En 2015, François Hollande c'est 900 euros de dette publique supplémentaire par français !
Thursday  24 August  2017
Bonne lecture !
Chronique 25 - Sunday 31 July 2011 Irrésistible conversion biologique en campagne Chronique 24 - Wednesday 22 June 2011 Martine Aubry fait allégeance à Ségolène Royal — Acte 2 Chronique 23 - Friday 17 June 2011 Martine Aubry fait allégeance à Ségolène Royal — Acte 1 Chronique 22 - Sunday 29 May 2011 CRANT : l’État se désengage du « numérique pour tous » ! Chronique 21 - Monday 2 May 2011 Debien Yves est ainsi fait Chronique 20 - Sunday 17 April 2011 Ségolène Royal gouverne avec les centristes Chronique 19 - Wednesday 16 March 2011 LGV : François Mitterrand était bien là ce 18 février 2011
Chronique 18 - Saturday 5 March 2011 LGV : l'appel mitterrandien du 18 février 2011
Chronique 18 - Saturday 5 March 2011 LGV : l'appel mitterrandien du 18 février 2011 Chronique 17 - Wednesday 9 February 2011 LGV : Ségolène loyale avec les électeurs Chronique 16 - Saturday 4 December 2010 Benoît Biteau, archange du dictionnaire caprin picto-charentais Chronique 15 - Tuesday 26 October 2010 Poitou-Charentes, havre de la politique fiscale pour l'Emploi Chronique 14 - Sunday 17 October 2010 L'audace Poitou-Charentes électrisa le Mondial de l'automobile 2010 Chronique 13 - Wednesday 6 October 2010 Avec Abderrazak El Albani, Poitou-Charentes accompagne les grandes découvertes Chronique 12 - Friday 1 October 2010 Agriculture en Poitou-Charentes : Henri de Richemont accable le monde libéral ! Chronique 11 - Saturday 17 July 2010 La force tranquille des nuits romanes berce l'agriculture picto-charentaise Chronique 10 - Wednesday 14 July 2010 Apprentissage et TER : le métronome picto-charentais Chronique 9 - Sunday 11 July 2010 Henri de Richemont court-circuité par les Amapiens et les roulottes ! Chronique 8 - Thursday 8 July 2010 Heuliez ou le duel de Ségolène Royal avec le Sarkozysme Chronique 7 - Sunday 27 June 2010 Bombardement UMP sur la forteresse Royal Chronique 6 - Saturday 19 June 2010 SCOP à la Royal Chronique 5 - Wednesday 12 May 2010 Xynthia : le Président n'est encore pas à la hauteur... de la région Poitou-Charentes ! Chronique 4 - Sunday 2 May 2010 Allure « Monnaie du Pape » à parité écologique constante Chronique 3 - Wednesday 28 April 2010 Avec l'APLI et l'Office du lait, allons défendre nos campagnes ! Chronique 2 - Saturday 24 April 2010 Fragrance de France au jardin d'Éden de Poitou-Charentes Chronique 1 - Saturday 24 April 2010 Élus du Conseil régional de Poitou-Charentes (2010-2014)
 
18ème Chronique

LGV : l'appel mitterrandien du 18 février 2011

Kritix, le Saturday 5 March 2011 - 2309 consultations - Commenter la chronique

La salamandre ne craint pas l'épreuve...

Poitiers dans la brume, rue de l'ancienne comédie, allers et venues se faisaient pressantes... Maison de la Région, des manifestants anti-LGV bien en cour sur le parvis témoignaient, déterminés. Sur le qui-vive, des journalistes fiévreux... Ici, nulle petite souillon d'un Quai, mais des Braves comme s'il en pleuvait ! Madame la présidente allait prestement, ce jour, produire tout ce que le politique exhale de grand en Terres patriotiques. Et donner ainsi au ciel de France des éclaircies séance tenante.

La souveraineté n'est pas à vendre


LGV : le contre projet de Poitou-Charentes
envoyé par kritixTV.
Poitou-Charentes propose son contre-projet pour la LGV Tours-Bordeaux. Extrait de la séance publique du conseil régional Poitou-Charentes du 18 février 2011.

