En 2015, François Hollande c'est 900 euros de dette publique supplémentaire par français !
Friday  23 June  2017
Bonne lecture !
 
7ème Chronique

Le milliardaire Wen Jiabao domestique « Europe l'atlantiste »

Kritix, le Sunday 28 October 2012 - 1315 consultations - Commenter la chronique


       Tribulations d'un corruptible mandarin sans tête qu'un sommet sino-européen sous l'empire de la pensée unique, porterait au crédit d'une dette.

Tristes simili-sires. Sa majesté de l'Empire du Milieu plastronna au bas des marches d'une réplique désincarnée d'un « escalier des ambassadeurs », français de ton. La grandeur s'achèterait-elle ? Au palais d'Egmont, c'est avec Crésus que Bruxelles collabore. Louis XIV y contempla les majestés d'opérettes : ci-gît leurs excellences Herman Achille Van Rompuy et José Manuel Durão Barroso, toutes matérialistes qu'elles sont, telles ces délicates faïences qu'un Grand de Chine sait apprécier comme présent d'un seul et même forfait.

C'est ainsi que le premier ministre chinois Wen Jiabao tira sa révérence pour faire place à une puissance autarcique, Chine primat des Occidents. Par ces 19 et 20 septembre 2012 du quinzième sommet sino-européen, le legs « Hu Jintao-Wen Jiabao » laisse à la postérité un impérialisme renouvelé pour l'après-mars 2013. Legs politique d'une RPC armée d'« opération mains-propres », où corruption de haut-vol va derechef, sans autre forme de procès, à la peine de mort ; jusqu'à ce 25 octobre 2012 où, selon une enquête du New-York Times, a été démontré que l'humble Wen Jiabao, à titre familial, s'était enrichi de 2 milliards d'euros... Quel fabuleux destin que celui d'une famille d'éleveurs de cochons, où revisiter le « porc à la chinoise » illustre à merveille l'impérieuse gastronomie !

Dégradation des démocraties européennes sous l'empire du fleuve jaune

De gauche à droite : José Manuel Durão Barroso (président de la comission européenne), Wen Jiabao (premier ministre chinois) et Herman Achille Van Rompuy (Président du Conseil européen). 2012.
© montage kritix.com

Nations mal acquises, ne profitent jamais. L'Union Européenne vend ce qu'elle a pillé : les souverainetés. La Chine fait son marché. La longue marche des corruptibles s'élance depuis les ors du bras armé du Pentagone. Wen Jiabao fait sourire le servile aréopage, docilité mercantile dans le temple atlantiste de l'hyperpuissance d'hier. Wen Jiabao fera annuler les coutumières conférences de presse et ses délicates paroles seront censurées par les collaborateurs de Bruxelles, si proches du président social-démocrate Martin Schultz.

Après les manigances entre chrétiens et sociaux-démocrates pour la présidence du parlement européen, tout est bon pour flamber la sueur des oubliés. L'UE quémande ce qu'elle n'a pas et s'aliène au dragon pour quelque menu fretin. Participations chinoises au pacte de stabilité financière européen, financement pékinois des dettes souveraines européennes que les colossales réserves de change chinoises de 2500 milliards de dollars n'auront aucun mal à vampiriser. Ainsi, Beijing achète à prix d'or les libertés souveraines et plante le décor absolu si cher à la pensée unique des libre-échangistes de Volpone. Souriez ! Bons payeurs font bons amis, vous connaissez la suite... Dragonnades et conversions. Rompez !

La mécanique ultra-libérale de marché aux esclaves est une dette occidentale

À se complaire dans l'autoritarisme du maoïsme de marché planifié, rien de bon n'est à attendre pour les nations européennes jetées en pâture. C'est la raison pour laquelle, l'échelon supranational tient du régime autoritaire, dogme policé cousu de démocratie bipartisane à pensée unique.

En l'absence d'altérité, le pouvoir asservi les peuples.


Point Godwin de Martin Schultz à Poitiers
envoyé par kritixTV.
Le président du parlement européen Martin Schultz est venu soutenir la candidature de François Hollande pour la présidentielle le 13 avril 2012 aux Salons de Blossac de Poitiers.


Pour commenter cette chronique, connectez-vous...
Pour s'inscrire, cliquez-ici.
Pseudonyme
Mot de passe
Mémoriser


Mot de passe oublié ?
 
Regrets éternels en langue de bois d'un Bourget
Sans dents et sans reproches
Élan patriotique pour un 11 janvier 2015 en « balles tragiques » à mille temps
Pragmatique
Phrygien d'airain
Gastronome en talonnette courte
PPP ou l'impuissance du Politique
Jean-Marc Ayrault, payeur de Notre-Dame-des-Landes
Lepage Corinne, courage Parménide
'Shame on you' américano-hollandais
Livre tournois de Valençay
Commandement normatif
Bilderberg, la pieuvre
Bipartisme défait
Lumières de Hollande

Être tenu informé des dernières chroniques publiées en s'abonnant à ce flux RSS

Follow kritix on Twitter