En 2013, François Hollande c'est 1200 euros de dette publique supplémentaire par français !
jeudi  21 août  2014
Bonne lecture !
Chronique 25 - dimanche 31 juillet 2011 Irrésistible conversion biologique en campagne Chronique 24 - mercredi 22 juin 2011 Martine Aubry fait allégeance à Ségolène Royal — Acte 2 Chronique 23 - vendredi 17 juin 2011 Martine Aubry fait allégeance à Ségolène Royal — Acte 1 Chronique 22 - dimanche 29 mai 2011 CRANT : l’État se désengage du « numérique pour tous » ! Chronique 21 - lundi 2 mai 2011 Debien Yves est ainsi fait Chronique 20 - dimanche 17 avril 2011 Ségolène Royal gouverne avec les centristes Chronique 19 - mercredi 16 mars 2011 LGV : François Mitterrand était bien là ce 18 février 2011 Chronique 18 - samedi 5 mars 2011 LGV : l'appel mitterrandien du 18 février 2011 Chronique 17 - mercredi 9 février 2011 LGV : Ségolène loyale avec les électeurs Chronique 16 - samedi 4 décembre 2010 Benoît Biteau, archange du dictionnaire caprin picto-charentais Chronique 15 - mardi 26 octobre 2010 Poitou-Charentes, havre de la politique fiscale pour l'Emploi
Chronique 14 - dimanche 17 octobre 2010 L'audace Poitou-Charentes électrisa le Mondial de l'automobile 2010
Chronique 14 - dimanche 17 octobre 2010 L'audace Poitou-Charentes électrisa le Mondial de l'automobile 2010 Chronique 13 - mercredi 6 octobre 2010 Avec Abderrazak El Albani, Poitou-Charentes accompagne les grandes découvertes Chronique 12 - vendredi 1 octobre 2010 Agriculture en Poitou-Charentes : Henri de Richemont accable le monde libéral ! Chronique 11 - samedi 17 juillet 2010 La force tranquille des nuits romanes berce l'agriculture picto-charentaise Chronique 10 - mercredi 14 juillet 2010 Apprentissage et TER : le métronome picto-charentais Chronique 9 - dimanche 11 juillet 2010 Henri de Richemont court-circuité par les Amapiens et les roulottes ! Chronique 8 - jeudi 8 juillet 2010 Heuliez ou le duel de Ségolène Royal avec le Sarkozysme Chronique 7 - dimanche 27 juin 2010 Bombardement UMP sur la forteresse Royal Chronique 6 - samedi 19 juin 2010 SCOP à la Royal Chronique 5 - mercredi 12 mai 2010 Xynthia : le Président n'est encore pas à la hauteur... de la région Poitou-Charentes ! Chronique 4 - dimanche 2 mai 2010 Allure « Monnaie du Pape » à parité écologique constante Chronique 3 - mercredi 28 avril 2010 Avec l'APLI et l'Office du lait, allons défendre nos campagnes ! Chronique 2 - samedi 24 avril 2010 Fragrance de France au jardin d'Éden de Poitou-Charentes Chronique 1 - samedi 24 avril 2010 Élus du Conseil régional de Poitou-Charentes (2010-2014)
 
14ème Chronique

L'audace Poitou-Charentes électrisa le Mondial de l'automobile 2010

Kritix, le dimanche 17 octobre 2010 - 1893 consultations - Commenter la chronique

C'était un 4 octobre 2010... Poitiers voyait déjà depuis quelques temps madame la présidente de région au-devant de manifestations contre le saccage des retraites. La séance publique du Conseil Régional de Poitou-Charentes débuta, comme toujours, d'un rythme trépident que l'urgence des temps impose aux élus responsables.

Pour les contrées de France, Verbe au clair, Ségolène Royal ne se ménagea pas et déploya son énergie, ne remettant pas à demain ce que l'on peut faire aujourd'hui. Beaucoup peinèrent à suivre cette fière allure : Aides au renforcement des fonds régionaux de capital risque ; Soutien à la filière automobile et amélioration de la formation afin d'accompagner la mutation pour amortir les effets de la crise ou plutôt adapter le territoire au monde nouveau ; Fixation des règles applicables à la restauration des lycées et un retour renforcé aux produits du terroir ; Santé : avec la lutte contre la désertification médicale ; Biodiversité avec le soutien aux réserves naturelles.

