Friday  15 December  2017
Bonne lecture !
Chronique 34 - Monday 22 March 2010 Sacre Royal Chronique 33 - Friday 19 March 2010 H -67 : Le râteau de Dominique Bussereau Chronique 32 - Thursday 18 March 2010 H -91: l'UMP de Dominique Bussereau toujours en rase-motte devant le PS de Ségolène Royal Chronique 31 - Wednesday 17 March 2010 H -115: Dominique Bussereau promène le petit diable Chronique 30 - Tuesday 16 March 2010 H -137: L'abstention picto-charentaise : bascule républicaine Chronique 29 - Monday 15 March 2010 H -165: Second tour, place au bipartisme et au cynisme! Chronique 28 - Saturday 20 February 2010 J-22 : Nécrologie politique de la liste Europe Écologie Chronique 27 - Tuesday 16 February 2010 J-26 : Gisèle Jean, l'intransigeante Chronique 26 - Sunday 14 February 2010 J-28 : Sondage flatteur pour Jean-Marc de Lacoste-Lareymondie Chronique 25 - Thursday 11 February 2010 J-31 : Génération écologie rejoint le Modem de Pascal Monier Chronique 24 - Tuesday 9 February 2010 J-33 : le NPA d'Olivier Besancenot investit Myriam Rossignol Chronique 23 - Saturday 6 February 2010 J-36 : Dominique Bussereau profane la France ! Chronique 22 - Thursday 4 February 2010 J-38 : Le bipartisme se ferait prix Coutant Chronique 21 - Monday 1 February 2010 J-41 : Martine Aubry oint la liste socialiste de Ségolène Royal Chronique 20 - Wednesday 27 January 2010 J-46 : Panache Monier-Bayrou versus Marmin-Elkabbach dans la main de Royal Chronique 19 - Monday 25 January 2010 J-48 : Nathalie Arthaud et Ludovic Gaillard en lutte ouvrière Chronique 18 - Thursday 21 January 2010 J-52 : Dominique Bussereau vitupère Nicolas Sarkozy Chronique 17 - Tuesday 19 January 2010 J-54 : Ségolène Royal joue contre elle-même Chronique 16 - Sunday 17 January 2010 J-56 : le FDG et Gisèle Jean sonnent le tocsin social Chronique 15 - Friday 15 January 2010 J-58 : les Verts schismatiques Georges Stupar et Alain Bucherie Chronique 14 - Wednesday 13 January 2010 J-60 : Le DLR de Nicolas Dupont-Aignan et d'Alain Verdin Chronique 13 - Monday 11 January 2010 J-62 : Dominique Bussereau fait flamber l'Impôt Chronique 12 - Saturday 9 January 2010 J-64 : Gisèle Jean ou l'alternative du Front de Gauche Chronique 11 - Tuesday 5 January 2010 J-68 : Pascal Monier, la surprise Modem Chronique 10 - Friday 1 January 2010 J-72 : Françoise Coutant et les Verts mutent avec Europe Écologie Chronique 9 - Friday 25 December 2009 J-79 : La Mère Noël de Cerizay Chronique 8 - Tuesday 22 December 2009 J-82 : Marine ne peine pas sur l'identité nationale Chronique 7 - Friday 18 December 2009 J-86 : La dame de Copenhague Chronique 6 - Sunday 13 December 2009 J-91: Pente raide et longue aux transports pour le ministre-candidat Bussereau Chronique 5 - Thursday 10 December 2009 J-94 : le MODEM choisit Nicolas Turquois et Valérie Marmin pour la Vienne Chronique 4 - Tuesday 8 December 2009 J-96 : Ségolène Royal, alone in the dark Chronique 3 - Sunday 6 December 2009 J-98 : Jean-Marc de Lacoste-Lareymondie, frontal
Chronique 2 - Friday 4 December 2009 J-100 : verte campagne de Françoise Coutant
Chronique 2 - Friday 4 December 2009 J-100 : verte campagne de Françoise Coutant Chronique 1 - Wednesday 2 December 2009 J-102 : Dominique Bussereau, happy few of Sarkozie
 
2ème Chronique

J-100 : verte campagne de Françoise Coutant

Kritix, le Friday 4 December 2009 - 2216 consultations - Commenter la chronique

À travers le temps, le ciel et la terre , les écologistes arrivent dans le glorieux sillage des Européennes 2009 et du film de Yann Arthus Bertrand. Cette campagne a fière allure avec son côté très tendance. C'est le monde des bons sentiments contre l'onde de marécageux archaïques.

Ode au paradis perdu et à l'élan du politiquement correct. Tout fleure bon l'humanisme et pourtant... Derrière Home et son éloge flatteur des grandes Causes associatives, se placent les gros pollueurs en mal d'image. Et c'est bien ces mécénats qui posent problème : une sorte d'argent sale des bonnes consciences !

Françoise COUTANT, adjointe au maire d'Angoulème et tête de liste "Les Verts" aux Régionales 2010 en Poitou-Charentes.
© kritix.com

Regardez à droite, regardez à gauche, le développement durable ne dure que le temps d'un slogan et puis une fois le spectacle rendu, chacun vaque à ses occupations, ce quotidien, cette condition aliénante pour tous. Trouver la solution dans le sentimentalisme, est chose assez proche du fanatisme : ce que l'ultra-libéralisme commercialise à l'envie. C'est la ronde des petits riens qui nous endorment.

La solution écologique n'est pas univoque, mais globalisée dans ce qu'elle prétend combattre ; avec cette illusion atrophiée d'être en dehors d'une économie globalisée. Vouloir financiariser l'écologie, c'est comme déguiser la grande faucheuse et les terreurs de l'an mille... En attendant, c'est du grand spectacle et la ronde politique joue la partie, avant le déluge.


Pour commenter cette chronique, connectez-vous...
Pour s'inscrire, cliquez-ici.
Pseudonyme
Mot de passe
Mémoriser


Mot de passe oublié ?
 

Être tenu informé des dernières chroniques publiées en s'abonnant à ce flux RSS

Follow kritix on Twitter