En 2015, François Hollande c'est 900 euros de dette publique supplémentaire par français !
Monday  18 December  2017
Bonne lecture !
 
12ème Chronique

RICM : le général Lecointre dans les pas du président Chirac

Kritix, le Thursday 29 December 2011 - 3009 consultations - Commenter la chronique

Faire parler la « grande muette » : encore cette hardiesse du pont d'Arcole ! À n'en point douter, la noblesse saint-cyrienne est à la mobilisation générale. Plus que jamais, le service rendu à la Nation est la marque d'une République retrouvée. Si les corps d'armées de France sont à ce point en marge de la mass-media, c'est bien le signe que la souveraineté populaire est malade, que la démocratie représentative est dévoyée ! Dans cet accès de faiblesse, c'est aux soldats de la République que nous devons pour partie l'aura international indispensable à la diffusion des Lumières. Le général De Gaulle aurait eu honte d'un président atlantiste, mais aurait été fier de cette Armée de Terre.

Patriotes Bayard, Lafayette, Lyautey, la France prononcera une nouvelle fois ses vœux d'intégrité nationale. Au printemps 2012, les français éliront pour cinq ans le chef des armées. Depuis les présidences Chirac et la professionnalisation de l'institution militaire, la France renoue avec l'esprit millénaire de la chevalerie qui fera 2012 : sens de l'abnégation, de l'honneur, du sacrifice. Une armée à la tête bien faite: l'art de la guerre redevient celui qui sauve des vies.

En 2007, le nouveau chef des armées républicaines sabra son état-major et fit taire les valeureux gradés. Nos glorieux soldats allaient pour cinq ans accomplir leurs missions désormais atlantistes, en premières lignes, sur les théâtres d'opérations que le peuple souverain de France ne choisira pas.

En 2011, le devoir accompli, nos chevaliers républicains revinrent sans les vivas d'une gloire-étendard ; gloire d'une patrie qui ne reconnaîtrait plus les siens... En Afghanistan, les troupes françaises forcèrent l'admiration des grandes Nations ; la French touch de Kapisa est de cet humanisme que la barbarie convoite à l'envi.

Devant l'Histoire, le président Jacques Chirac redonna à la France sa chevalerie et fera 2012

Tant de dettes diplomatiques compensées par l'autorité de cette armée ; ce que les créanciers saluent en confiance, crédit porté à la parole tenue.

La France de 2011, à défaut d'avoir un chef des Armées à la hauteur des menaces, est dotée d'une Armée de Terre moderne, humaine et conforme à ce que tout patriote est en droit d'attendre de la protection des droits de l'Homme et du citoyen ; là où l'Universalisme s'exprime à dessein.

Français, le budget aux armées est une bonne affaire : des femmes et des hommes au professionnalisme envié de Vladivostok à San Francisco, sauront préserver des vies tant que la Représentation Nationale donnera quitus aux braves ; ce qu'ils ont toujours fait depuis les présidences Chirac et qu'ils feront quelque soit l'obédience des dignitaires aux affaires.
      

Le général François LECOINTRE (à gauche) du RICM et le colonel Michel GOYA (à droite), aux salons de Blossac de Poitiers le 9 novembre 2011.
© kritix.com

L'ingratitude du chef des Armées piteusement atlantiste, malentendu démocratique, est à la mesure de l'abnégation gaulliste d'un état major renouvelé complaisamment, mais immuablement garant de l'unité patriotique. Le champ d'honneur de Kapisa, voilà de quoi il s'est agit ce 9 novembre 2011, du haut de cet oppidum en la bonne ville de Poitiers la capétienne, hôte du RICM.

La roche tarpéienne du Poitou conta le discours de réconciliation du général François Lecointre, célébra les exploits du RICM en vallée de Kapisa, parla sans ambages d'une Armée de Terre protectrice. Sur chacun de ces axes, sera bientôt développé ce qui fut dit aux salons de Blossac.

Armées françaises, sentinelles de l'UE

RICM : Hollande, Sarközy, qu'avez-vous fait de Kâpîssâ ?

RICM : François Lecointre, parole du Général, ministère assumé


Pour commenter cette chronique, connectez-vous...
Pour s'inscrire, cliquez-ici.
Pseudonyme
Mot de passe
Mémoriser


Mot de passe oublié ?
 
Regrets éternels en langue de bois d'un Bourget
Sans dents et sans reproches
Élan patriotique pour un 11 janvier 2015 en « balles tragiques » à mille temps
Pragmatique
Phrygien d'airain
Gastronome en talonnette courte
PPP ou l'impuissance du Politique
Jean-Marc Ayrault, payeur de Notre-Dame-des-Landes
Lepage Corinne, courage Parménide
'Shame on you' américano-hollandais
Livre tournois de Valençay
Commandement normatif
Bilderberg, la pieuvre
Bipartisme défait
Lumières de Hollande

Être tenu informé des dernières chroniques publiées en s'abonnant à ce flux RSS

Follow kritix on Twitter