En 2015, François Hollande c'est 900 euros de dette publique supplémentaire par français !
Monday  18 December  2017
Bonne lecture !
 
2ème Chronique

Rupture selon Sarkozy Nicolas

Kritix, le Monday 3 December 2007 - 2487 consultations - Commenter la chronique

Si les français crurent au changement radical, ils purent souffrir le radicalisme de sa toute nouvelle et trépidante Excellence. La "France de papa" c'est fini! Bienvenue dans celle du fils honni! Celle du changement, celle qui fera autrement..., qui réforme, celle qui se passera des français. Pauvre France! La finance mondiale solde ton compte.
       Brusquement, au lendemain d'un état de grâce bien mérité, son Excellence Sarkozy bouscule son peuple, le renverse et trébuche; se remettant, le piétina...
       On en rêva, pour en douter. Doute, tel est l'absent chez son Excellence. Il n'y a pas d'erreur, le mouvement tourne les têtes au risque de les lasser.

Pourtant, tous les avancements vont en Sarkozye. Le charme opère sur ces partis ouverts, ce débauchage ou lente mais suave opium du peuple. Et que les vestes tournent, se prennent, se jettent... ce qui restera honorera comme il se doit, celui qui vous fit et vous défit: son Excellence veut le "meilleur des mondes".
       Consommez! Son Excellence se repait de votre croissance, de la sienne: tout ce qui vous profite, lui profite, tant que vous satisfassiez son "bon vouloir". Que la "Sarkozye à réaction" nous préserve et nous délivre du Mal. Merci pour tout ce que les français vont gagner en profitant de la chance française: la marque France permet de substantiels profits. L'appétence libère les énergies, et que le meilleur gagne, et que la méritocratie du plus fort supplante l'absence des profits. Soyez riches et vous serez épanouis. Le travail, quelle trouvaille! Sans travail, point de salut, vous fainéants!

La mécanique bien huilée due s'accommoder d'un premier grain de sable social. Des grèves menaçantes qui prirent en otage le pays tout entier; des grèves terroristes qui entament les profits de l'entreprise France. Des parias aux privilèges inconsidérés dépècent le Trésor des budgets de Sarkozye! La France en faillite? Non. Ne parlons pas de gestion d'entreprise de droit privé. En Sarkozye on croit au droit républicain, surtout quand on mêle droit public et droit privé: quand l'Etat externalise certaines gestions publiques auprès d'établissements privés rationalisés et modernes. En Sarkozye, moderne signifie faire des profits, pour être riche, pour exister au yeux de son Excellence.

Son Excellence veut vous protéger parce que vous l'avez élu pour cela, parce que vous lui faîtes confiance, parce que ce qu'il veut votre bien. Ce grand pays qu'est la France doit être réformé avec tous, mais selon le droit édicté par son Excellence si bienveillante.
       Tandis que ses amis les chinois s'enrichissent en travaillant, ses français travaillent plus pour consommer. Cherchez l'erreur! Forcément chinoise...
       En attendant, pressez vous avant que son Excellence vous pressurise... Chantez aujourd'hui, vous danserez demain: l'art de vivre à la française, il n'y a que cela de bon... De repos et d'art, n'ayez cure, une société moderne produit pour le bien: pour que ceux qui vous dirigent puissent réformer le pays, pétris d'archaismes: ces traditions, ces identités, ces folklores qui poussent à la paresse et freine le Travail en Sarkozye. Ah!
       Mais comment diable cette France stupide et archaïque a-t-elle pu se passer pendant mille ans d'un modèle comme son Excellence! Heureusement que les réformes vont faire de la France une entreprise profitable dans laquelle les français s'épanouiront en travaillant toujours plus pour gagner toujours plus et penser toujours plus à la Sarkozye: notre nouvelle France. La France est morte. Vive la Sarkozye!

Les chimères de son Excellence s'évanouissent à l'épreuve du terrain social. Le français est râleur, ingrat, désagréable. Les anglais ont bien raison. A défaut d'avoir raison de cette arrogance innée à la grossièreté si française... Que dire de ces droits de l'Homme et du citoyen qui ambitionnent l'universalisme!
       Morale de l'Histoire, son Excellence le président Sarkozy Nicolas par sa posture à l'entregent français, réforme à la mode anglo-saxonne. Quelle exception culturelle que celle de s'affranchir de l'Histoire de son propre pays!
       La marchandisation du Monde s'accélère, la France a rompu, la Sarkozye se prend pour la Vieille!
       Quelle rupture! "Merci mon papa", comme dirait début 2007 un certain louis Sarkozy lors de la grand-messe UMP d'investiture _de la candidature UMP_ à la Présidence de la République française!


Pour commenter cette chronique, connectez-vous...
Pour s'inscrire, cliquez-ici.
Pseudonyme
Mot de passe
Mémoriser


Mot de passe oublié ?
 
Regrets éternels en langue de bois d'un Bourget
Sans dents et sans reproches
Élan patriotique pour un 11 janvier 2015 en « balles tragiques » à mille temps
Pragmatique
Phrygien d'airain
Gastronome en talonnette courte
PPP ou l'impuissance du Politique
Jean-Marc Ayrault, payeur de Notre-Dame-des-Landes
Lepage Corinne, courage Parménide
'Shame on you' américano-hollandais
Livre tournois de Valençay
Commandement normatif
Bilderberg, la pieuvre
Bipartisme défait
Lumières de Hollande

Être tenu informé des dernières chroniques publiées en s'abonnant à ce flux RSS

Follow kritix on Twitter