Les capital risques régionaux : l'impulsion Poitou-Charentes

Madame la présidente rappela l'esprit des lois de décentralisation mitterrandienne :
       « Vous savez que la responsabilité du développement économique incombe à la région, puisque la loi nous confie cette responsabilité depuis 1982. À ce titre, nous avons accru les moyens, depuis 2005, des outils de capital risques pour répondre aux besoins de financement des PME innovantes du Poitou-Charentes... et par rapport à la carence du système bancaire dans ce domaine. »

Poitou-Charentes Innovation obtient une augmentation de capital par un financement régional et un co-financement du FEDER. FCP Poitou-Charentes Éco-industries : c'est un financement de la région à 1 million d'euros et une collecte de fonds auprès des particuliers jusqu'à fin décembre 2010.

Quand les banquiers se détournent de l'économie réelle...

Conseil régional de Poitou-Charentes du 4 octobre 2010.
© kritix.com

L'opposant UMP Philippe Rabit :
       « Il n'est pas question pour nous de contester la pertinence de cet outil [Poitou-Charentes Innovation, Ndlr]. Au contraire, c'est un outil largement répandu et largement utilisé par l'ensemble des régions françaises. [...] Ce que nous craignons, c'est qu'à force de vilipender, d'avoir un discours négatif parfois sur les entrepreneurs et sur les entreprises ; eh bien, certains se détournent de notre territoire régional. [...] L'ensemble des forces vives, y compris l'institution régionale, [doit pouvoir] se mobiliser afin justement de compenser et d'être aux rendez-vous de nos entreprises [...] [Nous souhaitons] avoir plus de visibilité dans l'investissement de la Région dans nos PME. [...] Pour être parfaitement honnête, il serait souhaitable, dans les actions de promotion de votre politique, il serait souhaitable de ne pas faire masque entre les investissements régionaux et le concours du FEDER... Et de redonner à chacun sa place ! »

La présidente Ségolène Royal remit, non sans ironie, le conseiller dans les clous pour mieux le tancer :
       « J'aurai bien aimé qu'au passage, vous ayez souligné la performance de la Région avec le FEDER et la caisse des dépôts [...] et le sérieux des projets que nous conduisons. Notamment le sérieux de la présidente de la Région avec laquelle nous agissons... Merci de l'avoir soutenue et de l'avoir pensé ! »

Le vice-président Jean-François Macaire, visiblement irrité par l'amnésie de l'opposition :
       « L'argent ne va pas à l'industrie, c'est çà le problème. [...] Nous sommes dans une logique où nous voulons développer les emplois chez nous. [...] Je me souviens que notre présidente, quand elle a lancé son appel [à projets] sur la voiture électrique en janvier 2008, tout le monde y compris un ancien premier ministre, ancien président de cette Région [Jean Pierre Raffarin, NDLR], l'a critiqué sur le ton de "ça ne marchera jamais... ça marchera jamais..." Allez aujourd'hui, ouvrez les journaux, regardez ce qui se passe au Mondial de l'automobile ! » C'est alors que le vice-président faillit s'étrangler : « Les fonds d'investissement de proximité qui collectent l'épargne des particuliers fortunés pour l'investir dans les PME à forte capacité de développement... Eh bien, ces fonds sont venus en Poitou-Charentes et ont investi en Poitou-Charentes ! [...] C'est là qu'ils trouveront la compétitivité et non pas dans les modèles anciens qui fonctionnent de plus en plus mal. »

La présidente Ségolène Royal et le DGS Jean-Luc Fulachier, lors du conseil régional de Poitou-Charentes du 4 octobre 2010.
© kritix.com

Très remonté, le conseiller Émile Bregeon, issu tout droit de la société civile :
       « Venir dire qu'à la Région Poitou-Charentes qu'on manquait de volontarisme : je pense qu'on doit se tromper de Région ! [...] Certains que je connais déclarent facilement qu'ils préfèreraient avoir plusieurs Régions Poitou-Charentes que d'en avoir qu'une seule ! »

