronique 18 - Saturday 5 December 2009 Determinatio magistralis de Ségolène Royal Chronique 17 - Tuesday 27 October 2009 Tomasini le gaulliste ne but pas du petit lait chez son hôte Royal Chronique 16 - Thursday 22 October 2009 La Belle et la Dette Chronique 15 - Tuesday 6 October 2009 Ségolène Royal et l'actif-coquin Henri de Richemont Chronique 14 - Sunday 4 October 2009 Domina Ségolène Royal dolorosa Chronique 13 - Wednesday 22 July 2009 Pionnière et adroite Poitou-Charentes : le désenchantement de Sarkozy Chronique 12 - Friday 17 July 2009 Ségolène Royal, mère des New Fabris Chronique 11 - Thursday 2 July 2009 Croissance verte et polémique Bernard Tomasini chez Ségolène Royal Chronique 10 - Wednesday 1 July 2009 Remboursement de la dette selon Ségolène Royal Chronique 9 - Wednesday 13 May 2009 Terre saine : Ségolène Royal part en croisade contre les pesticides Chronique 8 - Tuesday 12 May 2009 Heuliez l'oeil ouvert, Ségolène Royal veille (acte 2) Chronique 7 - Monday 11 May 2009 Heuliez l'oeil ouvert, Ségolène Royal veille (acte 1) Chronique 6 - Sunday 29 March 2009 Heuliez et Vincent Bolloré : les foudres de Ségolène Royal Chronique 5 - Friday 20 February 2009 Poitou-Charentes, cette exemplarité européenne de Ségolène Royal Chronique 4 - Wednesday 11 February 2009 Ségolène Royal, intrépide présidente de Région Poitou-charentes
Chronique 3 - Monday 9 February 2009 Poitou-Charentes : Ségolène Royal avance sa pionnière politique !
Chronique 3 - Monday 9 February 2009 Poitou-Charentes : Ségolène Royal avance sa pionnière politique ! Chronique 2 - Thursday 29 January 2009 Ségolène Royal et sa miraculeuse péréquation budgétaire ! Chronique 1 - Sunday 25 January 2009 Poitou-Charentes : le préfet Bernard Tomasini invité par la présidente Ségolène Royal
 
3ème Chronique

Poitou-Charentes : Ségolène Royal avance sa pionnière politique !

Kritix, le Monday 9 February 2009 - 2634 consultations - Commenter la chronique

Les 5 petits degrés de janvier, le temps ensoleillé rue de l'ancienne Comédie, capitale de région Poitou-Charentes, Poitiers se para de la commission permanente du 26 janvier 2009. A son retour des États-Unis d'Amériques, la présidente de Région se présenta radieuse... Ce retour de Washington où elle rencontra un second couteau de l'équipe du 44ème président US, ce contexte si particulier de l'investiture du président US Barack Obama. Ségolène Royal se battit contre les éléments et prétendit écarter tout sectarisme en ouvrant la porte à toutes les bonnes volontés... Tiens ! Un air de déjà vu , côté capitale française...

Conseil régional de Poitou-Charentes, octobre 2008
© kritix.com

14h30, Ségolène Royal ouvrit la séance et fit une présentation succincte dans laquelle elle fit mention de l'ordre du jour. La présidente montra combien les différentes délibérations feraient de Poitou-Charentes une collectivité exemplaire et pionnière dans ses différents champs de compétences. Sept thèmes y furent traités :

1 – Le plan photovoltaïque régional : développement d'une filière en région avec programme de financement du plan et lancement d'un appel à projets pour encourager le développement industriel.
       2 – L'économie-emploi : nouveau plan pour l'emploi des demandeurs d'emploi les plus fragilisés.
       3 – La formation professionnelle : mise en oeuvre d'un service public de la formation professionnelle.
       4 – L'apprentissage : action renforcée avec 300 places nouvelles à la rentrée.
       5 – Le tourisme : balisage des chemins de Saint-Jacques de Compostelle.
       6 – Le logement des jeunes : mobilisation des logements vacants.
       7 – microcrédit social universel régional : lancement d'un nouvel appel à projets pour le développer sur l'ensemble du territoire régional.

« le Service-Public à la française n'est pas que marchand ! », Ségolène Royal.