Avec tenue et gravité, le devoir républicain en conduite, la présidente Ségolène Royal approcha la délibération relative à la ligne Sud Europe Atlantique, avec ce sens de l'État qui manqua à tant d'autres :
       « C'est un sujet qui a fait couler beaucoup d'encre... [...] Il y a là un transfert de responsabilité qui n'est pas conforme à l'intérêt général. [...] Je propose au Conseil régional de refuser de subventionner l'État pour la LGV, mais de proposer un contre-projet sous forme d'une avance remboursable d'un montant de 95 millions d'euros — c'est à dire les 103 millions moins les 8 millions que nous avons déjà investi dans les études préalables — [...] afin que l'État, par les voix diverses et variées, que ce soit le ministre des transports ou le préfet, cesse de nous faire porter la responsabilité d'une éventuelle remise en cause des infrastructures, ou nous fasse des menaces ou des chantages sur la suppression de dessertes ou de gares de la Région. »

En Poitou-Charentes un euro dépensé restera un euro utile pour tous les picto-charentais

« Ce prêt sera débloqué lorsque nous aurons la garantie de la desserte ferroviaire des gares de la Région, [...] et d'autre part lorsque les conditions de remboursement seront précisées dans le cadre d'une convention. Nous appliquons les règles que nous appliquons à toutes les entreprises de la Région. [...] Il est quand même très important que la Région ne paye pas à fonds perdus une subvention pour une infrastructure qui ne relève pas de ses compétences ! [...] [Nous exigeons] la garantie de la desserte ferroviaire dans l'ensemble des gares de la région et la fréquence de ces trains : parce que nous n'avons aucune transparence, aucune garantie [à ce jour] [...].
       Si la Région a la capacité de faire un prêt à l'État, c'est que nous gérons bien les choses, que nous sommes exemplaires de ce point de vue, que l'État devrait nous imiter dans ce domaine.
       Si l'État a vidé les caisses, c'est de sa responsabilité, [à cause] non seulement d'une mauvaise gestion, mais en plus d'un transfert des bénéfices payés par le contribuable et les usagers des autoroutes vers les opérateurs privés ; [contribuables] qui paieraient d'ailleurs doublement ! Ils payent soit-disant aux péages d'autoroutes pour payer les infrastructures, et de l'autre côté le contribuable serait appelé aussi à payer sur les infrastructures ferroviaires ! Ça n'est pas cohérent...
       Donc la Région propose une solution cohérente et respectueuse du contribuable, dans le cadre d'un partenariat qui nous paraît conforme à l'intérêt général et à une bonne gestion des fonds publics. »

Vouloir la solidarité républicaine avec une Région de principes mariée aux ressorts de la solidarité nationale, c'est pouvoir. À ce détail près que l'exemplarité de cette collectivité territoriale remet l'État sur les rails de sa compétence.

Meurtrissures subies du progressiste et loyal Henri de Richemont

Le conseiller UMP Henri de RICHEMONT, lors du conseil régional de Poitou-Charentes du 31 mai 2010.
© kritix.com

L'étatiste Henri de Richemont, revenu enfin parmi nous, fit contre mauvaise fortune bon crève-cœur :
       « Il est bien évident que nous ne pourrons voter contre... [lapsus, il se reprend... NDLR] Nous ne pourrons voter pour... [Rires de l'assemblée, NDLR] Mais que nous vous demandons, madame la présidente, compte tenu de l'enjeu [...], compte tenu que la Région serait la seule collectivité sur ce territoire de refuser d'accompagner ce projet [Ce qui est faux, NDLR] en mettant des conditions qui, vous le savez parfaitement bien, sont parfaitement irréalisables [Encore plus faux : le procès d'intention ne tient pas de l'argument. NDLR] ! Madame la présidente, la situation est grave et c'est la raison pour laquelle nous vous demandons de voter à bulletin secret. »

Pourquoi quereller les faiblesses d'un État qui se fuit ? Servez votre France, celle que vous aimez ; elle seule.

Le bon Henri de Richemont avait dû, une fois n'est pas coutume, observer scrupuleusement la discipline de parti et donner quitus aux désidératas des protecteurs de monsieur le dauphin et à ceux du prefet de région Bernard Tomasini prévenu et écouté durant le quart d'heure de suspension de séance. Ne blâmons pas le naufragé et conseiller Henri de Richemont humilié publiquement par les ultras de l'UMP emmené par les sbires de sa grandeur sur talonnettes, aboyeurs de leur état. Vous les reconnaitrez tous, familiers du Fouquet's, ces VIP aux semelles de boues atlantistes ; ennemis de la souveraine France.