Sans coup férir, la conseillère Françoise Mesnard enfonça le clou :
       « Sauf à penser que l'éducation et la formation ne sont pas de l'investissement sur l'avenir, je trouve que la Région est exemplaire. Il faut savoir que le budget de la formation et de l'éducation c'est près de 300 millions d'euros ! Et que l'Insee vient de publier des chiffres qui montrent que la Région Poitou-Charentes a rattrapé son retard en terme de qualification des picto-charentais par rapport aux autres régions. Donc quand on dit que la région Poitou-Charentes n'investit pas sur l'avenir, je crois que c'est un petit peu faux... »


Heuliez : Ségolène Royal ringardise Jean-Pierre Raffarin
envoyé par kritixTV.
La présidente de Poitou-Charentes démontra combien la Région fit preuve d'innovation sur le dossier Heuliez. Extrait de la séance publique du conseil régional Poitou-Charentes du 4 octobre 2010.

Heuliez doit sa survie à la politique de Ségolène Royal

Victoire de la politique par la preuve : la présidente signifia à son assemblée que l'industrie Heuliez allait mieux et qui plus est, remboursait par anticipation des prêts !

Ségolène Royal prouva sa foi dans la possible industrie à taille humaine :
       « [La signature de la charte automobile régionale est] remarquable et mérite d'être soulignée, puisque c'est ce partenariat qui a servi de cadre au soutien important et sans failles de la Région [...] à la réindustrialisation des bassins d'emplois touchés par la crise. [...] Ce soutien aux compétences [des salariés] passe d'une part, par l'accès et le maintien dans l'emploi des publics les plus fragilisés : les femmes, les seniors, les travailleurs handicapés. Deuxièmement, par l'adaptation des compétences des salariés aux nouvelles exigences environnementales. Troisièmement, le soutien à la formation des salariés en période de sous-activité. [...] Et quatrièmement, mettre une exigence régionale de parcours favorisant la formation qualifiante et certifiante : c'est souvent le plus difficile ! » Enfin, elle signifia que l'effort était concentré sur les plus petites entreprises, les plus fragiles.

Le conseiller Émile Bregeon, enthousiaste :
       « Quand les salariés sont mieux formés, il y a beaucoup moins de chance qu'ils soient licenciés. [...] Cela démontre que le volontarisme de la région est bien présent, puisque l'on soutient cette charte automobile et qu'elle rejoint d'autres objectifs de sécurisation des parcours... Et qu'elle vise à faire en sorte qu'on évite de licencier des salariés et qu'on les maintienne dans leur emploi ! »

Le conseiller UMP Henri de Richemont, lors du conseil régional de Poitou-Charentes du 4 octobre 2010.
© kritix.com

Quant au bon opposant Henri de Richemont :
       « Je ne souhaite qu'une chose, c'est que la filière automobile se développe dans notre Région ainsi que toute l'industrie [...] et que nous ayons une politique de réindustrialisation qui est absolument nécessaire. [...] Depuis que je suis à la Région, j'entends parler du véhicule électrique et j'ai toujours entendu, j'ai toujours vu la Région soutenir des projets du véhicule électrique d'Heuliez... C'est la raison pour laquelle j'ai été étonné des propos de monsieur Macaire. »

Quand Carlos Goshn ricanait... Renault se déshonorait !

Le conseiller Émile Bregeon, à vif, après que les industriels PSA et Renault aient asséché les carnets de commandes du sous-traitant Heuliez :
       « On peut considérer qu'Heuliez est un constructeur, mais Heuliez est aussi un sous-traitant et continue d'être un sous-traitant de l'automobile. »

La présidente Ségolène Royal parla d'avenir :
       « Heuliez est présent au salon [de l'automobile] par l'intermédiaire d'éco-mobilité [...] Pour la MIA électrique, les équipes d'Heuliez, comme l'a très bien dit monsieur Bregeon, se sont concentrées sur l'essentiel et que le retard qui a été pris parce que l'État n'a pas rempli ses obligations, va être rattrapé j'espère et que le véhicule sera prêt en juin 2011. [...]
       Quand la Région a lancé son appel à projets en janvier 2008, nous avons anticipé non seulement ce qui allait se passer au niveau régional, mais aussi au niveau international. Parce que à l'époque, tout le monde a ricané quand on a lancé un appel à projet régional. C'est quand même le rôle d'un ministre de l'industrie, le rôle d'un État de lancer un appel à projets sur le véhicule électrique ! C'est nous, Région Poitou-Charentes, qui avons lancé cet appel à projets ! Sur lequel tout le monde a ricané ! C'est grâce à ça que Heuliez, au bout du compte, a retrouvé confiance en lui même... [...] Et qu'aujourd'hui au Mondial tous ceux qui ricanaient sont là avec leurs véhicules électriques pour lesquels [...], le groupe mondial français a mis des dizaines de millions d'euros... Alors que nous nous sommes battus tout seuls ! Et que nous allons réussir ! Parce que nous allons réussir ! Malgré tout ce que nous avons subi, nous allons réussir ! Et moi, je vous donne rendez-vous en juin 2011 ! »

