En 2015, François Hollande c'est 900 euros de dette publique supplémentaire par français !
Saturday  16 December  2017
Bonne lecture !
 
9ème Chronique

France, qu'as-tu fait de ta République ?

Kritix, le Monday 14 June 2010 - 2097 consultations - Commenter la chronique

La République française est une et indivisible. Volontaire et fraternelle, la République est une femme, tête haute, insoumise, le regard droit. Nul ne saurait diviser, dénier la citoyenneté à quelque français que ce soit. En République française, on est français ou on ne l'est pas. Être français c'est tout à la fois la nationalité et le respect du commandement des valeurs fondamentales de la République laïque. Au-delà, l'universalisme français ne demande qu'à être partagé par une francophonie vectorielle : idées au sens rationnel du sage bien inspiré.

Marianne, égérie de la république française.
© kritix.com

La diplomatie française doit répondre des fondements républicains qui perpétuellement devraient l'animer. Et pour blâmer le déclin, il suffit de voir l'outrage souiller une République dégradée par le Vulgaire, le parvenu, l'infâme Cupidon cupide auquel le Malin ne vouerait que dédain. L'imposture gangrène les dépositaires d'un Ordre vacillant.

La France ne tombera pas aux mains de la ploutocratie. Comme toujours, la France se relèvera avec ce qu'elle est... La France n'est pas qu'aux Français : elle est un bien de l'humanité. Cette France donneuse de leçons a le mérite d'avoir des principes. Une société sans principes n'a plus grand chose à voir avec ce que l'on appelle la Civilisation. De grands mots pour une grande patrie, de petits mots pour l'asservissement des patries. Les patriotismes sont une chance tant qu'ils contribuent par leurs apports croisés à la connaissance universelle, indéfectible marque du progrès humain. Nier l'Histoire, c'est nier la Civilisation.

Les élites vieillissantes sont aujourd'hui comme pétrifiées dans leurs dogmes, fossilisées dans l'accaparement du pouvoir. Au cours de la Vème République française, la concentration des Pouvoirs n'a jamais été autant soustraite à la souveraineté du Peuple. Le peuple de France ne tardera pas à s'élever contre ces logiques du pire. La Vème République doit revenir à une laïcité intangible.

"La Liberté guidant le peuple". Huile sur toile d'Eugène Delacroix (1830). Musée du Louvre, Paris.

La crédibilité politique ne peut se reconstruire que sur de nouveaux fondements. La France en a les ressources. La France des Lumières fera ce qu'elle doit faire, quand il le faudra. En France, on ne badine pas avec la République : le marketing sondagier tremblera sur ses bases au point d'imploser d'ici peu. Tous les feux de révolte rougeoient : il n'est plus temps de palabrer mais d'agir par les urnes, par la justice et à défaut par la révolte. L'armée comme la police ne contiendra pas le peuple.

Le peuple de France veut recouvrer sa souveraineté, rien de plus : une démocratie française réellement représentative de la France d'aujourd'hui. Ne croyez jamais celui ou celle portraiturant notre temps en quelque construction virtualisée, vautrée dans une prétendue fin de l'Histoire : cette posture de l'ultra-libéralisme est à la mesure de leur indigente dignité.

Tant qu'il y aura des peuples, il y aura l'Histoire. La Providence préserve cette France, qu'elle soit fragile ou puissante, tellement humaine sur « le temps long ».


Pour commenter cette chronique, connectez-vous...
Pour s'inscrire, cliquez-ici.
Pseudonyme
Mot de passe
Mémoriser


Mot de passe oublié ?
 
Regrets éternels en langue de bois d'un Bourget
Sans dents et sans reproches
Élan patriotique pour un 11 janvier 2015 en « balles tragiques » à mille temps
Pragmatique
Phrygien d'airain
Gastronome en talonnette courte
PPP ou l'impuissance du Politique
Jean-Marc Ayrault, payeur de Notre-Dame-des-Landes
Lepage Corinne, courage Parménide
'Shame on you' américano-hollandais
Livre tournois de Valençay
Commandement normatif
Bilderberg, la pieuvre
Bipartisme défait
Lumières de Hollande

Être tenu informé des dernières chroniques publiées en s'abonnant à ce flux RSS

Follow kritix on Twitter