La parole présidentielle se fit martiale :
       « Ne feignez pas de croire qu'il y a une contradiction [...] !
       — Ça peut arriver ! »
rétorqua, cavalier, le bon Henri. La joute fit son approche...
       — Compte tenu de l'ambiguïté qu'il peut exister dans le mot subvention...
répliqua la présidente, rompue à l'exercice technocratique.
       Puisque le mot remboursable n'accompagne pas le mot subvention au moment où nous faisons l'affectation... C'est la raison pour laquelle, et votre intervention en est la démonstration, qu'il était nécessaire de bien préciser les choses : qu'il ne s'agissait bien évidemment pas d'une contribution financière de la Région mais bien d'une avance remboursable, comme ce qui a été indiqué dans une délibération qui vous a été envoyé. [...] Mais nous ne remettons pas en cause les autorisations de programmes et nous sommes même prêts à faire un prêt ! C'est à dire une avance remboursable ! On va déjà très loin ! »

La présidente Ségolène Royal (à droite) et le DGS Jean-Luc Fulachier (à gauche), lors du conseil régional de Poitou-Charentes du 18 février 2011.
© kritix.com

« Avouez que depuis 2007 et 2009, il y a eu la réforme de la fiscalité locale... Que l'État a retiré aux collectivités locales une grande partie de leur levier fiscal... Que nous subissons tous les jours les transferts de charges... Que nous observons ce système économique aberrant que j'ai évoqué tout à l'heure : de voir des compagnies autoroutières faire des bénéfices et l'État se tourner vers le contribuable et vers les collectivités locales pour financer les infrastructures qui relèvent de sa seule compétence ! »

Le bain de jouvence républicain

Madame la présidente, la colère rentrée :
       « Vous qui êtes un fin juriste, monsieur de Richemont, vous ne pouvez pas soutenir une telle incohérence dans la répartition des responsabilités. L'État veut voter une loi de décentralisation pour re-clarifier la répartition des compétences entre l'État, les Régions et les départements. Aujourd'hui, il vient demander aux collectivités locales — qui sont étranglées par ailleurs par toute une série de charges — de participer financièrement aux infrastructures qui relèvent de sa compétence. Comment est-ce que vous, parlementaires qui avez voté la loi d'août 2004 sur la répartition des compétences des collectivités, pouvez accepter qu'il y ait une telle confusion dans les circuits financiers et dans la répartition des responsabilités ?
       Vous savez, dans la confusion des valeurs auxquelles nous assistons aujourd'hui, les gens ils veulent de la responsabilité. Donc chacun est responsable de ses actes, de ses décisions et de ses circuits de financements. Si les citoyens sont sans arrêt ballotés dans des confusions de responsabilités, dans des confusions de compétences, dans des mélanges entre les intérêts privés et les intérêts publics, alors il y aura un grave désaveu des responsables politiques, quels qu'ils soient ! Et à un moment, il est en effet nécessaire de remettre en place des règles claires sur les responsabilités de chacun. Et là aussi, nous sommes à la croisée des chemins, puisque nous devons prendre une délibération. »

Respecter l'État de droit, c'est respecter les droits et devoirs de dévolution de la Compétence

« Donc nous faisons déjà un effort considérable en acceptant même de faire un prêt à l'État ! C'est quand même pas banal, vous l'avouerez, qu'une collectivité locale comme la Région accepte de faire un prêt de 95 millions d'euros — excusez du peu — à l'État, pour lui permettre de remplir ses responsabilités ! Donc voilà, vous devriez vous réjouir que nous trouvions une solution qui à la fois fasse en sorte que l'État puisse remplir ses responsabilités, fasse en sorte que l'opérateur Vinci — qui va encaisser les bénéfices — puisse rembourser la Région de son prêt ; et fasse en sorte que nous puissions conditionner ce prêt au respect de la desserte des gares, de la fréquence de ces dessertes, du respect des riverains et de la protection environnementale lors de la construction de cet ouvrage. [...]
       Il y a un certain nombre de collectivités régionales, monsieur de Richemont, qui n'ont pas voté la convention de financement. Le Conseil Général des Deux-Sèvres ne l'a pas voté ! Niort l'a refusé ! Le département de la Vienne, Poitiers et Châtellerault ont fixé des conditions telles qu'elles ne permettent pas aujourd'hui la signature en l'état des conditions de financement et des dessertes qui sont prévues. »

L'absolutisme des financiers de Vinci et les piteuses complicités politiques

La présidente Ségolène Royal lors du conseil régional de Poitou-Charentes du 18 février 2011.
© kritix.com