Ségolène Royal poursuivit et prit au mot les persifleurs en s'adressant à l'opposant Henri de Richemont :
       « Pour la promotion [des véhicules électriques], il y a Internet. Vous êtes quelqu'un de branché monsieur de Richemont ! [...] Quant à la déclaration de monsieur Raffarin, comme nous sommes branchés, nous avons retrouvé les coordonnées... Il s'agissait du 23 novembre 2009. Je vous cite monsieur Raffarin... Il fait partie du même mouvement politique que le vôtre !
       — Lui c'est lui, moi c'est moi !
s'agita vivement Henri de Richemont, se désolidarisant du vice-président de l'UMP : il eut du mal à souffrir d'être associé au dépositaire d'une idéologie qu'il réprouve si souvent.
       — C'était dans la nouvelle République : "le véhicule électrique ne marchera pas car les constructeurs ne sont pas intéressés ! C'est une gestion populiste et médiatique !" Dont acte. »

       Voici comment la présidente Ségolène Royal souffleta, avec pertinence, une opposition opportunément oublieuse.

Conseil régional de Poitou-Charentes du 4 octobre 2010.
© kritix.com

Quant au vice-président Jean-François Macaire, il fit valoir que l'industrialisation devait se faire en proximité.

De son côté, le conseiller Émile Bregeon, syndicaliste de cœur, témoigna du bon sens :
       « Il n' y a pas de concurrence frontale [avec Peugeot et Renault qui ne voulurent pas travailler avec le sous-traitant constructeur Heuliez par ignorance] : ce sont des véhicules qui sont complètement différents. [...] Il y a une place pour des véhicules entièrement électriques à des coûts moindres qui sont des vrais véhicules et qui n'ont pas pour ambition de faire d'ombre à PSA et Renault... Il y a de la place pour tout le monde ! Et c'est pour çà qu'Heuliez et aujourd'hui Mia électrique, peuvent être soutenus sans aucun problème et ne feront pas d'ombre aux deux grands constructeurs automobiles français. [...] Et où sont fait ces véhicules ? Parce que celui-là, au moins, il est fait en Poitou-Charentes ! »

La conseillère Françoise Mesnard rappela que la Région répondait présente là où les défaillances étaient criantes :
       « Je rappèle que la formation continue des salariés relève normalement exclusivement des fonds de formation qui sont abondés par les cotisations des entreprises. Donc nous avons bien une politique volontariste de l'emploi parce que une entreprise a besoin d'investissement, mais aussi de compétences... »

Le conseiller Serge Morin se permit de dire sans ambages les quatre vérités à l'opposition :
       « Le chiffre de la voiture électrique peut être de 4% à 20% du marché... Là, çà commence à intéresser tout le monde ! [...] Le gouvernement, avec la façon dont il a géré ce problème depuis 3-4 ans, je crois qu'il est empêtré dans les conflits entre les grands groupes automobiles français, qu'il ne veut pas choisir, qu'il ne veut pas arbitrer, qu'il ne veut pas faire un peu de transparence ! Et nous en Poitou-Charentes, nous avons choisi, nous avons arbitré et nous mettons de la transparence, nous mettons de l'argent public, nous voulons savoir ce qui se passe... Et nous produisons local et nous voulons vendre et faire de l'emploi local, vendre et aller jusqu'au bout de la prestation et de l'accompagnement... de la matière grise, de l'outil industriel et du travail ! »

La présidente Ségolène Royal, lors du conseil régional de Poitou-Charentes du 4 octobre 2010.
© kritix.com

