Monday  18 December  2017
Bonne lecture !
Chronique 34 - Monday 22 March 2010 Sacre Royal Chronique 33 - Friday 19 March 2010 H -67 : Le râteau de Dominique Bussereau Chronique 32 - Thursday 18 March 2010 H -91: l'UMP de Dominique Bussereau toujours en rase-motte devant le PS de Ségolène Royal Chronique 31 - Wednesday 17 March 2010 H -115: Dominique Bussereau promène le petit diable Chronique 30 - Tuesday 16 March 2010 H -137: L'abstention picto-charentaise : bascule républicaine Chronique 29 - Monday 15 March 2010 H -165: Second tour, place au bipartisme et au cynisme!
Chronique 28 - Saturday 20 February 2010 J-22 : Nécrologie politique de la liste Europe Écologie
Chronique 28 - Saturday 20 February 2010 J-22 : Nécrologie politique de la liste Europe Écologie Chronique 27 - Tuesday 16 February 2010 J-26 : Gisèle Jean, l'intransigeante Chronique 26 - Sunday 14 February 2010 J-28 : Sondage flatteur pour Jean-Marc de Lacoste-Lareymondie Chronique 25 - Thursday 11 February 2010 J-31 : Génération écologie rejoint le Modem de Pascal Monier Chronique 24 - Tuesday 9 February 2010 J-33 : le NPA d'Olivier Besancenot investit Myriam Rossignol Chronique 23 - Saturday 6 February 2010 J-36 : Dominique Bussereau profane la France ! Chronique 22 - Thursday 4 February 2010 J-38 : Le bipartisme se ferait prix Coutant Chronique 21 - Monday 1 February 2010 J-41 : Martine Aubry oint la liste socialiste de Ségolène Royal Chronique 20 - Wednesday 27 January 2010 J-46 : Panache Monier-Bayrou versus Marmin-Elkabbach dans la main de Royal Chronique 19 - Monday 25 January 2010 J-48 : Nathalie Arthaud et Ludovic Gaillard en lutte ouvrière Chronique 18 - Thursday 21 January 2010 J-52 : Dominique Bussereau vitupère Nicolas Sarkozy Chronique 17 - Tuesday 19 January 2010 J-54 : Ségolène Royal joue contre elle-même Chronique 16 - Sunday 17 January 2010 J-56 : le FDG et Gisèle Jean sonnent le tocsin social Chronique 15 - Friday 15 January 2010 J-58 : les Verts schismatiques Georges Stupar et Alain Bucherie Chronique 14 - Wednesday 13 January 2010 J-60 : Le DLR de Nicolas Dupont-Aignan et d'Alain Verdin Chronique 13 - Monday 11 January 2010 J-62 : Dominique Bussereau fait flamber l'Impôt Chronique 12 - Saturday 9 January 2010 J-64 : Gisèle Jean ou l'alternative du Front de Gauche Chronique 11 - Tuesday 5 January 2010 J-68 : Pascal Monier, la surprise Modem Chronique 10 - Friday 1 January 2010 J-72 : Françoise Coutant et les Verts mutent avec Europe Écologie Chronique 9 - Friday 25 December 2009 J-79 : La Mère Noël de Cerizay Chronique 8 - Tuesday 22 December 2009 J-82 : Marine ne peine pas sur l'identité nationale Chronique 7 - Friday 18 December 2009 J-86 : La dame de Copenhague Chronique 6 - Sunday 13 December 2009 J-91: Pente raide et longue aux transports pour le ministre-candidat Bussereau Chronique 5 - Thursday 10 December 2009 J-94 : le MODEM choisit Nicolas Turquois et Valérie Marmin pour la Vienne Chronique 4 - Tuesday 8 December 2009 J-96 : Ségolène Royal, alone in the dark Chronique 3 - Sunday 6 December 2009 J-98 : Jean-Marc de Lacoste-Lareymondie, frontal Chronique 2 - Friday 4 December 2009 J-100 : verte campagne de Françoise Coutant Chronique 1 - Wednesday 2 December 2009 J-102 : Dominique Bussereau, happy few of Sarkozie
 
28ème Chronique

J-22 : Nécrologie politique de la liste Europe Écologie

Kritix, le Saturday 20 February 2010 - 3416 consultations - Commenter la chronique

Depuis que la liste Europe Écologie a été déposée — précisons que nous ne parlons pas d'un scrutin européen — les picto-charentais se penchent sur le programme très mode.

Français de Poitou-Charentes, si vous êtes méchants, égoïstes, tortionnaires, pollueurs ou stupides, alors vous ne pouvez pas voter Europe Écologie ! À moins que, horribles pollueurs que vous êtes, vous ne fassiez pénitence chez Françoise Coutant. Par ici, les indulgences !