« Et donc la Région est parfaitement dans son rôle. Elle est dans son rôle de résistance par rapport à tout ce qui, aujourd'hui, ne paraît pas acceptable dans la répartition des charges financières, entre ce que nous avons financé déjà en tant que collectivité régionale, et ce que l'État a financé en partenariat avec un opérateur privé. Qu'il se retourne vers l'opérateur privé qui va recevoir 100 % des recettes d'exploitation pendant 44 ans ! Voilà le contenu de la convention entre l'État et le groupe Vinci : alors que le groupe privé n'assume que 29% du financement, 71% du financement est public et 100 % des recettes vont aller à l'opérateur privé pendant 44 ans ! Est-ce que vous trouvez que c'est normal ?
       Est-ce que vous trouvez normal, dans le même état d'esprit, que nous apprenions dans la presse économique que l'État va consacrer 4 milliards d'euros au groupe Bouygues pour la construction d'un nouveau ministère de la Défense ? Et si l'État peut trouver 4 milliards pour construire un nouveau ministère de la Défense en sous-traitant cette opération à monsieur Bouygues, il ne trouve pas 100 millions d'euros qu'il vient demander à la Région pour financer ses grandes infrastructures ferroviaires ? Honnêtement, tout çà ne tient pas debout ! Il y a un grand désordre au niveau de l'État et de sa prise de responsabilité ! Une grande carence au niveau de la gestion des fonds publics au niveau du gouvernement et au niveau de l'État !
       Et la Région n'a pas à payer les pots cassés de ce déficit d'une bonne gestion des fonds publics. Et donc je crois que nous prenons suffisamment nos responsabilités en mettant en place ce prêt remboursable... bien sûr conditionné aux conditions que j'ai évoqué tout à l'heure. »

Non contentée par la trop régulière intervention du vétéran Henri de Richemont, la rancœur-Raffarin s'afficha sous un jour plus spécieux encore que celui de l'Ordre de la talonnette. Au-delà de la Raffarinade, monsieur le dauphin donna de lui-même...

[La suite de cette chronique : LGV : François Mitterrand était bien là ce 18 février 2011]