Le conseiller Henri de Richemont dressa un tableau de la politique énergétique française actuellement menée par le gouvernement Fillon. Il se félicita du choix des 2 EPR et des deux plans photovoltaïques (dont celui de Poitou-Charentes) ; Il montra la dérisoire contribution des énergies renouvelables au regard du phénoménal apport énergétique du nucléaire... Le conseiller Jean François Macaire fit valoir que le plan photovoltaïque décidé en Poitou-Charentes produirait le kwh le moins cher de France.

Ségolène Royal signa avec le préfet un plan de formations-emploi quelques jours plus avant, c'est pourquoi elle remercia le préfet de Région Bernard Tomasini d'avoir accepté la convention et de l'avoir adaptée. Dans un élan fra-ter-nel, Henri de Richemont vota le rapport... La convention fut adoptée.

« Pas de profit sur la formation ! », Ségolène Royal.

Ségolène Royal tint à porter haut l'une des valeurs républicaines, « le Service-Public à la française n'est pas que marchand ! Nous sommes pionnier en France ». Ségolène Royal, grande pourfendeuse de la politique libérale de l'actuel président de la République Française son Excellence Nicolas Paul Stéphane Sarközy de Nagy-Bocsa, madame la présidente Ségolène Royal fit admirablement son gouvernement, son pilotage depuis son tremplin régional... « Pas de profit sur la formation ! Souvent les critères prix l'emportent sur le qualitatif ! » dixit une Ségolène Royal qui regretta amèrement les désidératas élyséens, les enjeux matignonesques du plan de relance français.

La présidente laissa l'opposition se manifester, ne réagissant que si l'apostrophe ne la mène pas sur des terrains glissants, douteux, voire indigne de l'intérêt général ; à plusieurs propos limites, elle passera son chemin avec son déjà fameux « Merci, y-a-t-il d'autres remarques ? Je mets aux voix. Adopté ! » Madame la présidente sait mener sa barque dans le marais politique poitevin...

Ségolène Royal arrivant au conseil régional de Poitou-Charentes
© kritix.com

Les enjeux ambitieux de sa présidence permettent à la région Poitou-Charentes d'emmener l'État sur la voie d'un partenariat constructif ; première en France, cette maison de la Région rue de l'ancienne comédie à Poitiers a fière allure via ce Royal volontarisme... « le mieux-disant est le rapport qualité-prix » commenta Henri de Richemont qui trouva qu'en définitive « cela ne sert donc à rien ! », faisant allusion, référence au-dit service-public de formation professionnelle... « Adoption du Plan ! » affirma d'une voix sentencieuse une Présidente plus que jamais déterminée à en découdre. Henri de Richemont aurait été intronisé candidat UMP par Jean-Pierre Raffarin pour les Régionales de 2010 et ce durant l'escapade Royal à Washingtion lors de la mémorable investiture de Barack Obama ; L'esbroufe UMP s'en sortit plutôt mal, sous la risée de l'équipée Royal... La loi de 2005 fut une « mauvaise réforme administrative de Raffarin ! », s'écria indignée Ségolène Royal. La présidente montra qu'en temps qu'énarque elle déplore les lacunes administratives de l'ancien premier ministre français et ancien président de région Poitou-Charentes : en un mot ce défaut de compétence ; la compétence de la compétence n'étant pas son for intérieur !

Le conseiller Jean François Macaire plut à sa Dame en précisant, déplorant qu'« avant Raffarin cela fonctionnait [la mécanique administrative] ! C'est bien cette étape intermédiaire [loi de 2005] qui ne fonctionne pas ! Il est inconcevable que la prime ne soit plus perçue directement par l'apprenti ! » « Adopté sauf 3 voix » (à trois voix près) clama la présidente de Région.

« On peut marcher, même sans être croyant !», Ségolène Royal.

Sur la délibération du Tourisme relative aux chemins de Saint-Jacques de Compostelle : « On peut marcher, même sans être croyant !» s'amusa une Ségolène Royal plus laïcarde que jamais ? A l'invitation de la présidente, le maire de Rochefort et conseiller Bernard Grasset intervint sur la religion catholique et ses chemins de Compostelle, un passionné de la question. « La Loi générale s'adapte peu aux réalités du terrain. D'où cette apparence de saupoudrage des décisions particulières en Région. » dixit Ségolène Royal qui voulut donner de la cohérence aux délibération de la séance.