L'opposant UMP Henri de Richemont marqua son étonnement après tant de félicités :
       « Pourquoi on a pas financé la venue d'Heuliez au salon de l'automobile ?
       — Vous plaisantez ?
fit Ségolène Royal, interloquée.
       — Pourquoi ?
       — Parce qu'on attend toujours les financements de l'État !
       — Attendez ! L'État a mis de l'argent et accompagné les investisseurs. [...]
       — Monsieur de Richemont, si vous aviez voulu aider Heuliez... Maintenant, on vous a répondu : [...] à un moment où il fallait réservé les stands, on ne savait pas ce que le Mondial de l'Automobile deviendrait, compte tenu des difficultés que nous avons rencontré et la formidable victoire que nous avons réalisé grâce à des investisseurs et un industriel allemand... Voilà maintenant une entreprise qui tient la route, qui est structurée. La région est entrée dans le capital à hauteur de 30% ! Tout cela nous a demandé énormément de travail ! Énormément de soucis ! À l'époque, on avait autre chose en tête que d'aller réserver un stand au salon de l'automobile sans savoir ce que deviendrait l'entreprise ! On s'est donc battus seuls avec les salariés ! Aujourd'hui, on a une entreprise qui fonctionne ! Donc cessez de vous focaliser sur le salon ! On parlera autant d'Heuliez que si elle était au salon de l'automobile.
       — Tant mieux !
       — Lorsque nous roulerons... et comptez sur moi pour en faire la promotion. Lorsque nous roulerons au volant de la voiture Heuliez, rassurez-vous, on en entendra parler ! Et j'espère que vous mobiliserez ensemble les collectivités locales et les particuliers pour commander la voiture Heuliez... Mais en attendant, la Simplicity peut être déjà achetée et commandée. »

Madame la présidente Ségolène Royal témoigna ainsi, par sa seule politique, que la France pouvait rebondir par l'industrie de proximité. Œuvrer petitement, c'est grandir surement le dessein français. Les ruisseaux font les fleuves : la grandeur a toujours le mérite des choses simples.