Photo de Mme Nathalie Lanzi (source http://www.poitou-charentes.fr/) Mme Nathalie Lanzi
Conseillère
Parti Socialiste
Deux-Sèvres
Niort
Photo de Mme Régine Joly (source http://www.poitou-charentes.fr/) Mme Régine Joly
Vice-Présidente
Parti Socialiste
Charente-Maritime
Royan
Photo de M. Michel Gourinchas (source http://www.poitou-charentes.fr/) M. Michel Gourinchas
Conseiller
Parti Socialiste
Charente
Cognac
Photo de Mme Julie Geairon (source http://www.poitou-charentes.fr/) Mme Julie Geairon
Conseillère
Parti Socialiste
Vienne
Thouars
Photo de M. Vincent You (source http://www.poitou-charentes.fr/) M. Vincent You
Conseiller
Parti Chrétien-Démocrate
Charente
Angoulême
Photo de Mme Véronique Laprée (source http://www.poitou-charentes.fr/) Mme Véronique Laprée
Conseillère
Divers Droite
Charente-Maritime
Meursac
Photo de M. Thierry Joulin (source http://www.poitou-charentes.fr/) M. Thierry Joulin
Conseiller
Chasse, pèche, nature et tradition
Charente-Maritime
Saint-Laurent-de-La-Prée
Photo de Mme Pascale Guittet (source http://www.poitou-charentes.fr/) Mme Pascale Guittet
Conseillère
Chasse, pèche, nature et tradition
Vienne
Pouillé
Photo de Mme Marie-Elise Dang-Vu (source http://www.poitou-charentes.fr/) Mme Marie-Elise Dang-Vu
Conseillère
Mouvement Pour la France
Deux-Sèvres
Niort
Photo de M. Véronique Marendat (source http://www.poitou-charentes.fr/) M. Véronique Marendat
Conseiller
Nouveau Centre
Charente
Segonzac
Photo de M. Bruno Drapron (source http://www.poitou-charentes.fr/) M. Bruno Drapron
Conseiller
Nouveau Centre
Charente-Maritime
Saintes
Photo de M. Xavier Argenton (source http://www.poitou-charentes.fr/) M. Xavier Argenton
Conseiller
Nouveau Centre
Deux-Sèvres
Parthenay
Photo de Mme Véronique Abelin (source http://www.poitou-charentes.fr/) Mme Véronique Abelin
Conseillère
Nouveau Centre
Vienne
Châtellerault
Photo de M. Philippe Rabit (source http://www.poitou-charentes.fr/) M. Philippe Rabit
Conseiller
Union pour un Mouvement Populaire
Vienne
Châtellerault
Photo de M. Philippe Mouiller (source http://www.poitou-charentes.fr/) M. Philippe Mouiller
Conseiller
Union pour un Mouvement Populaire
Deux-Sèvres
Moncoutant
Photo de Mme Sylvie Marcilly (source http://www.poitou-charentes.fr/) Mme Sylvie Marcilly
Conseillère
Union pour un Mouvement Populaire
Charente-Maritime
Fouras-les-Bains
Photo de Mme Sally Chadjaa (source http://www.poitou-charentes.fr/) Mme Sally Chadjaa
Conseillère
Union pour un Mouvement Populaire
Charente-Maritime
La Rochelle
Photo de M. Olivier Chartier (source http://www.poitou-charentes.fr/) M. Olivier Chartier
Conseiller
Union pour un Mouvement Populaire
Vienne
Poitiers
Photo de M. Dominique Bussereau (source http://www.poitou-charentes.fr/) M. Dominique Bussereau
Conseiller
Union pour un Mouvement Populaire
Charente-Maritime
Saint-Georges-de-Didonne
Photo de M. Henri de Richemont (source http://www.poitou-charentes.fr/) M. Henri de Richemont
Conseiller
Union pour un Mouvement Populaire
Charente
Étagnac
Photo de Mme Marie-Paule Jammet (source http://www.poitou-charentes.fr/) Mme Marie-Paule Jammet
Conseillère
Europe Écologie
Charente-Maritime
Saint-Xandre
Photo de Mme Hélène Shemwell (source http://www.poitou-charentes.fr/) Mme Hélène Shemwell
Conseillère
Europe Écologie
Vienne
Quinçay
Photo de Mme Geneviève Paillaud (source http://www.poitou-charentes.fr/) Mme Geneviève Paillaud
Conseillère
Europe Écologie
Deux-Sèvres
Melle
Photo de M. Laurence Marcillaud (source http://www.poitou-charentes.fr/) M. Laurence Marcillaud
Conseiller
Europe Écologie
Charente-Maritime
Meursac
Photo de M. Patrick Larible (source http://www.poitou-charentes.fr/) M. Patrick Larible
Conseiller
Europe Écologie
Charente-Maritime
La Rochelle
Photo de M. Éric Joyaux (source http://www.poitou-charentes.fr/) M. Éric Joyaux
Conseiller
Europe Écologie
Vienne
Poitiers
Photo de M. Jean-Christophe Hortolan (source http://www.poitou-charentes.fr/) M. Jean-Christophe Hortolan
Conseiller
Europe Écologie
Charente
Fouquebrune
Photo de M. Serge Morin (source http://www.poitou-charentes.fr/) M. Serge Morin
Vice-Président
Europe Écologie
Deux-Sèvres
Aiffres
Photo de Mme Marie-Laure Tissandier (source http://www.poitou-charentes.fr/) Mme Marie-Laure Tissandier
Conseillère
Dissident Modem
Charente
Photo de Mme Françoise Coutant (source http://www.poitou-charentes.fr/) Mme Françoise Coutant
Vice-Présidente
Europe Écologie
Charente
