En 2015, François Hollande c'est 900 euros de dette publique supplémentaire par français !
Friday  20 April  2018
Bonne lecture !
 
8ème Chronique

G.W.Bush in US Iraq : « President in rangers » !

Kritix, le Sunday 28 December 2008 - 1480 consultations - Commenter la chronique
PRESIDENT IN RANGERS
© kritix.com

Playing Iraq's cowboy, the president of the United States of America G.W.Bush is praying again and again...
       Jesus, don't forget this one !
       God bless america !
, dixit le Malin.

Samuel Huntington est mort !

Le professeur de Harvard Samuel Huntington, politologue US le plus reconnu aux USA, est mort le 24 décembre 2008. Il produisit 17 ouvrages et 90 articles scientifiques sur la politique, la démocratisation, la politique militaire, la stratégie, le développement des USA. Il fut constamment de sensibilité démocrate et travailla à la Maison Blanche pour le Conseil de sécurité nationale de Jimmy Carter en 1977 et 1978. Il devint une célébrité internationale en publiant, en 1996, en 39 langues « le choc des civilisations ». Il y défendit la thèse que les conflits d'Aujourd'hui et de Demain ne se situent plus entre les États-Nations mais entre cultures (religieuses ou autres) des grandes civilisations. La plupart des grands Chefs d'États le lisent.
       Samuel Huntington pensait que si on laissait les Irakiens s'occuper seuls de leur propre destin, ce ne pourrait être qu'au prix d'une très grave guerre civile. Aussi, voyait-il avec pragmatisme une sortie du bourbier irakien devant se faire par une réduction progressive de l'occupation US en terre irakienne.

Nous y voilà; d'un côté une vision occidentale, de l'autre une vision orientale. Aussi allons -nous cheminer sur des pas fictifs mais inspirés de faits réels.

Saladin au pays des droits de l'Homme.

D'origine très modeste, notre homme que nous prénommerons Saladin nous fera montre des tenants et des aboutissants de l'Irak contemporain.
       Issu d'une famille nombreuse, Saladin travailla enfant comme ouvrier. Fut soldat par nécessité. Refusa de tuer, torturer civils et enfants kurdes. Préféra quitter l'armée. Fut fait prisonnier, torturé puis libéré. Des proches lui conseillèrent de quitter son Irak natal, sous peine d'être victime expiatoire d'un assassinat politique. Saladin décida de trouver asile parmi les libertés, la patrie des droits de l'Homme. Vivant désormais en France, il fut considéré comme traitre par les complaisants, certains analphabètes et certains patriotes irakiens... Saladin ne renonça jamais à sa liberté d'expression et s'opposa à la barbarie de Saddam Hussein, à la guerre puis à la naïve occupation anglo-américaine qui s'ensuivit. Passage d'un chaos à l'autre sur cette terre natale, mère des Peuples.
      
       L'Irak n'a qu'un seul allié: lui-même !

Saddam Hussein fut un dictateur cruel et sanguinaire; méprisa le peuple irakien: mettant aux postes clés des étrangers à la solde du pouvoir. Par là, l'influence étrangère, d'une part, infiltra le cœur de la politique irakienne, d'autre part fit régresser le peuple irakien. Via cette main-mise régressive de Saddam Hussein, les irakiens ne présidaient plus à leur destinée ! A Bagdad, étrangers et irakiens se mêlèrent. Perfide, Saddam Hussein, l'ancien trafiquant, fit en sorte que peu d'irakiens de souche eussent les responsabilités régaliennes. A la différence des villes, les campagnes s'organisèrent en clans, ne se mélangèrent pas, mais vivèrent en paix.
       A la chute du parti Baas qui voulait dominer le monde arabe, ce furent des étrangers envieux de leurs richesses fossiles si convoitées qui établirent avec cynisme les attentats, l'insécurité pour dépecer un rival potentiel. Aujourd'hui essentiellement analphabète, le peuple de Saladin est réduit à l'indigence; Indigence due à l'embargo occidental et à l'insécurité; Insécurité causée par l'entretien du terrorisme, depuis certains pays limitrophes. A la chute de Saddam Hussein, le pillage des antiquités du grand musée de Bagdad révéla à lui seul l'ingratitude des actuelles puissances à l'endroit des origines de ce qu'elles prétendent défendre: Bagdad, l'ancienne Babylone... Pratiques suspectes provenant pour partie d'Arabie Saoudite qui octroie « droit d'asile » à certains anciens membres actifs d'Al Qaida. N'oublions pas que Oussama ben laden est issu d'une des grandes familles saoudiennes aux liens ambigus avec les sociétés pétrolières US dont les intérêts du clan Bush font parti. Egards familiaux pour « linge sale ». En somme, l'Irak n'a qu'un seul allié: lui-même !

Au-delà de l'Islam, rien ne va plus !

Situation présente. Au-delà de l'Islam, rien ne va plus ! Selon Saladin, les USA ne devraient pas prendre le thé avec les commanditaires, corrupteurs. Pour Saladin, le parti Baas infiltra la classe politique européenne: se faisant passer pour victimes alors qu'ils furent LA propagande de Saddam Hussein ! Depuis son pays d'adoption qui lui donne ce qu'il sait faire de mieux: le témoignage écrit. Sa plume de Mésopotamie porte la langue de Molière comme Voltaire: en homme libre. Que l'auteur de la trégédie « Le Fanatisme ou Mahomet » n'eut pas renié dès 1736 ! Un viatique franco-irakien littéraire, politique et universel créé. Mettre les droits de l'Homme dans l'enfer irakien, il en eut le courage et la dignité. Comme Saladin, résistez en vous informant... Faites acte de résistance à la barbarie ! Vous rendrez toute la dignité à l'un des plus beaux berceau de la civilisation. Que la France soit utile ! Utile à son berceau mésopotamien: l'Irak !


Pour commenter cette chronique, connectez-vous...
Pour s'inscrire, cliquez-ici.
Pseudonyme
Mot de passe
Mémoriser


Mot de passe oublié ?
 
Regrets éternels en langue de bois d'un Bourget
Sans dents et sans reproches
Élan patriotique pour un 11 janvier 2015 en « balles tragiques » à mille temps
Pragmatique
Phrygien d'airain
Gastronome en talonnette courte
PPP ou l'impuissance du Politique
Jean-Marc Ayrault, payeur de Notre-Dame-des-Landes
Lepage Corinne, courage Parménide
'Shame on you' américano-hollandais
Livre tournois de Valençay
Commandement normatif
Bilderberg, la pieuvre
Bipartisme défait
Lumières de Hollande

Être tenu informé des dernières chroniques publiées en s'abonnant à ce flux RSS

Follow kritix on Twitter