Photo de Mme Nathalie Lanzi (source http://www.poitou-charentes.fr/) Mme Nathalie Lanzi
Conseillère
Parti Socialiste
Deux-Sèvres
Niort
Photo de Mme Régine Joly (source http://www.poitou-charentes.fr/) Mme Régine Joly
Vice-Présidente
Parti Socialiste
Charente-Maritime
Royan
Photo de M. Michel Gourinchas (source http://www.poitou-charentes.fr/) M. Michel Gourinchas
Conseiller
Parti Socialiste
Charente
Cognac
Photo de Mme Julie Geairon (source http://www.poitou-charentes.fr/) Mme Julie Geairon
Conseillère
Parti Socialiste
Vienne
Thouars
Photo de M. Vincent You (source http://www.poitou-charentes.fr/) M. Vincent You
Conseiller
Parti Chrétien-Démocrate
Charente
Angoulême
Photo de Mme Véronique Laprée (source http://www.poitou-charentes.fr/) Mme Véronique Laprée
Conseillère
Divers Droite
Charente-Maritime
Meursac
Photo de M. Thierry Joulin (source http://www.poitou-charentes.fr/) M. Thierry Joulin
Conseiller
Chasse, pèche, nature et tradition
Charente-Maritime
Saint-Laurent-de-La-Prée
Photo de Mme Pascale Guittet (source http://www.poitou-charentes.fr/) Mme Pascale Guittet
Conseillère
Chasse, pèche, nature et tradition
Vienne
Pouillé
Photo de Mme Marie-Elise Dang-Vu (source http://www.poitou-charentes.fr/) Mme Marie-Elise Dang-Vu
Conseillère
Mouvement Pour la France
Deux-Sèvres
Niort
Photo de M. Véronique Marendat (source http://www.poitou-charentes.fr/) M. Véronique Marendat
Conseiller
Nouveau Centre
Charente
Segonzac
Photo de M. Bruno Drapron (source http://www.poitou-charentes.fr/) M. Bruno Drapron
Conseiller
Nouveau Centre
Charente-Maritime
Saintes
Photo de M. Xavier Argenton (source http://www.poitou-charentes.fr/) M. Xavier Argenton
Conseiller
Nouveau Centre
Deux-Sèvres
Parthenay
Photo de Mme Véronique Abelin (source http://www.poitou-charentes.fr/) Mme Véronique Abelin
Conseillère
Nouveau Centre
Vienne
Châtellerault
Photo de M. Philippe Rabit (source http://www.poitou-charentes.fr/) M. Philippe Rabit
Conseiller
Union pour un Mouvement Populaire
Vienne
Châtellerault
Photo de M. Philippe Mouiller (source http://www.poitou-charentes.fr/) M. Philippe Mouiller
Conseiller
Union pour un Mouvement Populaire
Deux-Sèvres
Moncoutant
Photo de Mme Sylvie Marcilly (source http://www.poitou-charentes.fr/) Mme Sylvie Marcilly
Conseillère
Union pour un Mouvement Populaire
Charente-Maritime
Fouras-les-Bains
Photo de Mme Sally Chadjaa (source http://www.poitou-charentes.fr/) Mme Sally Chadjaa
Conseillère
Union pour un Mouvement Populaire
Charente-Maritime
La Rochelle
Photo de M. Olivier Chartier (source http://www.poitou-charentes.fr/) M. Olivier Chartier
Conseiller
Union pour un Mouvement Populaire
Vienne
Poitiers
Photo de M. Dominique Bussereau (source http://www.poitou-charentes.fr/) M. Dominique Bussereau
Conseiller
Union pour un Mouvement Populaire
Charente-Maritime
Saint-Georges-de-Didonne
Photo de M. Henri de Richemont (source http://www.poitou-charentes.fr/) M. Henri de Richemont
Conseiller
Union pour un Mouvement Populaire
Charente
Étagnac
Photo de Mme Marie-Paule Jammet (source http://www.poitou-charentes.fr/) Mme Marie-Paule Jammet
Conseillère
Europe Écologie
Charente-Maritime
Saint-Xandre
Photo de Mme Hélène Shemwell (source http://www.poitou-charentes.fr/) Mme Hélène Shemwell
Conseillère
Europe Écologie
Vienne
Quinçay
Photo de Mme Geneviève Paillaud (source http://www.poitou-charentes.fr/) Mme Geneviève Paillaud
Conseillère
Europe Écologie
Deux-Sèvres
Melle
Photo de M. Laurence Marcillaud (source http://www.poitou-charentes.fr/) M. Laurence Marcillaud
Conseiller
Europe Écologie
Charente-Maritime
Meursac
Photo de M. Patrick Larible (source http://www.poitou-charentes.fr/) M. Patrick Larible
Conseiller
Europe Écologie
Charente-Maritime
La Rochelle
Photo de M. Éric Joyaux (source http://www.poitou-charentes.fr/) M. Éric Joyaux
Conseiller
Europe Écologie
Vienne
Poitiers
Photo de M. Jean-Christophe Hortolan (source http://www.poitou-charentes.fr/) M. Jean-Christophe Hortolan
Conseiller
Europe Écologie
Charente
Fouquebrune
Photo de M. Serge Morin (source http://www.poitou-charentes.fr/) M. Serge Morin
Vice-Président
Europe Écologie
Deux-Sèvres
Aiffres
Photo de Mme Marie-Laure Tissandier (source http://www.poitou-charentes.fr/) Mme Marie-Laure Tissandier
Conseillère
Dissident Modem
Charente