Angoulême
Photo de Mme Valérie Marmin (source http://www.poitou-charentes.fr/) Mme Valérie Marmin
Conseillère
Dissident Modem
Vienne
Montamisé
Photo de M. Alexis Blanc (source http://www.poitou-charentes.fr/) M. Alexis Blanc
Vice-Président
Dissident Modem
Charente-Maritime
Le château d'Oléron
Photo de M. Guy Eyermann (source http://www.poitou-charentes.fr/) M. Guy Eyermann
Conseiller
Divers Gauche
Vienne
Saint-Sauveur
Photo de M. Jacky Emon (source http://www.poitou-charentes.fr/) M. Jacky Emon
Conseiller
Divers Gauche
Charente-Maritime
Fontcouverte
Photo de M. Georges Stupar (source http://www.poitou-charentes.fr/) M. Georges Stupar
Vice-Président
Divers Gauche
Vienne
Poitiers
Photo de M. Alain Bucherie (source http://www.poitou-charentes.fr/) M. Alain Bucherie
Conseiller
Divers Gauche
Charente-Maritime
La Rochelle
Photo de M. Cyril Cibert (source http://www.poitou-charentes.fr/) M. Cyril Cibert
Conseiller
Parti Socialiste
Vienne
Châtellerault
Photo de Mme Nathalie Garnier (source http://www.poitou-charentes.fr/) Mme Nathalie Garnier
Conseillère
Parti Radical de Gauche
Charente-Maritime
La Rochelle
Photo de M. Michel Broncy (source http://www.poitou-charentes.fr/) M. Michel Broncy
Conseiller
Parti Socialiste
Charente
Ruelle-sur-Touvre
Photo de M. Émile Bregeon (source http://www.poitou-charentes.fr/) M. Émile Bregeon
Vice-Président
Parti Socialiste
Deux-Sèvres
Cerizay
Photo de M. Benoît Biteau (source http://www.poitou-charentes.fr/) M. Benoît Biteau
Vice-Président
Parti Radical de Gauche
Charente-Maritime
Sablonceaux
Photo de Mme Reine-Marie Waszak-Delage (source http://www.poitou-charentes.fr/) Mme Reine-Marie Waszak-Delage
Vice-Présidente
Parti Socialiste
Vienne
Montmorillon
Photo de Mme Brigitte Tondusson (source http://www.poitou-charentes.fr/) Mme Brigitte Tondusson
Conseillère
Parti Socialiste
Vienne
Châtellerault
Photo de Mme Maryline Simoné (source http://www.poitou-charentes.fr/) Mme Maryline Simoné
Vice-Présidente
Parti Socialiste
Charente-Maritime
La Rochelle
Photo de M. Christophe Ramblière (source http://www.poitou-charentes.fr/) M. Christophe Ramblière
Conseiller
Parti Radical de Gauche
Charente
Brie
Photo de Mme Madeleine Ngombet Bitoo (source http://www.poitou-charentes.fr/) Mme Madeleine Ngombet Bitoo
Vice-Présidente
Parti Socialiste
Charente
Confolens
Photo de M. Thierry Lepesant (source http://www.poitou-charentes.fr/) M. Thierry Lepesant
Conseiller
Parti Socialiste
Charente-Maritime
La Jarrie
Photo de M. Olivier Falorni (source http://www.poitou-charentes.fr/) M. Olivier Falorni
Conseiller
Parti Socialiste
Charente-Maritime
La Rochelle
Photo de M. Pascal Duforestel (source http://www.poitou-charentes.fr/) M. Pascal Duforestel
Conseiller
Parti Socialiste
Deux-Sèvres
Niort
Photo de M. Yves Debien (source http://www.poitou-charentes.fr/) M. Yves Debien
Vice-Président
Parti Socialiste
Deux-Sèvres
Melle
Photo de Mme Françoise Bély (source http://www.poitou-charentes.fr/) Mme Françoise Bély
Vice-Présidente
Parti Socialiste
Deux-Sèvres
Parthenay
Photo de Mme Joëlle Averlan (source http://www.poitou-charentes.fr/) Mme Joëlle Averlan
Conseillère
Parti Socialiste
Charente
Parthenay
Photo de M. Jean-François Macaire (source http://www.poitou-charentes.fr/) M. Jean-François Macaire
Vice-Président
Parti Socialiste
Vienne
Poitiers
Photo de Mme Françoise Mesnard (source http://www.poitou-charentes.fr/) Mme Françoise Mesnard
Vice-Présidente
Parti Socialiste
Charente-Maritime
Saint-Jean-d'Angély
Photo de Mme Ségolène Royal (source http://www.poitou-charentes.fr/) Mme Ségolène Royal
Présidente
Parti Socialiste
Deux-Sèvres
Melle


Présentation des élus du Conseil régional de Poitou-Charentes

Pour commenter cette chronique, connectez-vous...
Pour s'inscrire, cliquez-ici.
Pseudonyme
Mot de passe
Mémoriser


Mot de passe oublié ?
 
Regrets éternels en langue de bois d'un Bourget
Sans dents et sans reproches
Élan patriotique pour un 11 janvier 2015 en « balles tragiques » à mille temps
Pragmatique
Phrygien d'airain
Gastronome en talonnette courte
PPP ou l'impuissance du Politique
Jean-Marc Ayrault, payeur de Notre-Dame-des-Landes
Lepage Corinne, courage Parménide
'Shame on you' américano-hollandais
Livre tournois de Valençay
Commandement normatif
Bilderberg, la pieuvre
Bipartisme défait
Lumières de Hollande

Être tenu informé des dernières chroniques publiées en s'abonnant à ce flux RSS

Follow kritix on Twitter