La liste de Françoise Coutant est une liste de la gentillesse ; une liste où l'on vous promet un monde de pureté et de rédemption. Cette acception virginale donne la foi et c'est avec allégresse que les gourous New-Age et soixante-huitards vont construire un monde de régressions matérielles, d'altruisme aveugle. Peace & Love ! Ce narcissisme, cette ode à l'individualisme, cette propagande pacifiste qui n'a d'autre raison que celle de la pulsion, est comme le fameux « plus jamais ça » qui mène tout droit vers la guerre !
       La nature humaine, c'est tout à la fois : le meilleur et le pire. Le gouvernement des nations ne doit donc pas choisir, mais se préparer à la fois au meilleur et au pire. Ne pas prévoir, c'est être irresponsable politiquement. Or justement, l'ultra-libéralisme et l'écologie politique consistent bien à ne jamais anticiper les inconstances de la nature humaine. Sans plus attendre, survolons le gentil programme d'Europe Écologie ; en quelques points construits.

Érosion côtière du Pergélisol (Permafrost) des côtes de la mer de Beaufort (Océan Arctique).
http://energy.usgs.gov/alaska/ak_coastalerosion_images.html

Sur l'agriculture, les engagements sont raisonnables. La protection des milieux et des écosystèmes : par des comportements nouveaux et des innovations technologiques. La protection de l'Homme : par l'abandon des agricultures intensives. Europe Écologie défend donc la paysannerie par la promotion d'une agriculture à taille humaine.
       Ruralité et urbanité sont intimement associées au sein d'une politique d'ensemble, visant à respecter les normes sanitaires existantes et à anticiper celles à venir.
       Est une attention de tous les axes, la maitrise de l'empreinte carbone : soit la mesure du volume de CO2 émis par les entreprises ou les êtres vivants. Cela va dans le bon sens, le sens de la sobriété qui toujours devrait porter une société bien ordonnée.

Pour le reste, il est à déplorer une certaine désinvolture. Des politiques énergétiques irréalisables ; comme l'abandon de la filière nucléaire qui implique l'explosion des émissions de gaz à effet de serre par l'usage induit des énergies fossiles.
       Des politiques sociales sans expliciter les devoirs subséquents pour les ayant-droits.
       D'importantes politiques écologiques incitatives, naturellement dispendieuses, impliquant un accroissement de la pression fiscale.

En somme, en plus de lutter efficacement contre le bipartisme, ce programme est séduisant sur les intentions. Pour ce qui est des solutions apportées, l'essentiel tient de la chimère. Au yeux sarkozystes, la culpabilité faisant partie de l'archétype écolo, on comprend mieux pourquoi Europe Écologie est si utile à l'UMP : il est cet acteur indispensable au maintien du pouvoir sarkozyste, qui peut ainsi montrer qu'il ne voudra pas, lui, priver ses concitoyens.

Françoise COUTANT, adjointe au maire d'Angoulème et tête de liste "Les Verts" aux Régionales 2010 en Poitou-Charentes.
© kritix.com

Europe Écologie s'occupe de vous ! Vous savez, ceux-là même qui firent leur révolution pour mieux profiter du consumérisme... Aujourd'hui, ces écologistes politiquement corrects, néanmoins toujours gros pollueurs, ne vont pas sauver la planète mais se donner bonne conscience par la charité. En effet, sauver la planète ce n'est pas verser l'obole aux pays émergents, mais c'est les convertir à l'écologie. Or, ces mêmes pays n'en veulent pas ! En définitive, ils ne font que suivre l'exemple occidental : polluer plus pour émerger plus.
       Le sommet de Copenhague illustra, cinglant, les naïvetés écologistes. En somme, Europe Écologie conseille aux pays pauvres de le rester bien sagement ! C'est pour cela que la charité est là : pour atténuer leurs peines. C'est dire si la Chine ou l'Inde savent mépriser comme il se doit un Occident qui n'a de visions que lui-même ; si l'Occident est si riche, c'est essentiellement parce que le monde est exploité par lui.
       Il est bon de rappeler que vouloir l'égalité mondiale en terme de développement, in fine, c'est exiger de l'UE son appauvrissement. Europe Écologie pousse donc les citoyens à la pauvreté : on pourra douter que cela séduise la majorité des électeurs...

La révolution des enfants gâtés nous a mené au monde d'aujourd'hui. Ce monde ultra libéral est en effet gouverné par cette génération qui ne fait pas mieux que la précédente, en monopolisant durablement tous les pouvoirs ! Cette génération de baby boomers qui s'est admirablement acoquinée avec la dérégulation des marchés, est celle du gaspillage ; et elle demande aux générations suivantes d'être régressive ? L'effronterie ne passera pas. On comprend mieux pourquoi la classe politique a divorcé du peuple qu'elle est pourtant sensée servir...

Le télégénique Daniel Cohn Bendit, français et allemand tout à la fois, arrive avec ses candeurs à expliquer que la France n'existe plus et qu'il n'y a que l'Europe politique qui vaille ! Au diable le discernement ! Le pauvre homme omet qu'il n'est que la main habile d'un Président qu'il prétend pourfendre...


Pour commenter cette chronique, connectez-vous...
Pour s'inscrire, cliquez-ici.
Pseudonyme
Mot de passe
Mémoriser


Mot de passe oublié ?
 

Être tenu informé des dernières chroniques publiées en s'abonnant à ce flux RSS

Follow kritix on Twitter