Photo de Mme Françoise Coutant (source http://www.poitou-charentes.fr/) Mme Françoise Coutant
Vice-Présidente
Europe Écologie
Charente
Angoulême
Photo de Mme Valérie Marmin (source http://www.poitou-charentes.fr/) Mme Valérie Marmin
Conseillère
Dissident Modem
Vienne
Montamisé
Photo de M. Alexis Blanc (source http://www.poitou-charentes.fr/) M. Alexis Blanc
Vice-Président
Dissident Modem
Charente-Maritime
Le château d'Oléron
Photo de M. Guy Eyermann (source http://www.poitou-charentes.fr/) M. Guy Eyermann
Conseiller
Divers Gauche
Vienne
Saint-Sauveur
Photo de M. Jacky Emon (source http://www.poitou-charentes.fr/) M. Jacky Emon
Conseiller
Divers Gauche
Charente-Maritime
Fontcouverte
Photo de M. Georges Stupar (source http://www.poitou-charentes.fr/) M. Georges Stupar
Vice-Président
Divers Gauche
Vienne
Poitiers
Photo de M. Alain Bucherie (source http://www.poitou-charentes.fr/) M. Alain Bucherie
Conseiller
Divers Gauche
Charente-Maritime
La Rochelle
Photo de M. Cyril Cibert (source http://www.poitou-charentes.fr/) M. Cyril Cibert
Conseiller
Parti Socialiste
Vienne
Châtellerault
Photo de Mme Nathalie Garnier (source http://www.poitou-charentes.fr/) Mme Nathalie Garnier
Conseillère
Parti Radical de Gauche
Charente-Maritime
La Rochelle
Photo de M. Michel Broncy (source http://www.poitou-charentes.fr/) M. Michel Broncy
Conseiller
Parti Socialiste
Charente
Ruelle-sur-Touvre
Photo de M. Émile Bregeon (source http://www.poitou-charentes.fr/) M. Émile Bregeon
Vice-Président
Parti Socialiste
Deux-Sèvres
Cerizay
Photo de M. Benoît Biteau (source http://www.poitou-charentes.fr/) M. Benoît Biteau
Vice-Président
Parti Radical de Gauche
Charente-Maritime
Sablonceaux
Photo de Mme Reine-Marie Waszak-Delage (source http://www.poitou-charentes.fr/) Mme Reine-Marie Waszak-Delage
Vice-Présidente
Parti Socialiste
Vienne
Montmorillon
Photo de Mme Brigitte Tondusson (source http://www.poitou-charentes.fr/) Mme Brigitte Tondusson
Conseillère
Parti Socialiste
Vienne
Châtellerault
Photo de Mme Maryline Simoné (source http://www.poitou-charentes.fr/) Mme Maryline Simoné
Vice-Présidente
Parti Socialiste
Charente-Maritime
La Rochelle
Photo de M. Christophe Ramblière (source http://www.poitou-charentes.fr/) M. Christophe Ramblière
Conseiller
Parti Radical de Gauche
Charente
Brie
Photo de Mme Madeleine Ngombet Bitoo (source http://www.poitou-charentes.fr/) Mme Madeleine Ngombet Bitoo
Vice-Présidente
Parti Socialiste
Charente
Confolens
Photo de M. Thierry Lepesant (source http://www.poitou-charentes.fr/) M. Thierry Lepesant
Conseiller
Parti Socialiste
Charente-Maritime
La Jarrie
Photo de M. Olivier Falorni (source http://www.poitou-charentes.fr/) M. Olivier Falorni
Conseiller
Parti Socialiste
Charente-Maritime
La Rochelle
Photo de M. Pascal Duforestel (source http://www.poitou-charentes.fr/) M. Pascal Duforestel
Conseiller
Parti Socialiste
Deux-Sèvres
Niort
Photo de M. Yves Debien (source http://www.poitou-charentes.fr/) M. Yves Debien
Vice-Président
Parti Socialiste
Deux-Sèvres
Melle
Photo de Mme Françoise Bély (source http://www.poitou-charentes.fr/) Mme Françoise Bély
Vice-Présidente
Parti Socialiste
Deux-Sèvres
Parthenay
Photo de Mme Joëlle Averlan (source http://www.poitou-charentes.fr/) Mme Joëlle Averlan
Conseillère
Parti Socialiste
Charente
Parthenay
Photo de M. Jean-François Macaire (source http://www.poitou-charentes.fr/) M. Jean-François Macaire
Vice-Président
Parti Socialiste
Vienne
Poitiers
Photo de Mme Françoise Mesnard (source http://www.poitou-charentes.fr/) Mme Françoise Mesnard
Vice-Présidente
Parti Socialiste
Charente-Maritime
Saint-Jean-d'Angély
Photo de Mme Ségolène Royal (source http://www.poitou-charentes.fr/) Mme Ségolène Royal
Présidente
Parti Socialiste
Deux-Sèvres
Melle


Présentation des élus du Conseil régional de Poitou-Charentes

Pour commenter cette chronique, connectez-vous...
Pour s'inscrire, cliquez-ici.
Pseudonyme
Mot de passe
Mémoriser


Mot de passe oublié ?
 
Pragmatique
Phrygien d'airain
Gastronome en talonnette courte
PPP ou l'impuissance du Politique
Jean-Marc Ayrault, payeur de Notre-Dame-des-Landes
Lepage Corinne, courage Parménide
'Shame on you' américano-hollandais
Livre tournois de Valençay
Commandement normatif

Être tenu informé des dernières chroniques publiées en s'abonnant à ce flux RSS

Follow kritix on Twitter