Tuesday  25 April  2017
Bonne lecture !
Chronique 34 - Monday 22 March 2010 Sacre Royal Chronique 33 - Friday 19 March 2010 H -67 : Le râteau de Dominique Bussereau Chronique 32 - Thursday 18 March 2010 H -91: l'UMP de Dominique Bussereau toujours en rase-motte devant le PS de Ségolène Royal Chronique 31 - Wednesday 17 March 2010 H -115: Dominique Bussereau promène le petit diable Chronique 30 - Tuesday 16 March 2010 H -137: L'abstention picto-charentaise : bascule républicaine Chronique 29 - Monday 15 March 2010 H -165: Second tour, place au bipartisme et au cynisme! Chronique 28 - Saturday 20 February 2010 J-22 : Nécrologie politique de la liste Europe Écologie Chronique 27 - Tuesday 16 February 2010 J-26 : Gisèle Jean, l'intransigeante Chronique 26 - Sunday 14 February 2010 J-28 : Sondage flatteur pour Jean-Marc de Lacoste-Lareymondie Chronique 25 - Thursday 11 February 2010 J-31 : Génération écologie rejoint le Modem de Pascal Monier Chronique 24 - Tuesday 9 February 2010 J-33 : le NPA d'Olivier Besancenot investit Myriam Rossignol Chronique 23 - Saturday 6 February 2010 J-36 : Dominique Bussereau profane la France ! Chronique 22 - Thursday 4 February 2010 J-38 : Le bipartisme se ferait prix Coutant Chronique 21 - Monday 1 February 2010 J-41 : Martine Aubry oint la liste socialiste de Ségolène Royal Chronique 20 - Wednesday 27 January 2010 J-46 : Panache Monier-Bayrou versus Marmin-Elkabbach dans la main de Royal Chronique 19 - Monday 25 January 2010 J-48 : Nathalie Arthaud et Ludovic Gaillard en lutte ouvrière Chronique 18 - Thursday 21 January 2010 J-52 : Dominique Bussereau vitupère Nicolas Sarkozy
Chronique 17 - Tuesday 19 January 2010 J-54 : Ségolène Royal joue contre elle-même
Chronique 17 - Tuesday 19 January 2010 J-54 : Ségolène Royal joue contre elle-même Chronique 16 - Sunday 17 January 2010 J-56 : le FDG et Gisèle Jean sonnent le tocsin social Chronique 15 - Friday 15 January 2010 J-58 : les Verts schismatiques Georges Stupar et Alain Bucherie Chronique 14 - Wednesday 13 January 2010 J-60 : Le DLR de Nicolas Dupont-Aignan et d'Alain Verdin Chronique 13 - Monday 11 January 2010 J-62 : Dominique Bussereau fait flamber l'Impôt Chronique 12 - Saturday 9 January 2010 J-64 : Gisèle Jean ou l'alternative du Front de Gauche Chronique 11 - Tuesday 5 January 2010 J-68 : Pascal Monier, la surprise Modem Chronique 10 - Friday 1 January 2010 J-72 : Françoise Coutant et les Verts mutent avec Europe Écologie Chronique 9 - Friday 25 December 2009 J-79 : La Mère Noël de Cerizay Chronique 8 - Tuesday 22 December 2009 J-82 : Marine ne peine pas sur l'identité nationale Chronique 7 - Friday 18 December 2009 J-86 : La dame de Copenhague Chronique 6 - Sunday 13 December 2009 J-91: Pente raide et longue aux transports pour le ministre-candidat Bussereau Chronique 5 - Thursday 10 December 2009 J-94 : le MODEM choisit Nicolas Turquois et Valérie Marmin pour la Vienne Chronique 4 - Tuesday 8 December 2009 J-96 : Ségolène Royal, alone in the dark Chronique 3 - Sunday 6 December 2009 J-98 : Jean-Marc de Lacoste-Lareymondie, frontal Chronique 2 - Friday 4 December 2009 J-100 : verte campagne de Françoise Coutant Chronique 1 - Wednesday 2 December 2009 J-102 : Dominique Bussereau, happy few of Sarkozie
 
17ème Chronique

J-54 : Ségolène Royal joue contre elle-même

Kritix, le Tuesday 19 January 2010 - 1483 consultations - Commenter la chronique

Le ciel pleurait... Dimanche 17 janvier 2010, le soleil humide de La Rochelle trompait les hirondelles ; à tire-d'aile, le printemps chantant leva l'ancre port des Minimes, loin de la criée... Drôle de campagne que celle de débaucher ceux qui n'étaient pas à soi ; chez les socialistes les talents ne manquaient pourtant pas !

La liste socialiste menée par Ségolène Royal perd son innocence, perd le peu de confiance républicaine que le Modem lui vouait pourtant encore... La rochelaise Modem Élisabeth Delorme-Blaizot ne s'y trompa pas et fustigea la désertion de la tête de liste Modem de Charente-maritime. Le président François Bayrou enrage contre cette trahison et saura ne pas l'oublier... L'UMP en salivait déjà par la voix de Dominique Paillé, le 18 janvier 2010.

Guillaume Garot, le nouvel aide de camp de Ségolène Royal, semble faire partie de la new « cour Royal ». Cet entourage surprend, tant ce frêle équipage commet, se commet avec une Ouverture que l'UMP n'aurait pas renié et qui rappelle de lamentables pratiques élyséennes.

La République laïque renouvelée de Malek Boutih a dû rougir de honte devant de telles déviances ! Pourquoi la gauche de gouvernement se met-elle donc à ériger le bipartisme pour mieux stériliser toute la richesse de la morale républicaine ?
       L'Union sacrée, c'est pour le second tour... À vouloir tordre le cou à ses alliés de Demain, on se risque à tout perdre ! Les picto-Charentais n'en reviennent toujours pas ! Les petits arrangements politiciens souillent gravement le pluralisme démocratique. Les électeurs vont sans aucun doute s'agacer, jusqu'à le faire savoir dans les urnes si les manœuvres de bas étages, de débauche tous azimuts, ne venaient pas à cesser diligemment...

Ségolène Royal, tête de liste du Parti Socialiste aux Régionales 2010 en Poitou-Charentes.
© kritix.com

Pourtant, à La Rochelle, devant un aréopage d'obligés, la présidente-candidate de Poitou-Charentes, terrifiée par Europe-Écologie qui ferait de sa candidature un nouveau 21 avril socialiste, marqua sa satisfaction, crispée derrière les fards. Des transfuges Verts et Modem tapissent un marketing politique qui laisse incrédule un électorat qui, jusqu'à présent, ne doutait pas de Ségolène Royal...

Pourquoi tant de précipitation ? Pourquoi torpiller les réservoirs électoraux ? Dans le camp de Ségolène Royal, le doute se répand : les conseillers fourvoieraient la présidente ! Éconduite par les siens, madame la présidente-candidate perdrait le fil d'Ariane...

Il est encore temps de se ressaisir en arrêtant l'humiliation publique dont le président du Modem est la victime. Plutôt que de continuer à mettre à mal la modération politique française, Ségolène Royal doit essaimer les ferments de la réconciliation en laissant au Modem toute la place qui lui revient dans la République.
       À défaut, ce sera la chute.


Pour commenter cette chronique, connectez-vous...
Pour s'inscrire, cliquez-ici.
Pseudonyme
Mot de passe
Mémoriser


Mot de passe oublié ?
 

Être tenu informé des dernières chroniques publiées en s'abonnant à ce flux RSS

Follow kritix on Twitter