La conseillère Marie Legrand déclama la délibération du plan photovoltaïque régional, énergie renouvelable avec « subvention nécessaire car contenue ! […] Nous ne sommes pas sectaire avec la subvention d'une chaufferie à bois des bénédictines », sur les bancs de l'opposition ( UMP, FN) on s'en amusa avec grande et aimable reconnaissance, courtoisie feinte : serait-ce la tant décriée fra-ter-ni-té de Ségolène Royal ? La conseillère écologiste termina fièrement par « Les 21 et 22 mars 2009 se tiendra le printemps des énergies renouvelables ! ». Très ironique la présidente Ségolène Royal se voulut incisive et emportant la manche sous l'artifice d'un bon mot à l'endroit du chef de l'opposition régionale : « Monsieur de Richemont, votez-vous contre les énergies vertes, c'est pour la Charente [son fief] ? » Richemont, titubant, balbutia hésitant « Mais je ne suis pas contre ! » après qu'il se soit félicité du volontarisme régional sur l'Emploi ! Ségolène Royal et sa majorité s'époumonèrent et rirent de l'embarras de son principal opposant.

« le tissu industriel de la région est pour l'essentiel constitué de sous-traitants, aujourd'hui très touchés par la crise », Ségolène Royal.

Ségolène royal présidant un séance tardive du conseil régional
© kritix.com

La conseillère Marie Legrand fit une sortie, ne cherchant pas à plastronner avec une subvention allouée à l'association des victimes du nucléaire français (pour celles ayant opérées au Sahara et en Polynésie française). Y a-t-il conflit entre ladite subvention et la compétence de la collectivité locale ? Des amusements acides s'installèrent alors que la gène s'épandait... L'avocat et conseiller Henri de Richemont feignit ignorer le sujet, faisant valoir que l'argument du champ de compétence n'était pas acceptable ! Ce juriste de formation ne voit pas en quoi il appartient à la Région (quel rôle doit-on lui attribuer ?) de subventionner une association de cette nature. « Si c'est pour payer un avocat, c'est une autre affaire! » lança-t-il moqueur avec cet humour triomphant, se pavanant en son fief Charentais... L'éloquence du barreau selon un Henri de Richemont au sourire narquois : « nous n'avons pas à nous substituer à l'État ! » Tous les bancs s'esclaffèrent ! Il avait en effet sur le coup de la fatigue, plus ou moins intentionnellement, invoqué le leitmotiv socialiste à l'assemblée nationale française, dont on use et on abuse. Par suite, il parla de la délocalisation de la papeterie à la frontière du Limousin... Il pria la Région de bouger sur le dossier, l'entreprise étant « délocalisable si rien n'est fait ! » En réponse, la présidente Ségolène Royal fit remarquer que « le tissu industriel de la région est pour l'essentiel constitué de sous-traitants, aujourd'hui très touchés par la crise, touchés de plein fouet ! » Enfin, elle s'est dite satisfaite d'avoir pu « rassembler, en Région, syndicats, politiques et patronat pour aborder les délicats sujets et y remédier avec plus d'efficacité avec le préfet de région : toutes les bonnes volontés sont bienvenue ! »

« Je lève la séance », marqua, soulagée, à 16 h 50, d'une voix à peine audible, la présidente de Région Poitou-Charentes Ségolène Royal.


Pour commenter cette chronique, connectez-vous...
Pour s'inscrire, cliquez-ici.
Pseudonyme
Mot de passe
Mémoriser


Mot de passe oublié ?
 
Regrets éternels en langue de bois d'un Bourget
Sans dents et sans reproches
Élan patriotique pour un 11 janvier 2015 en « balles tragiques » à mille temps
Pragmatique
Phrygien d'airain
Gastronome en talonnette courte
PPP ou l'impuissance du Politique
Jean-Marc Ayrault, payeur de Notre-Dame-des-Landes
Lepage Corinne, courage Parménide
'Shame on you' américano-hollandais
Livre tournois de Valençay
Commandement normatif
Bilderberg, la pieuvre
Bipartisme défait
Lumières de Hollande

Être tenu informé des dernières chroniques publiées en s'abonnant à ce flux RSS

Follow kritix on Twitter